Marché du propane : concurrence inégale et des prix qui explosent

L’UFC-Que Choisir a décidé de saisir pour avis l’Autorité de la Concurrence, car elle se dit alarmée par les conséquences financières des défaillances concurrentielles du marché du propane.

Alors que près de 850.000 foyers français se chauffent grâce au propane en citerne, "ces familles qui ne peuvent se chauffer par d’autres moyens, subissent des prix toujours plus élevés, du fait de la structuration du marché" a dénoncé l’association de défense des consommateurs.

Particulièrement concurrentielle dans d’autres Etats européens, comme l’Allemagne, la fourniture du gaz propane en citerne est essentiellement réalisée en France par cinq grands groupes propaniers : Totalgaz, Butagaz, Antargaz, Primagaz et Vitogaz. Les entreprises ne se faisant pas concurrence de façon homogène sur tout le territoire, le consommateur n’a pas toujours la possibilité de choisir entre ces cinq majors du secteur explique l’UFC. De plus, l’accès à d’autres propaniers français ou européens reste théorique en raison du verrouillage contractuel opéré par les opérateurs.

Les propaniers incluent dans leurs contrats une clause d’exclusivité.

Devant se fournir exclusivement auprès de son propanier, le consommateur se trouve pris au piège. Il lui est impossible d’acheter son propane ou de faire entretenir sa citerne par une autre entreprise. De plus, la location, loin de la souplesse supposée, enferme les consommateurs dans une relation exclusive. En effet, contraints de restituer leur citerne aérienne ou enterrée à la fin du contrat avec tous les coûts de restitution et la menace d’une remise en état de leur terrain que cela impose, ceux-ci sont refroidis à l’idée d’aller vers un autre fournisseur, précise l’UFC.

Les consommateurs sont chauffés à blanc par des tarifs toujours plus élevés, qui grèvent fortement leur budget.

C’est ainsi qu’un consommateur a vu en deux ans sa facture bondir de 650 euros/tonne, soit près de 70 % de hausse. Comment admettre que pour des conditions similaires, un consommateur français puisse payer jusqu’à 2 283,23 € TTC la tonne de propane alors qu’en Allemagne, elle est proposée à 1 332 € TTC, soit moitié moins, s’étonne également l’UFC.

Parce que le chauffage fait partie des dépenses incompressibles, et que la crise économique réduit encore les marges de manœuvres financières des consommateurs, l’UFC-Que Choisir ne peut admettre que le marché du propane en citerne "manque à ce point d’énergie" au détriment des consommateurs.

Au vu de ces éléments, l’UFC-Que Choisir a saisi l’Autorité de la Concurrence pour avis sur le fonctionnement concurrentiel du marché de la distribution du propane en vrac à destination des particuliers, et notamment sur la structure du marché et les pratiques commerciales et contractuelles des principaux propaniers, ainsi que sur les remèdes à apporter pour un marché plus dynamique proposant des prix compétitifs.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Marché du propane : concurrence inégale et des prix qui explosent"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
cezorb
Invité

“Parce que le chauffage fait partie des dépenses incompressibles”. Ah bon? Au contraire, il est indispensable de réduire sa consommation, en rénovant sa maison. Des dépenses, pas toujours lourdes, et facilement finançables.

Andreni
Invité
Il y à un seul propanier indépendant en Alsace depuis 2003 (S.A.P.S.) qui vend les citernes de gaz propane pour donner la liberté aux consommateurs d’acheter le gaz chez n’importe quel propanier de son choix et vend également le gaz en lui même entre 150 et 550€HT moins cher que nos 5 propaniers francais. Il faut savoir que les 5 propaniers cité par l’ufc que choisir refuse toujours et encore de vendre la citerne de gaz propane lorsque le consommateur en fait la demande alors que la DGCCRF avait signaler le contraire ce qui signifie que le monopole existe bien.… Lire plus »
wpDiscuz