Mardi : record de consommation d’électricité battu

D’après les chiffres publiés par le Réseau de transport d’Electricité (RTE) sur son site internet, la France a atteint un nouveau record de consommation d’électricité mardi, avec un pic évalué à 94.200 mégawatts (MW), à 18h55, en raison notamment du froid qui frappe le pays.

Après ce pic, la consommation d’électricité est ensuite retombée à 93.584 MW, 20 minutes plus tard (19H15). Pour mémoire, le dernier record historique de consommation d’électricité (93.080 MW) datait du 11 février 2010.

Face à cette demande d’électricité, la France a importé, aux heures de grande consommation, un solde net de 4.000 mégawatts d’électricité pour satisfaire sa consommation intérieure, a annoncé RTE. EDF a confirmé mardi pour sa part, que 52 réacteurs du parc nucléaire français sur les 58 étaient en service.

Concernant la journée d’aujourd’hui, RTE prévoit une consommation élevée vers 19 heures (93.700 MW), sans toutefois excéder le record de mardi. De son côté, Météo France annonce en soirée des températures très souvent négatives (de -1°C, jusqu’à -6°C).

Mardi 18h55 : record de consommation d'électricité

Rappelons enfin qu’en hiver, une baisse de 1°C de la température entraîne une augmentation de la consommation d’électricité d’environ 2.300 MW, soit le double de la consommation de la ville de Marseille.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

52 Commentaires sur "Mardi : record de consommation d’électricité battu"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Tassin
Invité

Le jour où les décideurs comprendront l’intérêt de limiter drastiquement les installations de chauffage électrique, on aura fait un grand pas!

dede29
Invité

d’avoir une pointe sur l’électricité tant qu’on ne produit pas ,ou très peu ,de CO2 ?

jeff_1982
Invité
Le réseau est composé de 3 élements (voir 4): la consommation,  la production, le transport et le stockage. si la Conso demande plus que ce que la Prod fournit le réseau nationnal s’écroule complement = nuit noire et moyen-age ou des régions sont séparées du réseau pour ne plonger qu’un ou deux millions de gens dans le noir au lieu de 60. Si la Conso dépasse ce que le reseau peut transporter alors le reseau local s’éffondre et là aussi on deleste pour limiter le nombre de foyer dans le noir. si la Conso est plus basse que la production… Lire plus »
pinzut
Invité

à dédé29 ça me gêne d’avoir un pic de consommation, certes on ne produit pas beaucoup de CO2 mais on produit beaucoup de déchets nucléaires, et quand on sait qu’une énorme partie de cette electricité consommée n’est que pur gâchis (mauvaise isolation, lumières et appareils électriques allumés pour rien…) oui ça me dérange beaucoup. de plus cette énergie qui provient de l’étranger a été achetée très cher et ça se répercute sur votre portefeuille.

ccsiaix
Invité

j’espére que vous plaisantez ! Je lis que certains veulent promouvoir le chauffage fossile. Je permets de vous rappelez que – les ressources fossiles sont limitées – la combustion des fossiles produit des gaz à effet de serre. Je pense que vous avez voulu dire – promouvoir l’isolation des logements – promouvoir les solutions de chauffage par géothermie (la chaleur du sol) – promouvoir le chauffage par combustion d’éléments renouvelables (bois, déchets …)

