L’UFC dénonce les marges de raffinerie des pétroliers

L’UFC que Choisir lance une nouvelle offensive contre les marges des compagnies pétrolières, dénonçant les sous-investissement dans les capacités de raffinage.

Derrière la baisse du cours du baril de pétrole, le consommateur subit l’envolée des marges de raffinage, pointe l’UFC Que Choisir. Malgré la baisse du prix du baril, celles-ci "continue[nt] de rester à des niveaux historiques et pèse[nt] de plus en plus dans le prix du diesel."

Pour l’association de défense des consommateurs, cette situation risque de se poursuivre, car "elle est causée par le sous investissement des groupes pétroliers dans les capacités de raffinage."

Chiffres à l’appui, l’UFC montre que la marge sur l’essence reste modérée, alors que celle sur le diesel a doublé entre 2007 et 2008 et a plus que quadruplé entre 2003 et 2008.

En janvier 2009, la marge sur le diesel n’est plus à son sommet de septembre, nuance l’UFc, mais à près de 10 centimes au litre, elle reste à un niveau jamais atteint avant 2008. La marge moyenne de raffinage connaît ainsi une hausse tendancielle et a aussi atteint un maxima ces derniers mois.

L’association rappelle que cette hausse de marge sur le diesel est corrélée à la tension quantitative qui est apparue sur le marché européen du raffinage. Il existe selon elle un déficit croissant de capacité de raffinage sur le segment du distillat moyen qui regroupe le diesel, le fioul et le carburant aérien. En investissant trop peu dans les capacités, les groupes pétroliers auraient donc créé de fait un rationnement du marché qui aurait fait monter leur profit et la marge payée par le consommateur, accuse-t-elle.

"Alors que ces groupes annoncent des profits records, l’UFC-Que Choisir estime qu’ils pourraient au moins s’engager à investir dans le raffinage afin d’assurer un approvisionnement équilibré du marché. Faute d’engagement, l’UFC-Que Choisir estime que les autorités communautaires devront remettre à l’ordre du jour leur projet de politique de gestion européenne de stocks des produits pétroliers qui permettrait de réguler les excès du marché du raffinage".

L’association met en ligne chaque semaine, sur www.quechoisir.org, la décomposition du prix (baril, marges, taxes) des différents produits pétroliers et détaille les facteurs qui influent sur chaque étage du prix.

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz