McPhy Energy relie la centrale hybride à hydrogène de Prenzlau au réseau

McPhy Energy, le spécialiste des équipements de production et de stockage d’hydrogène, a modifié et adapté la centrale hybride de Prenzlau et construit l’interface avec le système d’injection de gaz dans le réseau.

Depuis novembre 2014, Enertrag, un des principaux producteurs indépendants d’énergie renouvelable en Europe, a transformé plus de 100 MWh de surplus d’énergie éolienne en hydrogène qui ont été injectés dans le réseau de gaz. La démonstration du potentiel économique du power-to-gas est ainsi faite à l’échelle industrielle.

L’électrolyseur alcalin de 0,5 MW, permettant d’extraire l’hydrogène de l’eau grâce aux surplus d’électricité, est le cœur technologique de la centrale de Prenzlau. Il a été construit par une division d’Enertrag acquise par McPhy Energy en septembre 2013. Grâce à la maîtrise de cette technologie d’électrolyse appelée "Alcaline 2.0" et à l’expertise développée dans son intégration au sein d’infrastructures énergétiques comme les réseaux électriques ou de gaz naturel, McPhy Energy est un partenaire stratégique d’Enertrag dans les applications power-to-gas. La filiale de McPhy Energy basée à Wildau (Allemagne) lui apporte ses équipements et son savoir-faire en ingénierie.

La centrale hybride de Prenzlau a été construite par Enertrag et a été soutenue par l’Union Européenne, Deutsche Bahn, Total et Vattenfall.

« Nous félicitons McPhy Energy pour ses capacités en ingénierie projet. Nous pouvons désormais démontrer que le power-to-gas est une idée intelligente pour mener à bien la transition énergétique dans un monde renouvelable », a expliqué Jörg Müller, fondateur et directeur d’Enertrag.

McPhy Energy relie la centrale hybride à hydrogène de Prenzlau au réseau

« Alors que nous disposons déjà de produits innovants, efficaces et compétitifs, c’est notre savoir-faire applicatif complété par notre capacité à mener à bien des projets d’intégration complexes qui sera un facteur clé de notre succès et contribuera à faire de l’hydrogène un important vecteur du système énergétique de demain », a ajouté Pascal Mauberger, Président de McPhy Energy.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

15 Commentaires sur "McPhy Energy relie la centrale hybride à hydrogène de Prenzlau au réseau"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pastilleverte
Invité
et on va dire, que, toutes choses égales par ailleurs, l’hybride est la (moins mauvaise) solution . Avec les autos, l’hybride, sous différentes formes, semble être une sorte d’optimisation par rapport au 100% électrique, voire aux moteurs thermiques, malgré les progrès gigantesques accomplis par ceux-ci en terme de rendement ces dernières années, en partie grace au “micro hybride” que représentent les systèmes “Stop & Start” (in english in the text) ! Et maintenant, avec les éoliennes ? Plus d’intermittence, ou plutôt peu importe, on produit de l’H2, on le stocke, on le réinjecte dans le réseau ? Tant mieux, mais… Lire plus »
Lionel-fr
Invité
On ne peut pas parler d’infrastructure mais plutôt de démonstrateur. Comme souvent avec McPhy, un gros package de communication accompagne la validation et il y a certainement de très précieuses mesures à dépouiller afin de publication. Prenzlau se trouve en Allemagne, sans doute un site Enertraag sur les technologies duquel s’articule ce projet – contrairement à McPhy dont le credo historique repose sur le stockage sous hydrures, ici on stocke sous pression Clairement, il s’agit de valider toute la chaine de valorisation du stockage-injection. Certains éléments (cuves) datent de +10 ans, Siemens a considérablement amélioré les specs et la pression… Lire plus »
Verdarie
Invité

Transformer la production électrique d’une journée pour produire quelques litres d’H2, qu’il va falloir comprimer, donc consommer une part de l’énergie produite, afin de la stocker pour pouvoir la transporter ou l’injecter dans des canalisations ou il y aura encore des pertes ? Si c’est ça le modèle économique défendu par la France, je comprend mieux les 2000 milliards de la dette ! Les pétroliers et les atomistes peuvent dormir tranquille !