erwann-29
Invité
Entre d’un côté  Dédé29 qui croit encore que le chauffage élec n’émet pas de co2 et qui ne semble focaliser sa réflexion que sur le changement climatique ne oubliant la plus grand importance encore de la crise énergétique et de l’autre ccsiaix qui veut promouvoir les économie d’électricité via les pompe à chaleur on touche le fond des raisonnement simpliste !Pour infos ou rattrapage de gourance:le kwh élec de chauffage émet officiellement france 225g de co2 contre 205 pour le chauffage gaz directe  et 15 pour le bois buche !   Mais moins officiellement, c’est à dire loin des médias… Lire plus »
trimtab
Invité
Merci pour cette ‘explication’ pragmatique qui répond, dans le détail très bien aux questions que j’ai posé ici: sur le ‘paradoxe’ des PACs. Et ce bref demontre encore une fois de plus que nous sommes toujours dans une raissonement TOUJOURS PLUS quand nous devrions etre (comme vous le dites aussi) dans le NETTEMENT MOINS. Quand je verrai ce ‘courbe’ de ‘conso jus’ baisser sensiblement, je saurai enfin que nous avons collectivement réussi à comprendre et ‘gérer’ cet apparent paradoxe ‘intellectuel’ et technologique de faire autant (confort de vie, choix énergetique etc)avec BEAUCOUP MOINS, voir d’accepter de faire UN PEU (voir… Lire plus »
christian
Invité
Il y aurait beaucoup de choses à dire. Mais les termes du débat (qui il faut tuer, les @!#* et autres) découragent d’avance. Vous m’excuserez donc d’être elliptique et lapidaire. A ceux qui réclament la mort du chauffage électrique à effet joule : lisez la RT2012, je crois que vous avez gagné. En outre, la question de savoir si on compte en énergie primaire, finale, utile, exergie ou je-ne-sais-quelle est sans intérêt écologique. Traduisez-le en nuisance ou en dommage, et on en reparle. Ou en balance commerciale si votre horizon est économique. La comptabilité proposée par Erwann-29 souligne la quantité… Lire plus »
Dan1
Invité
Je cite : “1/ le kwh élec de chauffage émet officiellement france 225g de co2 contre 205 pour le chauffage gaz directe et 15 pour le bois buche ! Mais moins officiellement, c’est à dire loin des médias et du dogme du tout élec franco-français ADEME et RTE(depuis 2007!!) parlent de plus 600g pour chaque kwh marginale d’électricité …Le chauffage élec en pointe est du kwh marginal!” Sauf que personne n’est jamais parvenu à démontrer sur Enerzine ou ailleurs que globalement le chauffage électrique français, fût-il de la pire espèce (convecteur) pouvait émettre les 600 g de CO2 tant claironnés… Lire plus »
Flobeb
Invité
la réalité est là, la consommation d’électricité monte quand la température baisse. Le chauffage électrique devient alors un magnifique émeteur de CO2 car comme le montre les données temps réel de RTE, le 56GW de capacité nucléaires mobilisés, les 6GW de cogé consommés, il reste : éole pour 1.2 ( heuereusement que nous ne sommes pas dans anti cyclone trop fort) et l’écretage hydraulique pour 12. TOUT le reste c’est des combustibles fosil avec des rendements élec variant entre 30 et 50%, des pertes de ligne 10%… Une PAC AIR par -4°C fait objectivement un rendement de global 0.6(COP de… Lire plus »
ccsiaix
Invité

Désolé Erwann, Je n’ai pas tout compris. Je pensais naïvement, que les systémes qui consistent à aller chercher la chaleur dans le sol étaient préférables à ceux qui consistent à bruler du gaz naturel. De toute façon, je préférerais la filiére nucléaire à la filiére gaz naturel car l’emploi nucléaire, il est ici en France et s’adressent à des diplomés. L’emploi de la filiére gaz naturel, je le perçois comme étant peu qualifiant et surtout trés peu porteur d’emploi en France….

Dan1
Invité

Un bonus pour étayer le débat sur le CO2 du chauffage électrique : Et il y en a beaucoup d’autres sur Enerzine;

Dan1
Invité

Pour Flobeb. je cite : “…Le chauffage électrique devient alors un magnifique émeteur de CO2 car comme le montre les données temps réel de RTE…” Allez donc au bout de votre raisonnement et donnez nous la valeur exacte du contenu en CO2 du kWh français le 14 décembre à 19h00.

Tassin
Invité

Merci pour ce commentaire sensé, bien loin des inepties relatives au “chauffage électrique propre” lues un peu partout.

Dan1
Invité
je crois connaître ces publications pour les citer à longueur de commentaire. Venons en aux chiffres : le 14 décembre à 19h00 le record de consommation était de 94,2 GW pour 11 556 tonnes/heures de CO2. Admettons que cette puissance record ait été maintenue pendant une heure. Nous aurions donc 94,2 GWh émettant 11,6 kt de CO2, soit un kWh émettant 123 grammes de CO2 selon RTE. Evidemment, on ne compte pas le CO2 ACV (nucléaire, éolien et hydraulique) et on ne compte pas les importations. Donc reprenons en maximisant volontairement les émissons de CO2 : nucléaire = 10 g… Lire plus »
erwann-29
Invité
@ Trimtab… merci à toi aussi pour ton discourt décroissant( bien que je n’aime pas l’aspect négatif du préfixe « Dé » dans ce mot là…..)@ Dan1 : j’étais sûr qu’en parlant de contenue CO2 du chauffage élec t’allais rappliquer …. c’est pour ça que je t’ai cité ! Je n’ai pas eu non plus l’impression de trouver des preuves de l’inverse ! Quoi qu’il en soit je n’ai pas envie de me perdre dans cet aspect secondaire avec toi ( laisser noyer le poisson!) , surtout que tu sembles oublier les 7 autres points de mon intervention ! Or négliger ces 7 autres points revient… Lire plus »
Flobeb
Invité

la question n’est certainnement pas la valeur moyenne ! Pour DAN1 L’usage de l’électricité en industrie pour produire de la force pour de l’éclairage, prendre la valeur moyenne c’est nier la pointe. Suivant ce raisonnement, le fossile l’été ne produit pas ce CO2 quand il ne chauffe pas. Seule la valeur marginale doit être prise en compte… et donc les rendements de centrales de pointes avec le contenu carboné associé à l’instant t…

Dan1
Invité

Je comprends parfaitement ce manque d’envie de débattre quand on avance des antiennes indémontrables ! Une vérité non démontrable est peut être une vérité… ou bien un gros mensonge ?

Flobeb
Invité

D’après RTE, en ce moment, nous importons 3029 MW d’europe (contenu CO2 moyen 350, il faudrai la encore parler de marginal) Si nous n’avions pas sur développé le chauffage électrique Joule et PAC air air, nous exporterions probablement de l’électricité à trs forte valeur ajouté et très faible contenu en CO2. Au lieu de celà, les tenant du tout électrique mettent en péril nos équilibres économiques pour une logique d’escalade. le marginal électrique est et restera produit par du fossile avec des rendements extrèmement inférieur à d’autres systèmes. Expliquez moi pourquoi faire des centrales couteuse et peu performante (rendement

Dan1
Invité
Vous ne répondez pas à la question posée. Nus connaissons bien la notion de contenu marginal qui, l’analyse peut savérer rapidement vide.. de contenu ! Je reprends in extenso un commentaire déjà cité : “Nouvelle référence Une deuxième nouveauté: Quand on parle de CO2 émis par la production électrique en France, on part le plus souvent du nombre de TWh produits globalement. Par exemple en 2008, la filière thermique a produit 53,2 TWh sur la totalité de l’année pour une production totale de 549,2 TWh soit 9,7 %. Sachant que la production électrique a émis 32 millions de tonnes de… Lire plus »
erwann-29
Invité
Lol … tu continues à bottez sérieusement en touches DAN1! Tu ne sembles pas avoir compris ma réponse, alors je vais être clair. Tes calculs ennuyant sur le contenu co2 répondent pas à du sujet ici présent « comment eviter les pointes et son corollaire de problèmes et dérives ? » ni à la question simple et prioritaire qui est » Je te rappelle, en me faisant un peu l’avocat du diable manichéen ( pour répondre au manichéisme ambiant) , et pour faire plaisir aux pros de la parabole ou de l’elliptique, au cas ou si tu n’y avais jamais pensé qu’un monde hautement… Lire plus »
Dan1
Invité

De l’art de ne pas répondre à la question en maniant l’amalgame et les généralités. Oui ou non, est que l’affirmation : “le kwh élec de chauffage émet officiellement france 225g de co2 contre 205 pour le chauffage gaz directe” Est juste et démontrable ? D’autre part, est que le meilleur chauffage au gaz peut n’émettre que 205 g de CO2 par kWh en considérant l’ensemble de la filière et pas seulement la consommation finale de gaz chez l’abonné ? Ces notions sont évidemment importante pour quelqu’un qui fait de la formation et diffuse donc largement de l’information.

