L’université de Louisville récompense l’inventeur du solaire low cost

Le chimiste suisse Michael Graetzel, à qui l’on doit la découverte d’une nouvelle cellule solaire plus simple et moins onéreuse à produire que les cellules au silicium, a remporté le premier prix "Leigh Ann Conn" dédié aux énergies renouvelables attribué par l’université de Louisville.

Professeur et directeur du Laboratoire de Photonique et Interfaces de l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne, Michael Graetzel est connu pour avoir permis la convergence des nanosciences et de la photo-conversion en mettant au point une cellule solaire à pigment photosensible, appelée cellule de Graetzel.

Ses cellules transforment la lumière du jour en électricité en recourant à un matériau abondant sur Terre et offrent un rendement proche de celui des cellules en couches minces de silicium moyennant des coûts de production bien moindres. La fabrication en série de ces cellules a débuté en 2009.

Michael Graetzel, l’un des chimistes les plus fréquemment cités au monde, détient plus de 50 brevets et a rédigé deux ouvrages et plus de 1.200 articles. Ses concepts sont à l’origine de centaines de groupes de recherche et de nombreuses conférences. Au printemps prochain, il se rendra à Louisville pour y donner une conférence publique sur ses travaux primés et recevoir le prix Conn** qui vient récompenser ses remarquables avancées et idées en matière d’énergie renouvelable qui ont un impact prouvé à l’échelle mondiale.

« Michael Graetzel est la personne qui sait le mieux au monde rendre l’utilisation de l’énergie solaire plus rentable, réalisable et abordable. Nous apprécions ses travaux de recherche et sommes fiers qu’il soit le premier lauréat du prix Leigh Ann Conn », a déclaré James Ramsey, président de l’université de Louisville, chargé de décerner la récompense.

Géré par le Conn Center for Renewable Energy Research de l’université de Louisville, le prix doit son nom à la défunte fille de Hank et Rebecca Conn, donateurs du centre de recherche et bienfaiteurs à l’origine du prix.

"Récompenser des innovations d’un aussi haut niveau dans le domaine des énergies renouvelables est une merveilleuse façon de rendre hommage à Leigh Ann », a affirmé Hank Conn. « Nous sommes ravis que soit primée une approche scientifique éprouvée aux applications concrètes. Le choix de Michael Graetzel fait écho aux travaux du Conn Center et vient donner corps à tout ce que nous nous sommes efforcés de réaliser ces cinq dernières années. Notre fille en serait fière."

Les nominations pour le prix 2014 seront acceptées du 1er janvier au 1er juin.

** Prix récompensé d’un montant de 50.000 dollars

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "L’université de Louisville récompense l’inventeur du solaire low cost"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Med ali
Invité

bonjour nous sommes Mr Mohammed Ali Khelifi et Mr Akrem Barkaoui . Nous avons une idée dans le domaine énergétique et nous croyions qu’elle soit plus efficace que l’énergie solaire et l’ éolienne car ces deux derniers sont liées au conditions de l’environnement. Notre idée est un nouveau type de moteur (générateur mécanique) qui fonctionne uniquement avec l’attraction terrestre et comme vous savez l’attraction terrestre existe à tout instants et dans tout endroits. Nous avons fait une étude théorique de plus nous avons fait un prototype pour notre projet. nous besoin de l aide pour montrer notre projet

wpDiscuz