Mios (Gironde) : 1er parc solaire intégré à un domaine forestier

Le premier parc solaire intégré à un domaine forestier a été inauguré vendredi 28 octobre à Mios, dans le département de la Gironde par le groupe Ylliade et juwi EnR, en présence du Sous-Préfet d’Arcachon et du Maire de la commune de 6.650 habitants.

Ce parc solaire s’inscrit dans un projet original de diversification d’un domaine forestier qui a été durement touché par les tempêtes de 1999 et 2009. D’où une transition douce de la monoculture du pin maritime, vers des plantations plus variées, acacias, eucalyptus, etc… La résilience et la biodiversité de cette forêt pilote de plus de 2.000 hectares en sortent renforcées.

D’une puissance de 8,5 MWc, ce parc produit l’équivalent de la consommation électrique de 4.350 habitants soit celle de deux tiers des habitants de Mios, pour une surface occupée de moins de 0,2% du territoire de la commune, sur des parcelles très sinistrées. La construction d’une deuxième tranche, qui est en projet, permettrait à Mios de devenir "une commune à énergie renouvelable positive."

Implanté en bordure de voie ferrée sur 18 hectares, le parc a produit ses premiers kWh après 5 mois de travaux. Le chantier a mobilisé jusqu’à 50 personnes et fait appel à de nombreuses entreprises locales. Au global, 36.960 modules photovoltaïques polycristalins ont été implantés sur des pieux battus, sans aucune fondation en béton. Ils produiront de l’électricité pendant plus de 20 ans.

En janvier 2011, le groupe Ylliade a confié la construction à juwi EnR : "Juwi s’est imposé au terme d’une compétition serrée et a su faire encore mieux que ses promesses", a déclaré Yves Jacquin Depeyre, président du groupe familiale Ylliade, également gérant de 2 groupements forestiers durement touchés par les tempêtes. "Le chantier s’est particulièrement bien déroulé, en bonne entente avec le voisinage et encore plus rapidement que prévu".

Plus de 1.000 hectares ont été détruits sur le site en 2009 après plusieurs centaines d’hectares de dégâts en 1999. Etant parmi les rares forestiers à avoir un salarié à plein temps, il considère indispensable de diversifier les ressources de diversification des communes forestières. La monoculture du pin maritime est trop exposée au risque de tempête. "La plantation" de panneaux solaires est pour lui une diversification aussi naturelle et propice à la biodiversité que ses tentatives d’introduction de nouvelles variétés d’arbres comme l’acacias, qu’il expérimente à grande échelle.

La ferme solaire crée durablement un espace ouvert et non labouré propice aux oiseaux et à une petite végétation qui ne peut pas prospérer sous le couvert forestier.

En tant que forestier, il a soigneusement choisi la parcelle du domaine dédiée au solaire. Elle ne portait plus aucun arbre et elle ne présentait pas non plus d’intérêt pour la chasse. La centrale photovoltaïque a en effet été implantée sur une parcelle « coincée » entre la voie ferrée, une route et deux lignes à haute tension.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Mios (Gironde) : 1er parc solaire intégré à un domaine forestier"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Raoul-78
Invité

36.960 modules français, posés par des français, sur un sol français pour produire de l’électricité pour les français dans le cadre d’une CSPE payée par les français…. Quel beau pays que le notre.

Samivel51
Invité

Formidable! Par contre, je conteste l’affirmation selon laquelle le fait de planter des eucalyptus va contribuer a la biodiversite. D’abord ces arbres australiens n’ont rien a faire chez nous (j’assume pleinement ma xenophobie en matiere vegetale et animale), et en plus leurs feuilles sont toxiques, si bien qu’aucune plante et aucun animal ne peut vivre en dessous.

Energie+
Invité
Quelle sinistre erreur uniquement motivée par l’argent que d’installer des panneaux solaires, en plus à faible rendement et comportant des risques en cas d’incendie (CdTe), sur 18 ha là où la plantation d’arbres autres que des pins, acacias, eucalyptus à croissance rapide toxiques pour la faune et la flore, comme Samivel le souligne très justement, était envisageable malgré un sol certes souvent assez spécifique localement. Cà ne favorise en rien les oiseaux comme mentionné à tort (la nidation au sol y est très rare). Juwi entre autres multiplie les parcs de ce type c’est une gabegie et mauvaise utilisation des… Lire plus »
Wilfried
Invité

Tarif Cette installation produit donc de l’électricité photovoltaïque pour 11,38 euros / MWh. Cela fait 8,5 MWc de plus à un coût relativement modéré. Nul doute que d’autres installations seront connectées au début 2012 au tarif de 11,10 euros le MWh.

Pastilleverte
Invité

et on ne manquera pas de remercier la centrale nucléaire de Blaye, à 2 pas de Mios (et donc, produisant une énergie “locale”), qui pourra servie aisèment de feed back les (rares) jours où Mgr Hélios boudera le ciel de la Gironde. Sans elle, ce genre d’expérience n’aurait sans doute pas pu voir le jour (on parle de la production d’électricité pour “4350habitants” sur une année moyenne). j’ai adoré les petits zosieaux sauvés par la gentille centrale PV, qui pépient sur le sol ombragé… on dirait presque du Disney…

Wilfried
Invité

Tarif : vous aurez rectifié de vous-même Cette installation produit donc de l’électricité photovoltaïque pour 113,8 euros / MWh. Cela fait 8,5 MWc de plus à un coût relativement modéré. Nul doute que d’autres installations seront connectées au début 2012 au tarif de 111,0 euros le MWh.

wpDiscuz