Dan1
Invité
A marius76 : Si vous voulez avoir le même contenu en CO2 les jours doux et les jours froids, ce n’est pas compliqué, il suffit de raisonner en contenu moyen, par exemple sur une période de chauffage (octobre à avril par exemple). je l’ai déjà exposé plusieurs fois et je reprends un calcul exposé plus haut : “Pendant la période de chauffage, il reste 20,9 x 0,8 = 16,7 Mt de CO2 pour 39,7 TWh. Cela veut dire qu’au maximum le chauffage électrique résidentiel aurait pu émettre 420 g de CO2/kWh… en 2008.” Là c’est une limite physique si on… Lire plus »
Flobeb
Invité
Pour Dan : “Si nous faisons l’hypothèse irrationnelle d’attribuer la totalité du CO2 au seul chauffage électrique” quel est la différence entre ces deerniers jours et les jour d’avant, les jours ont raccourci de 10%, les ménagères se sont vengées sur leurs aspirateurs le frigo ouvert avec toutes les télé de la maison alumées pour vérifier que RTE répondrai ? sans ce cahuffage électrique, nous exporterions de l’élec, quelque le contenu CO2. Vive la MDE, mais le sujet est tellement vaste, que le “not in my backyard” quotidien que je cotoie me laisse pessimiste sur nos capacité d’éolution face à… Lire plus »
Dan1
Invité
Pour Flobeb : “on se fout des démonstartions oiseuses et polémiques de savoir si c’est 435 ou 600, c’est franchement moins bien que plein de chose et dangeureux pour nos équilibres.” Non justement, je ne crois pas du tout que dans le monde de l’énergie on se foute du contenu en CO2 du kWh électrique… bien au contraire, il est l’objet d’un enjeu de communication acharné, il est beaucoup plus politique que technique. Je rappelle simplement que selon la valeur, il peut ou non disqualifier une filière ou un usage. GDF Suez et l’AFGAZ l’ont très bien compris en publiant… Lire plus »
christian
Invité
Premièrement, permettez-moi de vous demander de vous en tenir au vouvoiement de courtoisie. C’est moins convivial, mais nous n’avons pas gardé les cochons ensemble. Et quand on a des choses désagréables à se dire, un peu de distance permet de garder relativement la tête froide. Je n’ai que faire de votre idéologie décroissiste. Vous êtes économe ? Grand bien vous fasse ! Ne m’obligez pas à la même ascèse au nom d’une hypothétique vertu. Car, en politique, quand commence à parler de vertu c’est pour ensuite mieux couper les têtes des ennemis du Peuple. Si telle n’est pas votre intention… Lire plus »
Flobeb
Invité

Communication acharnée, politique… GDF suez ou EDF Ma question est : Est ce la ménagère incoséquente ou la température extérieure qui cause ces importations massives d’élec pleines de CO2 ?

