Microsoft teste l’immersion des data-center dans l’océan

En 2015, un conteneur blanc au logo de Microsoft et pesant 17 tonnes est resté sous l’eau pendant 3 mois – d’août à septembre 2015 – à presque 1 kilomètre des côtes californiennes.

Microsoft a lancé le projet de recherche baptisé "Natick" qui a pour objet principal la conception et la mise en service en conditions réelles d’un centre de données informatique au fond des océans.

Selon une porte parole de Microsoft, mettre un data-center sous l’eau permettrait de résoudre plusieurs problèmes dont l’apport d’une nouvelle source d’énergie. La conséquence immédiate serait alors une réduction considérable des coûts de refroidissement, un  rapprochement de la distance séparant les populations connectés et une mise en place plus facile et plus rapide.

Le prototype initial est déployé près des côtes afin qu’il puisse être branché sur un réseau électrique existant. De plus, être dans l’eau amène de nouvelles possibilités. L’utilisation de l’énergie hydrocinétique des vagues ou des marées fournirait toute l’électricité nécessaire aux calculs. Cette approche pourrait non seulement rendre les centres de données totalement autonomes en énergie, mais aussi les rapprocher des villes côtières, et les alimenter avec de l’énergie renouvelable.

Microsoft veut immerger des data-center dans l'océan

L’autre grand avantage d’un centre de données sous-marin concerne la réduction du délai de latence. Conséquence : la transmission des données s’en trouve subitement accélérée. Comme la moitié de la population mondiale, vit à 200 kms de la mer, cela en ferait une option attrayante.

Ce projet montre aussi qu’il est possible de déployer des centres de données plus rapidement, face à un projet traditionnel allant de la conception – qui exige des permis et d’autres aspects réclamant des délais – à la fabrication. Ainsi, la construction du navire qui abritait le centre expérimental de données n’a pris que 90 jours. Bien que chaque centre de données est différent et doit être adapté à des environnements et à des terrains différents, ces conteneurs sous-marins pourraient être produits en série dans des conditions très similaires sous l’eau.

Microsoft veut immerger des data-center dans l'océan

Le refroidissement demeure un aspect important des centres de données, et représente des coûts substantiels en installations de refroidissement et autres dispositifs afin de garder les ordinateurs à l’abri d’une éventuelle surchauffe. L’environnement froid des mers en eaux profondes rend automatiquement les datacenters moins coûteux et donc plus économes en énergie.

[ Src : extraits traduits – Microsoft news – ]

Microsoft Project Natick team: (L-R): Eric Peterson, Spencer Fowers, Norm Whitaker, Ben Cutler and Jeff Kramer
Photo by Scott Eklund/Red Box Pictures.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Microsoft teste l’immersion des data-center dans l’océan"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pastilleverte
Invité

le concept, le courant devient océanique, symbole de l’immersion, etc etc A suivre !

lionelfr
Invité
Aujourd’hui les baies de serveurs, demain ceux qui travaillent dessus ! Quitte à aller chercher du foncier et de l’énergie au large, on peut faire d’une pierre X coups et aller aussi chercher de la nourriture et un lieu de vie…. C’est encore plus évident si la montée des eaux engloutit la Floride et les côtes du monde entier. Il y a un temps pour s’en plaindre, et un temps pour s’adapter.. Les hommes ne vont pas tarder à retourner là d’où leurs lointains ancêtres s’étaient extraits. 70% de la surface de la planète à reconquérir ! C’est un projet… Lire plus »
wpDiscuz