Enerzine

Ménages : l’énergie reste un sujet de préoccupation important

Partagez l'article

Les résultats de la 5ème édition du baromètre annuel sur l’ouverture des marchés de l’énergie publiés par Le médiateur national de l’énergie montre que, quatre ans après, le niveau de connaissance des consommateurs français reste toujours aussi faible.

En effet, 42% seulement savent qu’ils ont le droit de choisir leur fournisseur d’électricité et 37% leur fournisseur de gaz naturel. Par ailleurs, 62% des foyers considèrent qu’il est préférable de disposer d’un fournisseur unique pour les deux énergies. Seuls 30% des consommateurs savent qu’EDF et GDF Suez sont deux entreprises concurrentes. Enfin, seul un tiers des consommateurs a déjà entendu parler des tarifs réglementés de vente.

Cette année encore, la consommation d’énergie est un sujet qui suscite l’intérêt des Français. Les trois quarts déclarent qu’elle constitue pour eux un sujet de préoccupation important et 6 sur 10 estiment que leurs factures d’énergie représentent une part importante des dépenses totales du foyer.

La majorité des consommateurs (61%) continue de percevoir de manière positive l’ouverture à la concurrence, même si un foyer sur deux ne s’attend ni à une amélioration, ni à une détérioration sur la qualité de service et le prix de l’énergie.

Si 57% des Français s’estiment bien informés, nombreux sont ceux qui affichent une méconnaissance certaine du fonctionnement des marchés de l’énergie.

En effet, la part des foyers ayant connaissance de la possibilité de choisir son fournisseur reste encore largement minoritaire. 42% seulement savent qu’ils ont le droit de choisir leur fournisseur d’électricité et 37% leur fournisseur de gaz naturel.

Seul un tiers des consommateurs a déjà entendu parler des tarifs réglementés de vente.

Une grande confusion existe sur le rôle de distributeur et de fournisseur (19% identifient ERDF et GrDF comme des fournisseurs et 42% n’ont pas su s’exprimer sur le rôle de ces deux entités), ainsi que sur les fournisseurs historiques : seuls 30% des consommateurs savent qu’EDF et GDF Suez sont deux entreprises concurrentes.

Cet état des lieux explique la « frilosité » du marché : seuls 8% des Français déclarent avoir déjà changé de fournisseur et 5% en ont l’intention dans les six prochains mois.

62% des foyers considèrent qu’il est préférable de disposer d’un fournisseur unique pour les deux énergies, ce qui explique sans doute le succès des offres duales auprès des Français, malgré leur méconnaissance du contexte. Selon les derniers chiffres communiqués par EDF et GDF Suez, près de 15% des foyers qui disposent du gaz et de l’électricité auraient souscrit une offre duale auprès de l’un de ces deux fournisseurs.

** En septembre 2011, le médiateur national de l’énergie et la Commission de régulation de l’énergie ont lancé la 5ème édition du baromètre annuel sur l’ouverture des marchés. Cette enquête téléphonique, réalisée par l’institut LH2, a permis de recueillir l’opinion de 1.500 foyers français.
 


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    5 Commentaires sur "Ménages : l’énergie reste un sujet de préoccupation important"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    ecoenergie
    Invité

    Combien de francais et surtout combien parmli nos homme politiques quisortent de Science Po et de l’ENA sont -ils capbles de faire la difference entre energie et puissance lorsqu’on palre d' »nergie renouvelables ou non Ne pas connaitre permet denoncer beaucoup de bêtises

    Max76
    Invité

    La facture va être salée dans les années à venir vue le programme de la gauche et de EVA. Vive les ENR et le MW/H à 250 euros en 2025 en plus d’une dépendance à gazprom. Qui veut ouvrire les paris ? Rendez vous en 2025

    Ajardin
    Invité

    C’est bien vrai ce que dit l’article. La méconnaissance des français sur la possibilité de changer de fournisseurs est réel et savamment entretenue !! Avant mon déménagement, j’ignorais moi-même totalement cette possibilité. C’est en tombant sur cette page http://www.electricite.net/annuaire-electricite.php que j’ai pu savoir comment contacter l’agence alternative la plus proche de mon nouveau domicile. Et là, j’ai changé. Mais ne vous réjouissez pas trop vite, ça n’a pas fondamentalement changé ma facture à la fin du mois. Quand il s’agit de ponctionner le consommateur, il y a toujours du monde!

    Dan1
    Invité
    Et si quelques Français, pas forcément ignorants, avaient simplement décidés par prudence de ne pas changer de fournisseur et de rester au tarif régulé. En plus, ils ont pu bénéficier de l’expérience édifiante de nos industriels professionnels un brin naïfs qui croyaient que la concurrence ne pouvait que provoquer une baisse de tarif et qui, pris au piège ont fait fabriqué en urgence le TARTAM. Il paraît que l’optimum économique peut être atteint par un autre modèle que le marché libre avec une concurrence non faussée (vision théorique). Il paraît même que certains monopoles convenablement régulés peuvent faire l’affaire. Attention… Lire plus »
    Dan1
    Invité

    La commission aurait trouvé une voie alternative au dogme de la concurrence libre et non faussée pour assurer le bonheur des peuples ? L’Europe ne se résumerait donc plus uniquement à une marchandise ?

    wpDiscuz