Dan1
Invité
Pour marius76 : Comparons la journée du 19 novembre 2010 à celle du 14 décembre : Le 19 novembre, la consommation était de 1 607 GWh pour 144 317 tonnes de CO2 émis (6 013 tonnes/heure). le 14 décembre, la consommation était de 2 026 GWh pour 227 715 tonnes de CO2 (9 488 tonnes/heure). On a donc consommé 419 GWh de plus en émettant 83 398 tonnes de plus. Le kWh supplémentaire avait un contenu moyen de 199 g de CO2. Mais bien sûr l’objection immédiate est que ces kWh on été obtenus avec du fossile de pointe polluant… Lire plus »
erwann-29
Invité
Apprendre à lire et dépersonnaliser @ Dan1 le grand flooder/troller: Je viens de te dire ceci : “Tes calculs ennuyant sur le contenu co2 (même si t’as raison sur la precision chiffré de ce bel esmasculage de mouche) ne répondent  absolument pas à la question pricipale du  sujet ici présent  « comment eviter les pointes  et son corollaire de problèmes et dérives ? » ni à la question simple et prioritaire de tout débat éconologique qui est “comment eviter le suicidaire gaspillage de nos ressources vitale?”. Bref …. que tu ai raison ou tord sur cette question précise et ne t’en déplaise subsidiaire… Lire plus »
erwann-29
Invité
@la moderation : Je ne vois pas ou j’ai manqué de courtoisie ?et je ne vois pas ou je manque de courtoisie dans le message ci dessous ou je répond encore point par point méthodiquement à des extrapolations et déformation de mes propos. @ Flobeb : Merci pour ton partage de point de vue sur l’inutilité de la question du contenue CO2 du kwh de chauffage élec ! Je me sens un peu moins seul.@ môsieur Christian :Je ne suis pas économe je suis performant !je ne suis pas décroissant je fais autant avec moins !Mais qd je dis « autant » je parle de l’essentiel …donc sans superflue… Lire plus »
Dan1
Invité

Il m’apparaît clairement, qu’un soupçon de Valium pourrait faire l’affaire ! Je ne pense pas qu’il soit utile de me tutoyer car finalement nous nous connaissons si peu. Enfin je maintiens que lorsque que l’on base tout un argumentaire sur des fondements aussi peu solides… on s’expose naturellement à une solide critique.

Heberlue
Invité
Si on veut améliorer les choses il n’y a que la méthode différentielle qui vaille et non la méthode moyenne. Pour le chauffage électrique et n’importe quel autre usage d’ailleurs, il faut se poser la question à l’instant t : quelle serait la situation si on avait une quantité donnée d’énergie électrique en moins et regardé le contenu CO2 de la différence. Pour regarder la situation sans chauffage électrique, c’est très simple il suffit de regarder la conso et la production en mi-saison, pas trop l’été car il y a la clim (autre débat). Si on appliquait la méthode moyenne… Lire plus »
erwann-29
Invité
@ Dan1 : “Enfin je maintiens que lorsque que l’on base tout un argumentaire sur des fondements aussi peu solides… on s’expose naturellement à une solide critique. ” Mais je suis tout à fait d’accord avec ça .. y’a pas de problème là dessus … j’ai dis et redis que VOUS monsieur Dan1 aviez probablement raison …. Mais est ce qu’avec une version protestation du genre «  OUIIIIIII vous avez raison je devrais me flagelée » ça vous aiderait à mieux enregistrer mon message ? Quoi qu’il en soit , je maintiens que d’acharné à débattre d’un aspect est inutile si une autre méthodologie… Lire plus »
ccsiaix
Invité
Vous affirmez  « ne pourrait on pas se passer simplement et assez rapidement de tout ce m ….. si on était moins dépendant énergétiquement ?” J’admets votre raisonnement pour nous autres occidentaux. (mais attention, derrière chacune de nos interventions sur ce forum, il y a une dépense énergétique ……) Quel discours tenez vous à la population du tiers-monde qui n’aspire qu’à une chose : SORTIR de la MIsére, et donc consommez un peu plus …. d’énergie …. D’autre part, vous avez été un peu réducteur en affirmant que j’avais dix ans de retard, ce n’est pas un argument à votre hauteur. Bonne… Lire plus »
Dan1
Invité

ça tombe bien je n’ai pas encore envisager de répondre aux 7 autres points… point(.)

