Lula : les biocarburants ne sont pas responsables

Alors que la critique enfle à l’encontre des biocarburants, le Brésil nie que la culture d’éthanol puisse participer à la flambée des cours mondiaux des denrées alimentaires.

"Aujourd’hui, il y a plus de gens qui mangent", a plaidé le président Lula lors d’une visite d’Etat aux Pays-Bas, expliquant la hausse des prix par la croissance démographique mondiale. Il a appelé "le monde entier (à) produire plus" afin de répondre aux besoins croissants de la population.

Lula a par ailleurs évoqué "l’intensification des disussions sur les biocarburants" afin de répondre à la demande des pays riches.

Pour l’association de l’industrie brésilienne de la canne à sucre, seul 1% des terres arables du Brésil sont consacrées à la production d’éthanol, ce qui n’entrave pas le développement des cultures alimentaires. Selon elle, le pays est devenu ces dernières années l’un des premiers exportateurs de viande de boeuf, de poulet, de soja et de jus d’orange. 

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Lula : les biocarburants ne sont pas responsables"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Propv
Invité

Merci pour cette précisions Président Lula.Contrairement à ce qu’on peut lire en France les brésiliens et tout le continent sud-américain ne sont donc pas en train de mourir de faim pour produire de l’agro-carburant pour les états-uniens.Il est donc possible de produire quand même un peu de bio-carburant et limiter l’usage du pétrole sans remettre en cause la sécurité alimentaire d’une ou plusieurs nations : 1% des terres du Brésil, c’est effectivement pas beaucoup !

Jerome
Invité

Les agro-carburants, que ce soit au Brésil ou ailleurs, : – sont cultivés avec des intrants polluants et issus du pétrole. – contribuent à maintenir nos comportements et donc poursuivre l’exploitation pétrolière qui nous tue. – pourraient être des cultures à destination de l’alimentation que seraient très certainement heureux de recevoir les millions de personnes qui passent la totalité de leur budget dans l’alimentation et qui malgré cela ne peuvent manger suffisamment pour vivre… -…/… – les agro-carburants sont enfin reconnus comme une calamité

Christophe
Invité

La forêt vierge peut-être sauvée par le pétrole? Le problème principal, c’est l’élevage. Le Brésil n’utilise qu’1% de ses terres pour la production d’éthanol, mais près de 80% pour nourrir des animaux en Europe. Les pays riches ne changeront pas de sitot leurs habitudes: voiture, viande à gogo… On pompera le pétrole jusqu’à la dernière goutte et le cours du sucre montera. Mais on ne brulera pas tout le charbon, la terre sera morte avant!

Parisvisa
Invité

De plus avec la filière ligno-cellulosique à partir d’especes végétales tel le bambou permet à la production de bioéthanol d’exploser sans gener la production alimentaire et en captant d’avantage de CO2!

wpDiscuz