LumiWatt : un centre d’expérimentation solaire unique au monde

Inaugurée il y a tout juste un an dans le Nord-Pas-de-Calais, à Loos-en-Gohelle (62), la plateforme LumiWatt, dresse le premier bilan de son expérimentation solaire.

Contrairement aux idées reçues, la production de cette énergie est performante malgré le faible ensoleillement et le Nord-Pas de Calais n’a rien (ou presque) à envier aux régions du sud de la France.

Plus de 8 500 installations photovoltaïques fonctionnent quotidiennement en Nord-Pas de Calais. La région tire partie de ses particularités : la pluie, abondante chaque année, se révèle une bonne alliée qui assure un entretien naturel et régulier aux panneaux photovoltaïques.

« Dans le cadre des Journées Européennes du Solaire* auxquelles participent de nombreux acteurs régionaux de la filière, nous avons tenu à prendre la parole pour rétablir la vérité sur l’énergie photovoltaïque : c’est une technologie d’avenir où le potentiel de création d’emplois sur toute la chaîne de valeur est très important. Avec une première année d’expérimentation au sein de Lumiwatt, nous prouvons que le photovoltaïque fonctionne ici… et donc partout dans le monde ! » a déclaré Christian Traisnel, Directeur général du CD2E (Création Développement D’Eco-Entreprises).

LumiWatt rayonne au plan national et international

Avec un ensoleillement comparable à celui de la région Nord-Pas-de-Calais, l’Allemagne concentre plus de 50% des installations photovoltaïques mondiales et développe une filière forte sur ces technologies. Forte de ce constat, la région Nord-Pas-de-Calais, qui représente 15 % des investissements français sur l’environnement a, via le CD2E, fédéré les acteurs économiques, techniques et scientifiques régionaux pour les aider à participer à la croissance de ce marché.

Ainsi, est né en mai 2011 le projet LumiWatt dont la mission est de favoriser le développement du photovoltaïque dans les zones les moins ensoleillées, et développer des connaissances et savoir-faire pertinents au-delà du modèle économique actuel.

En faisant du Nord-Pas de Calais une région pionnière, à valeur d’exemplarité en Europe, LumiWatt développe les compétences régionales par l’organisation de formations techniques et pratiques ; appuie l’essor des acteurs de la filière (innovation et expertise) ; teste, étudie et compare les différentes technologies photovoltaïques installées ; sensibilise le public (professionnel et privé).

Le site LumiWatt a d’ores et déjà accueilli plus de 1.000 visiteurs, dont des ingénieurs et experts américains, québécois, tunisiens, polonais, hollandais, allemands, belges…. Objectif 2020 : 10 % du photovoltaïque français devraient être issus du Nord – Pas-de-Calais.

83 000 Kwh produits et 25 000 euros de revenus générés en 2011

Les premières expérimentations ont montré que la production d’électricité photovoltaïque dans le Nord s’étalait en moyenne sur 6h en hiver (février par exemple) et pouvait doubler au printemps : 11h en avril, 15h en juin. Au total, la centrale LumiWatt a produit en un an environ 83.000 Kwh et généré 25.000 € de recettes pour une puissance installée de 60kwc.

Les technologies « couches minces » s’avèrent particulièrement adaptées à cette région

Centre de test et de formation sur le solaire photovoltaïque**, LumiWatt réunit 22 installations de 3 kWc équipées d’une instrumentation spécifique pour étudier le comportement des installations en fonction des conditions météorologiques réelles. Des tests et des essais sont pratiqués sur les différentes technologies photovoltaïques (silicium cristallin, poly-cristallin, amorphe, hybride, couche mince) afin de comparer leurs performances. Les premiers résultats obtenus montrent qu’aucune technologie n’est inadaptée à notre région, mais que certaines se révèlent plus performantes. Tout ne réside pas uniquement dans la technologie du panneau solaire : onduleurs, schéma de raccordement électrique sont d’une importance capitale pour qu’un projet photovoltaïque tire le maximum du potentiel d’un site.

Les technologies dites « couches minces », à l’esthétique encore souvent méconnue, sont particulièrement efficaces. Sous un ensoleillement de 1000 W/m2 (maximal pour notre région, équivalent à un ensoleillement direct un midi d’été), les panneaux produisant le plus d’énergie sont les technologies cristallines à jonction arrière. Par contre, quand la luminosité faiblit, les technologies comme CIGS, HIT, CdTe prennent le devant et confirment leur adéquation particulière avec notre climat régional, tout en présentant un coût nettement inférieur (environ 30% de moins au Wc). La technologie couches minces CIGS (cellule à base de Cuivre/Indium/Galium/Sélénium aux couleurs noires et uniformes) installées à Loos en Gohelle a produit plus de 1000 kWh/kWc sur l’année 2011, devançant certaines technologies traditionnelles (de type silicum cristallins).

Les nouvelles « règles du jeu » financières ont eu raison des « mauvais » professionnels …

En 2011, l’Etat a changé les règles du jeu dans le domaine photovoltaïque en modifiant fortement les modalités d’aides financières. Les changements de tarifs ont surtout touché la rentabilité des grands projets et mis fin aux abus et effets d’aubaines excessifs. Les entreprises ayant une approche opportuniste de ce marché ont cessé leur activité et les acteurs encore présents aujourd’hui sont les professionnels les plus qualifiés et sérieux.

En 2020, les constructions neuves devront obligatoirement produire au moins autant d’énergie qu’elles en consomment (les bâtiments à énergie positive devenant la norme de construction) et tireront le marché de l’immobilier dans cette direction bien avant, à la fois dans le neuf et dans l’ancien.

Pour suivre cette tendance et permettre à leurs clients d’améliorer leur habitat et mieux le valoriser dans les années à venir, les installateurs de systèmes photovoltaïques proposent des solutions ayant un bénéfice global pour l’habitat : ils associent l’installation de technologies solaires à la rénovation de l’isolation thermique des toitures par exemple.

Parallèlement à la baisse des aides financières, les coûts des technologies photovoltaïques ont chuté de près de 40% depuis début 2011. Résultat : dans les régions comme le Nord-Pas de Calais, les projets photovoltaïques chez les particuliers sont toujours rentabilisés en moins de 10 ans, voire moins. Avec les prix les plus récents d’achat de matériel, et les prix actuels de revente de l’électricité à EDF, une installation peut se rentabiliser en moins de 8 ans. A noter : l’investissement initial est de moins en moins important : 11 000 euros les 3kWc posés contre 25 000 euros il y a 3 ans.

Dans tous les cas, le photovoltaïque est un investissement "écologique" ayant une rentabilité financière à moyen terme :

► 1 Bâtiments rénové aux nouveaux standards énergétiques est mieux valorisé sur le marché de l’immobilier
► Les prix d’achat de l’électricité permettent de valoriser le capital investi et d’avoir un retour sur investissement certain
► L’augmentation des prix de l’électricité va dépasser le coût de production d’électricité à base de panneaux solaires (égalité des coûts prévu pour 2017-2018 dans le Nord)

Pour 2012, le tarif d’achat de l’électricité produite continuera de baisser, tout comme le prix des technologies solaires. Les acteurs du marché s’attendent donc à un maintien de la rentabilité de ce type d’investissement, notamment chez les particuliers.

 

Un mot sur le crédit d’impôt développement durable

Le crédit d’impôt développement durable est passé au 1er janvier à 11% dans la limite d’un plafond de dépenses fixé à 3200 € TTC par kWc de puissance installée. Il est calculé sur un montant de travaux de 16 000 € pour un couple sur une période de 5 ans entre le 1er janvier 2005 et le 31 décembre 2015. La production revendue est par ailleurs exonérée d’impôt si la puissance de l’installation ne dépasse pas 3kWc. Le tarif de rachat au 1er janvier 2012 est de 0,38 €/kWh (en résidentiel, pose intégrée au bâti).

** porté initialement par le CD2E, EDF, Forclum-Eiffage, la ville de Loos-en-Gohelle et le Communaupole de Lens-Liévin

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "LumiWatt : un centre d’expérimentation solaire unique au monde"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Jean-yves
Invité

c’est un peu article qui enfonce des portes ouvertes. Le PV fonctionne dans le Nord?? ça alors, j’y croyai pas trop..

ellesse
Invité

Le PV fonctionne dans le Nord, en effet. Mais combien de légendes urbaines rigolent de cette affirmation? Ce très bon article a tout simplement le double effet de piqure de rappel et de preuve concrète de l’intérêt de cette technologie sur toute la France. Un argument de plus pour la régionalisation des tarifs peut-être ? En espérant que la DGEC puissent lire cet article…

Enpassant
Invité

Pourquoi ne pas régionaliser les tarifs de l’électricité nucléaire, hydraulique ou thermique, si on le faisait pour le photovoltaïque ? Le “producteur PV” Breton content… mais pas le “consommateur” lambda !!!)

Le skeys
Invité

serait-il possible d’être plus complet et précis sur les productibles par technologie? un productible couches minces meilleur qu’avec du cristallin, c’est peut-être que le cristallin n’était pas très bon…

ellesse
Invité
On ne choisit pas de construire une centrale nucléaire dans le nord, le sud ou en Bretagne en fonction de la météo à ce que je sache… Il suffit principalement d’un point d’eau pour le refroidissement des réacteurs. La régionalisation des tarifs (proposition provisoire en attendant la fameuse parité réseau) a pour principal objectif de ne pas concentrer les installations photovoltaïques dans le Sud de la France pour permettre une production instantannée au plus près des lieux de consommation, et par la même occasion préserver un savoir faire de bureaux d’études et d’installateurs sérieux et motivés dans les régions de… Lire plus »
Enpassant
Invité
Pour la même raison qu’il n’y a pas d’énergie hydraulique de haute chute ou de stations de ski dans le Nord de la France, il ne peut pas y avoir (actuellement) d’installation PV (hors habitat ou éducation) “rentables” avec les nouveaux tarifs. La “régionalisation” des tarifs PV, c’est un peu importer de la neige au nord de Paris, sans vouloir offenser les (quelques) bureaux d’études et installateurs sérieux du Nord. Par contre il y a un gros potentiel éolien, non ? Ou Biomasse ? FAISONS LOCAL ! chaque région à ses forces, utilisons les (et ses faiblesses aussi, et ne… Lire plus »
Jpco59
Invité

Merci à Riquier Thevenin pour la qualité de l’exposé, et l’intérêt suscité auprès du public, lors de la visite de la plateforme solaire LumiWatt de ce 3 avril matin. Tous nos encouragements aux études de performances des différentes technologies; et à la promotion du solaire. JP

Guydegif(91)
Invité

J’ai pû visiter le site lors de Portes Ouvertes à Loos en Gohelle en 2012 ! TBien! Belle installation plateforme comparative entre technos_PV diverses ! Accueil sympa, Conférence intéressante ! Il fallait oser faire ça dans le 62 ! Chapeau! et ils ont réussi. Joli challenge ! Reste à tester le cooling sur toutes les technos…. Bonne continuation pionnière ! A+ Salutations Guyudegif(91)

wpDiscuz