Mastère Spécialisé «Ouvrages Maritimes et Portuaires»

L’Ecole Supérieure d’Ingénieurs des Travaux de la Construction de Caen (ESITC Caen) ouvre, pour la rentrée 2011, un Mastère Spécialisé « Ouvrages Maritimes et Portuaires », accrédité tout récemment par la Conférence des Grandes Ecoles (CGE).

Cette formation de niveau Bac+6 répond à un besoin exprimé des entreprises, des collectivités territoriales et des instances nationales en collaborateurs hautement qualifiés leur permettant de négocier avec succès le développement des échanges commerciaux, la protection des populations et du littoral, ainsi que la conversion énergétique.

L’objectif est de former des ingénieurs spécialisés et des cadres techniques de haut niveau capables de se positionner comme référents nationaux et internationaux dans le domaine des ouvrages portuaires, maritimes et des projets d’énergie marine renouvelable, avec la maitrise des impacts environnementaux. La durée de la formation est d’un an, dont 6 mois de mission en entreprise. L’anglais est la langue d’enseignement privilégiée ; les supports de cours sont bilingues.

Un MS qui répond aux besoins actuels et aux évolutions prévues du secteur maritime et portuaire

L’augmentation du trafic maritime international dû à la mondialisation des échanges et à l’émergence des pays en voie de développement nécessite l’implantation de nouveaux complexes maritimes et portuaires. Ceux-ci doivent être également adaptés pour pouvoir se défendre face aux conséquences de l’évolution climatique sur le dimensionnement des structures. D’autre part, les Etats cherchent de plus en plus à privilégier l’espace maritime comme potentiel énergétique, afin de remplacer les énergies existantes, en cours d’épuisement. Partant des constats exprimés par des chercheurs et techniciens spécialisés dans ces problématiques, le gouvernement français a récemment insisté* sur l’urgence de renforcer les compétences techniques dans les domaines de la conception et réalisation de complexes portuaires, maritimes et énergétiques.

Forte de sa proximité avec les côtes de la Manche et en phase avec les projets actuellement en cours dans la région (implantation d’hydroliennes au large de La Hague, parc d’éoliennes au large de Courseulles sur Mer etc.), ESITC Caen répond à un besoin réel en ouvrant cette nouvelle formation. C’est la raison pour laquelle de nouveaux collaborateurs, professionnels hautement spécialisés, chercheurs internationalement reconnus, et partenaires professionnels ont rejoint l’Ecole pour la mise en œuvre de ce MS. Qu’ils soient concessionnaires, contracteurs et maîtres d’ouvrages (portuaires, éoliens…), Centre d’Etudes Techniques Maritimes et Fluviales (CETMEF), ingénieries du secteur (EGIS, SOGREAH…), grands groupes : VINCI (EMCC, TPC), BOUYGUES, EIFFAGE « Travaux maritimes et fluviaux »… ils soutiennent l’ouverture à Caen de cette formation.

« La Manche est l’une des voies maritimes les plus empruntées au monde. Du fait notamment de sa situation géographique, l’ESITC Caen a toujours proposé des cours de travaux maritimes dans le cursus des élèves-ingénieurs. L’ouverture du Mastère Spécialisé « Ouvrages maritimes et portuaires » en est la suite logique. Cette formation haut de gamme répond aux problématiques actuelles et arrive au bon moment au regard des projets d’envergure nationale et internationale qui émergent aujourd’hui » a déclaré Hélène Grimault-Duc, Directrice de l’ESITC Caen (en photo).

Une formation de haut niveau spécialisée dans le développement des complexes portuaires, maritimes et énergétiques

La mise en œuvre de complexes portuaires, maritimes et énergétiques demande des référents qui possèdent des compétences multidisciplinaires et approfondies dans les domaines d’activité du génie civil et du génie côtier. La formation vise à intégrer l’ensemble des phases du développement des complexes portuaires, maritimes et énergétiques (CPME), de la conception jusqu’à la mise en œuvre, et fait une large part aux techniques de laboratoire et in situ ainsi qu’à l’analyse numérique. La démarche demandée lors de la conception et de la réalisation est présentée avec une préoccupation de l’impact environnemental et une volonté d’intégration positive.

Reposant sur des interventions de professionnels** de la construction (40% des enseignements) et d’équipes de recherche spécialisées dans les thématiques du génie civil et du génie portuaire, le programme intègre les dernières avancées dans les disciplines requises.

Parmi celles-ci :

• Gestion et Intégration des aménagements portuaires et maritimes
• Modélisations numériques de calculs complexes (houle ; structure ; géotechnique)
• Maîtrise et analyse des techniques de laboratoire et In situ (Hydraulique et Géotechnique)
• Energies marines renouvelables

Ce MS s’adresse à la fois aux jeunes ingénieurs titulaires d’un diplôme de niveau Bac+5, ainsi qu’aux cadres expérimentés, en formation continue, souhaitant se spécialiser afin de manager les activités portuaires, du trafic portuaire aux maintenances des installations, participer à la conception des différents ouvrages et structures maritimes, développer des projets éoliens et énergies renouvelables en mer, réaliser des complexes portuaires aux exigences multidisciplinaires dans une logique de maîtrise de l’impact environnemental ou participer à la protection et l’aménagement du littoral.

Informations pratiques


Admission

Le recrutement s’effectue sur dossier, suivi d’un entretien devant jury, sous réserve des conditions suivantes :

• Formation initiale : Bac + 5 – titulaires d’un diplôme d’ingénieur du BTP, d’un diplôme universitaire de 3e cycle ou équivalent.
• Formation continue : Ingénieurs ou cadres du secteur, dans le cadre de la mobilité professionnelle externe et interne. Bac + 4 ou Master 1 suivi d’un minimum de 3 ans d’expérience professionnelle.
• Recrutement international : les mêmes critères de recrutement que pour les candidats français.

Un niveau de compréhension minimum de français et d’anglais est nécessaire et l’une des deux langues devra être totalement maîtrisée.

Informations générales

• 460 heures d’enseignements
• Plus de 40% des enseignements délivrés par des professionnels
• Durée 1 an dont 6 mois de mission en entreprise
• Langues d’enseignement : Anglais 60% – Français 40%. Supports bilingues
• Frais de formation : 8500 euros. Possibilité de prise en charge par entreprise(s) ; durant la thèse professionnelle, les stagiaires sont rémunérés par l’entreprise d’accueil.

Inscriptions sur le site www.esitc-caen.fr

*Conférence aux journées scientifiques et techniques du CETMEF (Centre d’Etudes Techniques Maritimes Et Fluviales) en décembre 2010; le discours du chef de l’Etat français, le 25/01/2011 à Saint-Nazaire, annonçant l’ouverture au 2e trimestre 2011 d’un appel d’offres pour la construction d’éoliennes en mer d’une capacité de 3.000 mégawatts, pour un investissement de l’ordre de 10 milliards d’euros.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz