Marchés de l’énergie, rappel à l’ordre de Bruxelles

Un an avant la date prévue pour l’ouverture totale des marchés de l’énergie, la Commission européenne a déclenché mardi l’artillerie lourde contre 17 Etats membres qui ne font pas assez d’efforts en ce sens.

"Les Etats membres doivent mettre en oeuvre rapidement et intégralement les directives sur le gaz et l’électricité, non seulement dans la forme mais aussi sur le fond", a déclaré Andris Piebalgs, le commissaire européen chargé du dossier.

Les critiques sont toujours les mêmes.

Les gestionnaires de réseaux de transport et de distribution d’énergie ne sont toujours pas suffisamment séparés des producteurs pour garantir leur indépendance et assurer aux nouveaux entrants un accès transparent aux infrastructures.

Il subsiste des prix réglementés qui bloquent l’arrivée de nouveaux entrants et les régulateurs nationaux ne sont pas suffisamment forts et indépendants pour éviter les discriminations au profit des anciens monopoles.

Les consommateurs n’ont toujours pas le libre choix des fournisseurs et les opérateurs historiques gardent un accès préférentiel pour certains contrats de longue date

(Src – Extraits Reuters)
Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz