Enerzine

MINI-SONDE 4M : succès de la 1ère mission lunaire financée sur fonds privés

Partagez l'article

L’industriel français Saft a fourni les batteries au lithium embarquées qui ont alimenté en énergie la mini-sonde Manfred Memorial Moon Mission (4M) de LuxSpace, première mission lunaire financée sur fonds privés.

Lorsque la sonde 4M a émis son dernier message le 11 novembre 2014, sa batterie au lithium primaire était entièrement déchargée après 438 heures de fonctionnement sans interruption, soit près de quatre fois plus longtemps que prévu par conception dans le froid extrême de l’espace.

La mission 4M était un hommage à Manfred Fuchs, fondateur d’OHB Group, société-mère de LuxSpace, décédé en avril à l’âge de 75 ans. Cette mini-sonde a été lancée en octobre 2014 par la fusée chinoise Longue Marche qui transportait la sonde lunaire Chang’e 5-T1 chargée de tester la technologie en préparation d’une future mission de collecte d’échantillons lunaires avec retour sur Terre.

L’objectif-clé de cette mission « made in Luxembourg » était d’accroître l’intérêt du grand public pour l’exploration de l’espace ; à ce titre, la charge utile de 14 kg a transmis des signaux sans discontinuer tout au long de son périple spatial en espérant qu’ils soient captés par les radioamateurs du monde entier. Des récompenses ont été promises à 75+ personnes ayant identifié les messages. L’autre objectif de cette mission était, de façon plus générale, de promouvoir l’approche de LuxSpace et de ses microsatellites dans le domaine des missions spatiales.

Les données recueillies par les radioamateurs pourraient contribuer à démontrer et développer une approche participative de la navigation et du suivi d’engins spatiaux. De plus, la sonde 4M était équipée d’un minuscule dosimètre chargé d’enregistrer les niveaux de radiation au cours de sa mission, tout particulièrement lors de la traversée des ceintures de Van Allen. Ces données seront utilisées pour concevoir la protection antiradiation des futures missions lunaires.

La charge électronique de la sonde 4M nécessitait une puissance d’environ 4.5 watts, fournie par un système batterie composé de 28 éléments lithium primaire Saft LSH20 HTS extrêmement robustes. Les batteries LSH20 HTS sont conçues pour fournir un haut niveau d’énergie dans un boîtier à la fois compact, léger et robuste qui assure avec une totale fiabilité l’alimentation d’applications très exigeantes telles que les missions spatiales. La puissance secondaire, dont le rôle est de prolonger la durée de la mission, a été fournie par des panneaux solaires combinés à un accumulateur lithium-ion (Li-ion) rechargeable MPS développé par Saft.

« Nous nous félicitons du rôle déterminant que les batteries au lithium de Saft ont joué dans le succès de ce projet novateur, qui annonce une nouvelle ère dans le développement de missions effectuées au moyen de de microsatellites peu onéreux », a déclaré Yannick Borthomieu, Chef de produits Satellite & Lanceur au sein de la division Specialty Battery Group (SBG) de Saft. « Après le module d’atterrissage Philae, la sonde 4M est une référence importante qui montre comment nos batteries ultra-robustes LSH20 HTS peuvent dépasser confortablement les exigences des missions spatiales les plus exigeantes. »

Au retour de la Lune, la sonde 4M s’est placée sur une orbite terrestre hautement elliptique, avec une période de 14 jours. En fonction de l’illumination des panneaux solaires, il est possible que 4M se réveille de temps à autre et reprenne ses émissions.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz