Miscanthus hybride : un candidat bioénergétique

Dans l’esprit de beaucoup de chercheurs, le Miscanthus x giganteus serait le grand gagnant dans la course aux matières premières lignocellulosiques pour la production de bioénergie.

Certains d’entre eux croient toutefois que « mettre tous leurs oeufs dans le même panier » pourrait se révéler être une grosse erreur. Aussi, des scientifiques de l’Université de l’Illinois ont récemment découvert de nouveaux Miscanthus hybrides au Japon.

"Si M. x giganteus est la seule variété disponible, il existe certainement des risques pour que des maladies ou des parasites causent des problèmes plus conséquents comme des pertes de rendement", a déclaré Ryan Stewart, professeur adjoint au département horticulture des sciences des cultures à l’Université de l’Illinois . "Nous essayons de découvrir d’autres Miscanthus hybrides afin d’augmenter nos chances."

"Au Japon, même si deux espèces de plantes sont adjacentes l’une par rapport à l’autre, elles peuvent avoir des périodes de floraison très différentes, ce qui signifie que la probabilité de trouver une espèce hybride demeure très faible", a ajouté le Pr Stewart.

"M. x giganteus reste le premier Miscanthus hybride naturel connu. Il a été découvert au Japon, puis a fait son chemin vers l’Europe où il a d’abord été utilisé comme herbe ornementale" a précisé le Pr Stewart. "C’est une herbe très productive qui est résistante au froid, notamment pour les plantes qui utilisent la photosynthèse C4, et qui se trouve principalement dans les régions tropicales et subtropicales." Il est un candidat sérieux pour la production bioénergétique, car il peut mesurer jusqu’à 4,5 mètres de haut, créant ainsi plus de biomasse que les autres variétés de Miscanthus.

L’équipe du Pr Stewart a reçu des fonds pour poursuivre sa recherche sur les variétés hybrides afin de constituer une collection de plusieurs espèces indigènes du Miscanthus à travers le Japon.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Miscanthus hybride : un candidat bioénergétique"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pastilleverte
Invité

biomasse + biodiversité + de bonnes questions, pour une fois de “principe de précaution”, bref de la recherche appliquée telle qu’on aimerait en voir plus souvent.

Guydegif(91)
Invité

On ne peut qu’encourager ce type d’initiative de recherche dans le domaine des Biomasses énergétiques !…pour épauler le secteur bois_énergie qui à terme va être épuisé car bois exploité de tous côtés: mobilier, construction, bois_énergie, etc… ! Les Biomasses énergétiques, telles Miscanthus ou Igniscum, etc…seront les bienvenues en renfort ! A+ Salutations Guydegif(91)

wpDiscuz