Enerzine

Ministre de l’Ecologie : « L’État prêt à aider Photowatt mais … »

Partagez l'article

La ministre de l’Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet (NKM) qui était l’invitée mardi de JJ bourdin sur RMC a répondu à plusieurs questions dont celles liées à la centrale nucléaire de Fessenheim, à la situation de l’entreprise Photowatt, société française pionnière dans le solaire et à la création d’emplois dans l’environnement.

Concernant l’éventuelle fermeture de Fessenheim, la plus ancienne centrale nucléaire du parc français, Nathalie Kosciusko-Morizet a clairement indiqué que "si l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) recommande de fermer la centrale de Fessenheim, dans le rapport post-Fukushima qu’elle doit rendre public mardi à la mi-journée, (…) nous fermons, bien sûr". "Je dis très clairement qu’il n’y a que deux solutions : soit l’autorité recommande la fermeture et il y a fermeture, soit elle recommande des travaux importants et à ce moment-là il y a le choix entre faire les travaux — et intégralement les travaux — ou fermer", a ajouté la ministre de l’Ecologie.

La réponse de l’ASN a été la suivante : "A l’issue des évaluations complémentaires de sûreté des installations nucléaires prioritaires, l’ASN considère que les installations examinées présentent un niveau de sûreté suffisant pour qu’elle ne demande l’arrêt immédiat d’aucune d’entre elles. Dans le même temps, l’ASN considère que la poursuite de leur exploitation nécessite d’augmenter dans les meilleurs délais, au-delà des marges de sûreté dont elles disposent déjà, leur robustesse face à des situations extrêmes." (Voir la réponse détaillée)

Concernant Photowatt, placé en redressement judiciaire le 8 novembre, avec une période d’observation de 6 mois, la Ministre a affirmé que l’Etat était "prêt à aider" le fabricant de panneaux solaires, tout en indiquant un problème latent de "propriété des brevets."

Elle s’en explique : "c’est un sujet très compliqué pour 2 raisons. D’abord, ils ont une technologie remarquable qui les amènent à avoir une fabrication de très grande qualité, mais très au dessus des prix du marché. C’est le problème que l’on a vécu sur le photovoltaïque, c’est que nos produits sont de grandes qualités, mais les installateurs ont tendance a allez au moins chère. Et aujourd’hui, le moins cher, c’est les chinois et (ils) cassent les prix du marché."

Par ailleurs, "l’Etat est prêt a aider Photowatt mais il y a un problème de propriété des brevets (…) aujourd’hui le montage est fait de telle manière que la propriété des brevets n’est pas dans l’entreprise. Donc l’Etat veut bien investir de l’argent, qui est l’argent des Français, mais pour qu’il revienne vers les Français", a expliqué également la ministre sur RMC.

A la question d’Eva Joly qui disait pouvoir "créer 1 million d’emplois dans l’environnement …", NKM a rétorqué : "C’est ce que fait le grenelle de l’environnement."

"Je vous donne l’exemple de l’éolien offshore, là pour le 11 janvier, les industriels doivent rendre leurs propositions. J’ai lancé un appel d’offres autour de 3 GW (…) sur 5 sites le long de la Manche et de la façade Atlantique. Nous attendons de ces 3 GW et des 3 GW suivant la création de 10.000 emplois dans ces territoires qui ne sont pas toujours des territoires faciles du côté de l’emploi. C’est l’emploi industriel (…) faire une éolienne offshore c’est aussi faire appel à des compétences qui ont pu exister dans l’industrie navale."


Partagez l'article

 



                

    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    17 Commentaires sur "Ministre de l’Ecologie : « L’État prêt à aider Photowatt mais … »"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Stefan
    Invité

    un article de presse et le gouvernement fait une action d’exception! après avoir fait un moratoire qui a tué Photowatt et des centaines d’autres, NKM voit un article sur Photowatt et annonce que le gouvernement se penche sur l’entreprise pour préserver sa cote de popularité. Et toutes les sociétés qui ont déja fermé, que propose NKM ? indemniser les employés à hauteur de 60k€ comme Seafrance ? plutôt que de faire des pas en arrière puis en avant, mieux vaut réfléchir à faire des Lois adaptés quand on est législateur! l’incompétence érigée en raison d’Etat…

    Pecor
    Invité

    Les entreprises aéronautique ou électronique françaises utilisent des technologies brevetées aux USA (ex : circuit intégré – brevet intel), et cela ne gène pas l’état de les subventionner à coup de milliards d’euros. Rien n’empêche l’état d’imposer des clauses qui garantissent l’accès aux brevets. C’est un signe flagrant de mauvaise foi. Subventioner indirectement des éoliennes fabriquées à l’étranger ne les dérange pas non plus.

    Lina33
    Invité

    D’un coté on tue sciemment le solaire français au profit du nucléaire et après on vient faire le généreux pour se donner une bonne image verte…

    chelya
    Invité
    Contrairement à Eric Besson, NKM est trop compétente pour se faire berner : donc c’est de l’opportunisme politique… Les chinois font de la qualité (sinon ils n’auraient pas des records du monde d’efficacité sur certaines technologies) et ont des facilités de financement à l’industrie qui leur permet de profiter des économies d’échelles en augmentant leurs capacité de production. C’est du racisme pur et simple de dire que les chinois font du bas prix et diminuant la qualité… L’état a donné 300 millions d’euros à AREVA en décembre 2010 (prise de participation directe au capital) et va encore lui filer 1… Lire plus »
    Tassin
    Invité

    L’allemagne a produit 18,6TWh d’électricité photovoltaïque en 2011!