Dan1
Invité
A Herberlué. Personnellement, je trouve la méthode différentielle assez… moyenne : En effet, quel que soit la méthode que l’on adopte, il faut la mettre à l’épreuve du temps. Et que se passe-t-il en France quand on se projette en 2025 comme le fait RTE dans son bilan prévisionnel : On trouve qu’il serait possible d’alimenter 73 TWh de chauffage électrique dans l’année (22 TWh en tertiaire et 51 en résidentiel) en émettant seulement entre 13 et 25 millions de tones de CO2. Ce faisant, il y a bien eu une augmentation annuelle de plus de 1 % du parc… Lire plus »
Pastilleverte
Invité

vive la géothermie !

erwann-29
Invité
pour finir ..vu que ça trolle ici.« derrière chacune de nos interventions sur ce forum, il y a une dépense énergétique . »Mouha ha ha ! Je l’attendais celle là ! Il en a fallut du temps !Non sans blague faut toujours quelqu’un pour nous la ressortir celle là ! Donc pour vous il serait plus utile de nous déplacer des 4 coins de la france pour tenter de faire évoluer les idées ? Un peu de discernement svp …. ce n’est q’un tout petit mal pour un grand bien ! MAIS Quel discours tenez vous à la population du tiers-monde qui n’aspire qu’à une chose : SORTIR… Lire plus »
Dan1
Invité
Bon, sortons du CO2, Je suis tout de même assez d’accord avec ccsiaix : le discours de MDE pour les occidentaux ça passe (mais il n’y a pas que l’électricité, attention à la focalisation d’attention). Par contre, je crois que c’est assez surréaliste pour les pays en développement : Allez donc expliquer aux indiens qu’il faut consommer moins d’électricité globalement. Allez donc expliquer aux éthiopiens que c’est pas bien de consommer 50 fois moins d’électricité que les allemands quand ils en dépensent actuellment 100 fois moins : Quoi que l’on dise, la consommation d’électricité va tendre à croître au niveau… Lire plus »
Heberlue
Invité
Comme vous aimez particulièrement les calculs je vous soumets ce petit exercice : Prenons 2 périodes de 4 mois une l’été (par exemple du 24/04/2008 au 23/08/2008)  et une l’hiver (par exemple du 18/11/2008 au 19/03/2009). Pendant la période d’été la puissance moyenne du nucléaire +hydro a été de 50.75 GW pour une puissance consommée moyenne de 47.26 GW. La production des moyens pauvres en CO2 est donc excédentaire de 3.50 GW. Pendant la période d’hiver la puissance moyenne du nucléaire + hydro est de 61.65GW et la consommation moyenne de 68.24 GW, le déficit moyen est donc de  6.58… Lire plus »
christian
Invité
“Vous me dites que vous ne pouvez pas faire autrement que vous chauffer électriquement , alors que c’est sûrement faux” Me traiteriez de menteur ou de débile ?  Cela laisse rêveur quant à votre professionalisme de “consultant indépendant”, car ce genre de réflexion est plutôt typique d’un âge mental de 12 ans et demi… Mais je vais vous répondre quand même. Pour rire. Figurez-vous que construire (ou rénover) une maison HQE, ou même à énergie positive, c’est fastoche. Il y a 30 ans que l’éco-quartier de Freiburg existe… Limité à rdc+2 étages. Personnellement, ça ne m’impressionne pas. Il n’y a… Lire plus »
Inox
Invité

même pour un éthiopien…. “…Allez donc expliquer aux éthiopiens que c’est pas bien de consommer 50 fois moins d’électricité que les allemands quand ils en dépensent actuellment 100 fois moins : …”

Inox
Invité

d’isolation. Auriez vous quelques conseils judicieux à me communiquer. Merci d’avance

Dan1
Invité
Vos tentatives d’explications sont très bien argumentées mais pas très convaincantes. Vous essayez sans cesse d’obtenir des résultats actuels et globaux avec une méthode marginale qui n’a pas été faite pour cela et ne peut donner que des résultats marginaux et pour un futur possible (mais de moins en moins probable) parmi d’autres (relire la note ADEME-RTE). Dans le cas présent, vous donnez un contenu en CO2 du chauffage électrique pour une différence de consommation entre deux jours où il y avait déjà pas mal de puissance appelée pour cet usage tout au long de la journée. Si je prends… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité
J’ai un grain de sel à amener, et quelques doutes sur lequels vous allez m’éclairer. D’après le CITEPA: Les émissions de CO2 en France en 2008 seraient de 306MT, dont 7,5% soit 23MT pour la production d’électricité. Hors cette année là, la production d’éléctricité d’origine fossile a été de 53,176TWh ( c’est RTE qui le dit), soit 432g/kWh en moyenne ( n’oublions pas que ce sont les cogen gaz qui produisent le plus d’electricité fossile en France). Même si on admet que tout le chauffage électrique est à base de fossile ( ce qui est à l’évidence faux), ça ne… Lire plus »
Dan1
Invité
Pour Sicetaitsimple : Le chiffre que vous citez (306 Mt de CO2 pour 2008) comprend l’UTCF (Utilistation des Terres,leur Changement et la Forêt). Ce n’est donc pas la quantité totale des émissions de CO2 en France. J’ai plusieurs fois cité ce rapport (pour 2007 et avant), mais je prends le chiffre page 5 hors UTCF, c’est à dire 382 Mt de CO2 en 2008. Donc 7,5 % de 382 Mt = 28,65 Mt de CO2 dont la moitié pour EDF. En 2009 (provisoire), on aurait 369 Mt hors UTCF. Si le ratio de 7,5% reste d’actualité, cela ferait 27,7 Mt… Lire plus »
Dan1
Invité
Pour marius76 : Vous me dites qu’avec votre méthode marginale vous savez dire ce qu’aurez été les émissions de CO2 si on avait supprimé X TWh de chauffage électrique. Bon, ben essayons : Selon votre méthode si on compare le 14 et le 21 décembre , on trouve un kWh chauffage électrique émettant 600 g de CO2. Selon vous toujours, la quantité de chauffage électrique d’une journée est le nombre de GWh qui dépasse 1 200. Pour le 14 décembre la consommation est de 2025 GWh, c’est à dire qu’il y a 825 GWh de chauffage électrique. Donc les émissions… Lire plus »
Dan1
Invité
Je veux bien qu’il faille considérer le totalité de l’hiver pour mettre à l’épreuve la méthode marginale; C’est précisément ce que j’ai déjà fait plusieurs fois et que vous réfutez. Si je reprends votre calcul de quantité de chauffage électrique (tout ce qui dépasse 1 200 GWh/jour), je trouve environ 61 TWh en 2009. L’ensemble des émissions de CO2 de l’électricité serait de 28 Mt pour l’année, dont au maximum 80 % pendant la période de chauffage, c’est à dire 22,4 Mt. Admettons que tout le CO2 émis soit la faute du chauffage électrique, nous aurions donc 22 400 kt… Lire plus »
Dan1
Invité
Je ne vois pas les choses comme vous et je ne juge pas le chauffage électrique “bénéfique”. Du reste, pendant mes calculs, le comble est que je suis chauffé au gaz et que je paye GDF-SUEZ plutôt qu’EDF ! Le chauffage électrique consomme de l’énergie qui a un bilan carbone comme toutes les consommations d’énergie. Je dis seulement que ce bilan carbone n’est pas plus désastreux que si on lui substituait une autre filière et je prétends que globalement, la chauffage électrique français avec toutes ses composantes ne conduit pas et ne conduira pas à moyen et long terme à… Lire plus »
Xicetaitsimple
Invité
Après tout, que les émissions de CO2 de la production electrique francaise soit de 23MT, ou certainement plus si on prend en compte la part “electricité” des cogen qui semble effectivement comptabilisée dans l’industrie ou le chauffage urbain, quelle importance? Dans tous les cas, c’est à la louche au moins 5 fois moins que les émissions annuelles du seul RWE en 2007…(158MT en Allemagne). Ce qui entre nous soit dit, enfin surtout pour Dan1, ne me fais pas changer d’idée sur le fait que le lignite continuera à être exploité en Allemagne… Ceci dit, avez-vous eu le temps de consulter… Lire plus »
wpDiscuz