Maison-Vague : coque ondulée entièrement végétalisée

Conçue par l’architecte parisien Patrick Nadeau, et en cours de réalisation à Sillery, une commune située à 15kms de Reims, la Maison-Vague est un habitat dont la structure ondulée demeure couverte de végétaux.

"La maison de 130m2 se niche sous l’ondulation d’une coque en bois et en béton. Entièrement « végétalisée », la maison-vague est un morceau de paysage légèrement décollé du sol, à hauteur d’assise. Elle emprunte aux constructions industrielles des serres en utilisant une double peau en polycarbonate sur une façade en verre." explique le cabinet d’architecte.

Jouant un rôle d’isolation thermique, la terre et les plantes protègeront ses occupants de la chaleur l’été et du froid l’hiver. La maison comprend également en façade, une large terrasse en bois.

Les plantes ont été sélectionnées tant pour leurs qualités esthétiques que pour leurs résistances naturelles, ainsi que pour l’entretien minimum occasionné. Elles comprennent un mélange de graminés, de feuillues, de thym, de lavande et d’autres petites plantes aromatiques et vivaces réparties en relation avec l’inclinaison de la structure de la coque.

Maison-Vague : coque ondulée entièrement végétalisée

Un arrosage automatique, doté d’un système de récupération d’eau a également été prévu, mais sera réservé uniquement à un usage limité.

Maison-Vague : coque ondulée entièrement végétalisée

D’un coût annoncé de 250 000 euros, la surface habitable est de 136 m2 et son achèvement est prévu pour février 2011.

(Illustration: Archicorpus)

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Maison-Vague : coque ondulée entièrement végétalisée"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
imagreen
Invité

On ne fait pas référénce dans l’article à la performance énergétique du bâtiment. Cette construction atteint-elle une consommation identique ou inférieur à la consommation d’un bâtiment basse consommation (BBC: 50 kWhep/m2/an)? Ce projet sera-t-il labellisé ? Bravo pour le design… il sera par contre pas facile de tondre!

Nox
Invité

il y a bien un systeme de recuperation d’eau mais je trouve dommage qu’il n’y ai pas de panneaux PV  a moins qu’ils soient devenus inutiles ? 250 000€  hum ca reste encore cher pour une maison basse consommation

Olga
Invité

Bonjour, Toit vert en herbe, il n’y a aucune ecologie la dedans il faut irriger, fertiliser et tondre les toits en herbe….Il y a beaucoup plus ecologique sur le web pour les toits verts avec l’inventeur Francais du biosedum

wpDiscuz