    Guydegif(91)
    Invité
    Pourquoi ne pas lancer un débat  » PV_en_France_de la Prod. à l’installation/exploitation » dont le cas PhotoWatt évoqué ci-dessus, dans les médias, par exemple sur France2 (Envoyé Spécial ou C_dansl’Air-Y.Calvi ou Complément d’Enquête-Benoit Duquesne ou autre….) ou autre chaine, en y conviant les différents acteurs et décideurs politiques (donc NKM), entrepreneurs Producteurs du PV (dont FranceWatts, PhotoWatt, Voltec Solar, Solon,…) et Installateurs du PV (les plus représentatifs avec produits_français ET produits_importation) pour faire un POINT SéRIEUX et OBJECTIF et y VOIR CLAIR au-delà des effets d’annonce et poudre aux yeux de tous bords !!!! Service Comm de France2 à vos claviers… Lire plus »
    Tonys
    Invité

    Quelques questions: – A quel prix? – Sur une production totale de combien? – Puis je utiliser l’électricité photovoltaîque allemande en hiver par moins 10°C à 20h00 lorsque les panneaux sont recouverts de neige?

    Tonys
    Invité

    Vous dites: Qu’on fasse seulement la moitié de cet effort financier pour Photowatt, ils monteront une ligne de production pour faire 1 GWp par an et ils seront aussi compétitif que les chinois, y a pas de secret dans l’industrie.. Question: ils seront assez compétitifs pour gonfler la bulle PV ou bien pour fournir une électricité à prix raisonnable et permettant de satisfaire l’équation électrique production=consommation?

    Tassin
    Invité

    – Pour le prix sur 1 an ça a du chuter d’environ 30% sur l’année 2011. Pour plus de détails sur les mécanismes de tarifs d’achat Allemands : – Sur une consommation totale d’un peu moins de 600TWh (en baisse). L’important dans le fait que j’exposai c’est le + 7TWh en 1 an pour le seul photovoltaïque. – Idiotie qui fait fi de la régulation d’un réseau électrique.

    Tonys
    Invité

    Sur le fond je suis d’accord mais pas sur la forme. Difficile d’obtenir une émission ou un reportage objectif, accessible et approfondi sur un sujet aussi complexe.

    Tonys
    Invité

    Je sous-entendais le coût global. Un système énergétique est toujours dimensionné pour des conditions extrêmes. Quel est le coût global prenant en compte les moyens annexes (ie thermique à flamme) de production d’électricité ou de stockage de telle sorte à avoir du jus l’hiver à 20h00, à -10°C et sans vent? D’autre part avez-vous des perspectives réalistes (si tant est que cela est possible) sur l’évolution du coût global du PV? Je me suis toujours interrogé sur la situation ou la part de production d’EnR deviendrait prépondérante et sur l’impact sur les autres moyen de production… Merci d’avance!

    Tech
    Invité

    pour votre demande de réponse à tassin, on peut déjà vous dire que pour le nucléaire déjà installé la facture de sécurisation qui vient d’être annoncée est de 10 milliards! et ceci sans production supplémentaire! combien d ‘ENR à la place pour cette somme? et/ou combien de solutions de stockage pour régulation « smartgrid » allez donc jeter un coup d’oeil sur la production instantanée en espagne, vous vous apercevrez, qu’en ce qui concerne l’éolien, la production au niveau national est relativement constante! c’est l’hydraulique qui absorbe en majorité les pointes de demande

    Tonys
    Invité

    Je n’ai pas bien saisi à vrai dire. 10 milliards € c’est pour combien d’années d’exploitation et pour quelle production? Ou avez vous les chiffres pour l’Espagne? Cette constance est elle reproductible en France? Une autre question: il est souvent fait mention de la capacité éolienne installée mais qu’en est il du potentiel éolien? Sur un lien dans les commentaires d’un autre sujet récent j’ai été surpris de la production éolienne annuelle espagnole. Cela est il reproductible en France?

    Tech
    Invité
    à tonys voici le site espagnol: bien sur la situation espagnole est différente de la française (les feançais commence seulement à installer un parc conséquent alors que les espagnols ont déjà investis beaucoup plus depuis plus longtemps. merci les subventions européennes aux sociétés de construction;o( ), mais le principe fonctionne a peu près de la même façon. les régimes de vents en france, sont tels que  » en moyenne » il y a toujours un « certain » nombre d’éoliennes qui produisent! concernant ce graphique espagnol, il est intéressant de noter que leur éolien est arrivé au niveau du charbon ou du gaz… Lire plus »
    Dan1
    Invité

    Pour voir la contribution d’éole au mix électrique ibère, je vous propose la rétrospective 2011 : Donc éole a produit 42 TWh sur un total de 264,5 TWh soit 15,9%. Dans le même temps le FOSSILE + FISSILE a fait 151,6 TWh (57,6 nucléaire, 43,6 charbon et 50,3 gaz) soit 57,3%.

    Tonys
    Invité

    Et plutôt bien foutu le graphique en temps réel. Je n’ai pas réussi à modifier l’intervale de l’axe des abscisses par contre pour visualiser l’intermittence ou la non-intermittence de l’éolien… C’est quand même pas mal 42TWh sur 264TWh mais est ce que cela peut évoluer encore?

    Dan1
    Invité

    Erreur de copié-collé. La page du site de REE (très souvent cité sur Enerzine) est la suivante : EEX c’est pour l’Allemagne !

    wpDiscuz