L’Ukraine commémore la catastrophe de Tchernobyl

Le gouvernement ukrainien a rendu hommage ce week-end aux milliers de victimes de la catastrophe de Tchernobyl à l’occasion de la Journée internationale contre le nucléaire marquant le 22e anniversaire de l’accident de la centrale survenu le 26 avril 1986.

Le président Viktor Iouchtchenko ainsi quelque 100 personnes ont déposé des gerbes devant un monument aux victimes de Tchernobyl à Kiev et allumé des cierges lors d’un office religieux.

Le ministère ukrainien de la Santé a déclaré à cette occasion : "La catastrophe de Tchernobyl est devenue planétaire et continue jusqu’à maintenant à faire des dégâts sur la santé des gens et l’environnement".

Quelque 4.400 Ukrainiens, enfants ou adolescents au moment de la catastrophe, ont en effet été opérés entre 1986 et 2006 pour des cancers de la thyroïde, conséquence la plus évidente de la radiation, selon le ministère de la Santé.

Le 26 avril 1986, à 01H23 le réacteur numéro 4 de la centrale de Tchernobyl situé dans le nord de l’Ukraine, explosait. Si le nuage allait contaminer toute l’Europe, la Russie, la Biélorussie et évidement l’Ukraine avaient été de loin les principaux pays touchés par cette catastrophe.

Officiellement, rien qu’en Ukraine 2,3 millions de personnes sont considérées comme "ayant souffert à la suite de la catastrophe" alors qu’un rapport de l’Organisation des Nations Unies en septembre 2005 sur ce drame estimait à 4.000 le nombre de décès avérés ou à venir en Ukraine, au Belarus et en Russie par suite de cancers.

Ce chiffre avait été ensuite contesté par de nombreuses ONG qui considéraient que le nombre de décès allait en réalité avoisiner la barre symbolique des 10 000 personnes ou plus.

S.B.

[article publié sur le site Fenêtre sur l’Europe, sous licence Creative Commons]

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "L’Ukraine commémore la catastrophe de Tchernobyl"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Toto3000
Invité
“Ce chiffre avait été ensuite contesté par de nombreuses ONG qui considéraient que le nombre de décès allait en réalité avoisiner la barre symbolique des 10 000 personnes ou plus.” ces ONG en question avaient habilement caviardé le premier rapport de l’ONU pour porter le nombre de morts a 400 000 , et plus énorme plus ça passe. ce chiffre avait été abondamment repris par la presse et l’audiovisuel. Les 4000  morts notés par l’ONU l’ont été après un savant et patient recoupement, assez difficile dufait que l’espérance de vie moyenne d’un ouvrier en ukraine et en russie est de seulement… Lire plus »
Momo
Invité

4000 morts /an ds. les mines …. chinoises seulement ! (mais + de 20 000 selon …. les interesses locaux , bien places pour savoir la verite !) Et autant ds. les seules mines du Bihar indien …. et combien au Vietnam ? et ds. tout le 1/3 monde ? Combien de manifs Nation / Bastille en leur memoire ? Qu’ils reposent TOUS en paix , ils travaillaient pour notre confort ou pour celui de leurs nomenklatura(s) locale(s)

G.lecoq.
Invité
Bonjour,”il faut savoir que celui-ci tue 4000 personne dans les mines CHAQUE ANNÉE, soit un tchernobyl par an, et sans faire de vagues.” Ce sont les familles des victimes qui vont en être ravies, notamment celles des “liquidateurs”, mais bien entendu, les ONG, là dessus, ont encore menti.Bravo pour l’argumentation, heureusement pour nous que le nuage s’est arrêté à la frontière!!Vous allez bientôt certainement nous dire, chiffres à l’appui, que le nucléaire est tout à fait nécessaire et indispensable à notre santé. Je ne sais pas ce qu’en pense les mineurs du Niger, employés par Areva pour extraire l’uranium, qui,… Lire plus »
Momo
Invité
Je ne sais a qui s’adressent vos diatribes enflammees , mais je tiens a vous (re) preciser que j’ai ecrit : ” qu’ils reposent TOUS en paix ” , que je suis tres triste pour TOUS ces morts ( surtout que ceux de Tchernobyl sont le resultat d’une monumentale erreur de manipulation sur un materiel conceptuellement ” mal foutu ” , dont en dehors de l’Ex-URSS ” militaro dirigee ” personne n’avait JAMAIS voulu ! ) Et je ne vois pas pourquoi rappeler que l’extraction du charbon , en Chine comme ailleurs , fait mourir des milliers et des milliers… Lire plus »
Dan
Invité
Nous avons l’habitude des diatribes de notre cher Lecoq. Nous ne sommes plus dans le domaine de l’argumentation à froid mais dans l’effroi ! La tragédie de Tchernobyl, aussi effroyable soit-elle, mérite d’être analysée et comparée à d’autres moyens de production. Or, à très grande échelle aucune source d’énergie n’est neutre. Il faut rappeler qu’à Londres en 1952, il y a au moins 4000 morts à cause d’un smog mortel dû à la consommation de charbon. Lorsque vous parlez des mines d’uranium au Niger, il n’est pas inintéressant de regarder les immenses mines de lignite à ciel ouvert en Allemagne.… Lire plus »
Benoit
Invité
Tous ceux qui prétendent pouvoir donner un chiffre précis sont des charlatans. Ensuite, ce chiffre est nécessairement évolutif. Dire “Tchernobyl” a fait tant de morts. Point final. On pourrait en rire si ce n’était pas si grave. Hiroshima et Nagazaki font toujours des morts aujourd’hui. Les effets sont beaucoup trop différés et indirects. Un autre grave problème du nucléaire : le danger n’est perceptible par aucun des sens humains : ni la vue, ni le toucher, ni l’odorat (sauf à très fortes doses, voir les témoignages des “liquidateurs” à ce sujet) Ensuite, parmi tel ou tel cancer parmi les populations… Lire plus »
Dan
Invité
S’il est clair que la radioactivité n’est pas directement perceptible par l’humain (voir les cas où des enfants ont récupéré des sondes médicales en décharge et les ont gardées dans la poche), il est non moins évident que la radioactivité est très facilement détectable à très faible niveau. C’est d’ailleurs ce qui permet aux antinucléaires de détecter la moindre fuite, même lorsque cela provient des réseaux d’eaux usées par l’urine des gens traités par des produits radioactifs. La forte détectabilité de la radiocativité est donc plutôt un avantage par rapport à d’autre type de pollution plus sournoise, qu’elles soient chimiques… Lire plus »
Momo
Invité
Vous avez tout a fait raison , les chiffres des morts dus a l’accident de Tchernobyl ne sera jamais reellement connu , d’ailleurs les instances Onusiennes , prudentes , l’estime a 4000 ” averes ou a venir ” , alors que les ONG considerent , elles , ” que le nombre final des deces avoisinera plutot les 10 000 ” ( vs. noterez le futur employe par ces diverses instances ! ). Je n’ai fait que dire : cette erreur humaine est tres triste pour tt. le monde , comme l’est egalement le nombre de morts BEL ET “BIEN ”… Lire plus »
Benoit
Invité

Pensons également auw dizaines de milliers d’invalides. 35 000 estimés chez les liquidateurs de Tchernobyl – nombreux certainement aussi dans les acccidents de mines.

wpDiscuz