jmdesp
Invité
J’ai passé du temps en 2012 à essayer de bien comprendre le fonctionnement du site hybridkraftwerk de Enertrag à Prenzlau, un peu de temps après son inauguration en 2011 en présence d’Angela Merkel. Ca fait un peu rire jaune de voir apparemment des pro-renouvelable prêts à nous expliquer le P2G découvrir en 2015 ce qui en est l’un des sites les plus significatif. Dans la news, il n’est pas bien clair ce que McPhy a apporté vraiment. Juste la connexion au réseau de gaz qui effectivement manquait ? Et au fait, celle au réseau de chaleur promise au début pour… Lire plus »
Herve
Invité

Un MWh gaz coute dans les 20€ Combient coutera le même Mwh de gaz issu du P2G depuis un surplus d’electricité PV / éolien lorsqu’il sera produit en masse?

Tech
Invité
qui va expliquer à verdarie que la techno McPhy pour le stockage ce n’est pas la compression mais le stockage dans des hydrures! il arrêtera peut être alors de nous bassiner avec l’énergie dépensée par la compression! et oui les réseaux de gaz ont “de la place” pour accueillir un peu d’H2 c’est toujoiurs ça de moins qu’on doit importer de russie! à jmdesp vous retardez, l’allemagne a choisi par ses constructeurs de réaliser un réseau H2 etMcPhy peut y trouver sa place. ne vous en faites pas pour le prix, les acheteurs de BMW haut de gamme ont de… Lire plus »
plouc73
Invité
Si j’ai bien compris, il s’agit de stoker les excès de production éolienne. Donc soit il s’agit d’un stockage pournalier ca le régimes de vents surtout en terrestre ne sont pas très réguliers; quant à un stockage saisonnier, quel volume serait envisagé, et donc quelle pression dans le réservoir ? Donc désolé pour M. Tech, mais le problème de pression est posé. D’autre part, injecter de l’hydrogène dans le mélange de bio gaz. Pourquoi pas, mais comme je suppose que l’usine n’est pas au coeur d’uen ville et dponc que pour rejoindre le réseau BP, il faut un peu de… Lire plus »
Tech
Invité

de 0.005 à 4 Bar dans le réseau de gaz de ville je n’appelle pas ça vraiment de la compression que je situe largement au dessus des dizaines voir centaines de Bar. et l’énergie pour faire cela est minime. et encore une fois la techno McPhy c’est du stockage “solide” pour simplifier vous imaginer une éponge pleine de trou qui stocke de l’eau et bien là c’est du gaz qui est stocké dans un genre de “mousse” solide mais pleine de trous! il ya là aussi besoin d’un peu d’énergie, car c’est la chaleur qui permettra “d’extraire” le gaz

Verdarie
Invité
@tech Quelle est la production journalière d’une éolienne lorsqu’on transforme l’électricité produite en hydrogène dont tout le monde sait que cette transformation a un rendement nul ? Stocker de l’hydrogène présente des risques et plus encore si cet hydrogène est en pression. Que ce soit dans une bouteille , dans une éponge ou dans des hydrures,si l’on veut que le gaz sorte de lui même ou si on souhaite en mettre beaucoup (plus qu’à la pression atmosphérique) il faut le compresser. Et plus on souhaite remplir l’éponge plus il faudra de pression, quelle soit préalable ou qu’on l’obtienne par chauffage… Lire plus »
Hellekhan
Invité
Vous prétendez qu’il est possible de faire autrement,et même dans des posts d’il y a 1 an environ,que vous auriez un vrai projet d’écomoteur,que ce moteur aurait comme qualité d’être moins lourds,qu’il ne pollue pas,qu’il est silencieux et plus fiable que tous les moteurs existant,qu’il utilise une énergie renouvelable et peu chère et dispose d’une grande autonomie.Pourtant rien de tangible ou de crédible,mais que d’obscures promesses soutenues par rien de vraiment analysable sérieusement;vous n’aurez aucune chance d’être écouté par personne si vous ne donnez pas plus de précisions crédibles.Dans le pire des cas,vous passerez pour un méprisable petit escroc qui… Lire plus »
Tech
Invité
lisez donc ceci (et d’autres choses sur le sujet sur le site du Liten) “Ce principe de fonctionnement constitue un facteur de sécurité important, puisque l’hydrogène n’est libéré que s’il y a apport de chaleur. Un second facteur de sécurité est lié au fait que pour certains hydrures, les pressions de palier ne sont pas trop élevées pour des températures raisonnables (pour LaNi5, à 75°C, la pression d’équilibre se situe autour de quelques bars). Des développements de structures de réservoirs à base d’hydrures et leur intégration dans une chaîne hydrogène, de la production – à partir d’énergies renouvelables par exemple… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité
“Depuis novembre 2014, Enertrag, un des principaux producteurs indépendants d’énergie renouvelable en Europe, a transformé plus de 100 MWh de surplus d’énergie éolienne en hydrogène qui ont été injectés dans le réseau de gaz. La démonstration du potentiel économique du power-to-gas est ainsi faite à l’échelle industrielle.” 100MWh d’électricité, c’est au mieux 80MWh(PCS) de gaz produit. Un chiffre d’affaire de moins de 2000€ (depuis novembre 2014…) au prix actuel du gaz naturel. L’electricité est gratuite?Elle est où la démonstration du potentiel économique? PS; et à mon avis rien àvoir avec la technologie de stockage, juste le fait que McPhy a… Lire plus »
Verdarie
Invité
@ Hellekhan Vous avez raison, le but de mes messages est bien de dire qu’il existe d’autres possibilités que celles pronées par certains industriels, ne vous en déplaise. Votre message ne fait que souligner toute l’incohérence qui existe entre ce que nous disent les pouvoirs publics sur l’importance de changer de paradigme face aux changements climatiques et des manipulations que peuvent en faire certains industriels pour nous faire croire à leur modèle économique ? Faire tourner des éoliennes pour produire de l’hydrogène ne répondra jamais aux besoins énergétique d’un pays. C’est en cela que l’article n’est pas clair car il… Lire plus »
Hellekhan
Invité
Pour ma part,je n’ai trouvé que ce système pour pouvoir attirer l’attention d’éventuels investisseurs. Alors vous êtes absolument foutu,on ne peut pas faire plus mauvais système,pour attirer l’attention d’investisseurs.Et vos propositions à l’international n’auront pas plus de succés qu’en France. En effet,au moins l’hydrogène,le lithium,l’éolien,le solaire,le nucléaire,le gaz,le fuel,le charbon,l’hydraulique,etc…Cela a le mérite d’être précis,on sait ce que c’est,quoi qu’on puisse reprocher à ces énergies.Tandis que votre énergie renouvellable et peu chère pour reprendre votre expression.Vous êtes bien incapable de dire ce que c’est.Votre “énergie” renouvellable et peu chère apparait à n’importe quel investisseur comme totalement imaginaire.Si vous n’êtes pas… Lire plus »
jmdesp
Invité
d’essayer d’apporte une analyse concrète sur ce site. Il suffit d’aller sur le site d’Enertrag pour voir que c’est bien le terme HYBRIDKRAFTWERK qu’ils utilisent partout pour en parler : Merci je comprends l’Allemand je sais que le terme pourrait être utilisé pour désigner d’autre usines hybrides ailleurs, mais si on précise à Prezlau, on sait de quoi on parle. Par ailleurs cette page indique bien qu’en avril 2012, avant l’arrivée de McPhy, ils compressaient le gaz pour l’envoyer à une station service. C’est bien gentil d’affirmer droit dans ses bottes que si si si il y de la demande… Lire plus »
wpDiscuz