Michel Barnier tente de rassurer la filière éthanol

Face à l’inquiétude exprimée la semaine dernière par les planteurs de betteraves, le ministre de l’agriculture Michel Barnier a tenu à leur répondre sur la réduction de l’exonération fiscale dont bénéficie la filière éthanol.

Alors que le ministre admet que la filière connaît un "moment décisif pour le développement des unités de production de biocarburants", il a tenté de minimiser l’impact de la réduction des aides fiscales qui lui sont accordées.

De 40% de réduction de l’exonération prévue dans la proposition de loi, le ministre a assuré à la confédération générale des planteurs de betteraves avoir obtenu que celle-ci soit limitée à 15%. Selon lui, cette baisse ne remettra pas en cause "la viabilité des investissements en cours", ni l’objectif d’incorporation de "7% de biocarburants dans les carburants en 2010."

La défiscalisation accordée aux producteurs de biocarburants représente 800 millions d’euros de budget en 2008.

"Pour parvenir [à cet objectif d’incorporation], 53 usines ont été agréées, dont 21 nouvelles unités qui seront construites dans 14 régions, pour un investissement estimé à plus de 2 milliards d’Euros, et un total de près de 30 000 emplois créés ou maintenus dans les filières agricoles et industrielles de notre pays", s’est félicité M.Barnier.

Au premier semestre 2008 est prévue une révision de la directive sur les biocarburants, qui devra permettre de définir de "nouvelles normes sur les carburants compatibles avec [les] objectifs d’incorporation."

Par ailleurs, le ministre a appelé de ses voeux la "démonstration industrielle des biocarburants de seconde génération" dans les 3 à 5 ans.

Pour finir, il a annoncé devant la confédération la publication prochaine d’un rapport sur la formation du prix de la betterave destinée à l’éthanol.

 

Voir :

 

[Photo page d’accueil : CC El Gato Negro]

 

Partagez l'article

 



      

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz