Malgré les difficultés, Sonelgaz investit en 2009

Le groupe algérien Sonelgaz fait face à une situation difficile, à l’heure oùde lourds investissements sont attendus dans le pays.

Au cours de 2008, l’endettement de Sonelgaz s’est accru de 50%. Ses bénéfices nets ont fortement baissé, passant de 8,8 milliards de dinars en 2007 (86 millions d’euros) à 140 millions en 2008 (1,3 million).

Pour rétablir l’équilibre des comptes, l’Etat algérien pourrait réaliser un nouvel apport de capital.

Cette situation intervient alors que la compagnie nationale doit réaliser 210 milliards de dinars (2,1 milliards d’euros) d’investissement pour répondre à la demande énergétique. 23% de plus que l’année précédente. La moitié de ces investissements sera consacrée à la production et au transport d’électricité. Le pays prévoit 3.000 km de nouvelles lignes électriques et 5.400 km de canalisations de gaz. 4 MW de solaire photovoltaïque serton installés chaque année à partir de 2014, a également annoncé la compagnie.

Sonelgaz a assuré que l’entrée en service de la dorsale Algérie-Maroc-Espagne devrait permettre d’éviter les delestages.  L’entrée en service de nouvelles centrales renforcera également la sécurité énergétique.

En 2019, le pays vise une capacité de production électrique de 11,8 GW pour le réseau interconnecté, et 500 MW pour les réseaux isolés du sud, rapporte l’AFP

 

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Malgré les difficultés, Sonelgaz investit en 2009"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
mido48
Invité
Une des solutions que preconisait SONELGAZ pour equilibrer ses comptes etait  de relever les prix de consommation,chose rejetée par le Ministere de tutelle en promettant une subvention etatique.La restructuration totale qu’a entamée cette société  (Stratégie,Technologie,Humaine) a eu un coup sur son budget.On prevoit une operation d’emprunt obligatoire (comme le fait actuellemnt EDF) pour lever des capitaux afin de soutenir l’effort d’investissement mis en place. Le marché energetique en algérie reste toujours fermé à la privatisation malgré la loi sur la diversification des sources d’energie. Les ENR peuvent etre des solutions bien plus economiques et un complement trés intelligent piloté par… Lire plus »
Belferar
Invité

diplome DEUA en transport et distribution des hydrocarbures INH 04 experionce dans l’entreprise de réalisation de canlisation comme condicteur travaux construction reseau moyen pression et pose pipeline

Benziane
Invité

ingeneur en mecanique

wpDiscuz