Moins de français à la pompe, selon un sondage

Alors que les ventes de carburants à la pompe accusaient une baisse de 12 % le mois dernier, 44% des automobilistes français disent aujourd’hui réduire leur consommation.

Selon un sondage réalisé par l’IFOP pour l’édition dominicale de Ouest France, seuls 12% des personnes interrogées n’entendent pas modifier leur consommation.

A la question des solutions alternatives "privilégiées pour diminuer sa consommation de carburants", 52% des sondés font le choix du vélo ou de la marche pour les courts trajets.

Pour 44%, la réduction de la consommation est synonyme de réduction de la vitesse.

Si 36% des personnes interrogées préconisent l’usage des transports en commun, ce chiffre cache l’inégalité d’accès aux transports collectifs : les franciliens sont 66%, contre 16% dans les communes rurales.

Parmi les solutions proposées par le sondage, 30% ont opté pour l’achat de véhicules hybrides, et 23% pour le covoiturage.

Ouest France note que les résultats du sondage ne permettent pas de dégager des tendances nettes selon les sympathies politiques. En revanche, le journal relève un clivage entre les générations.

Un échantillon de 956 personnes majeures a été interrogé pour réaliser ce sondage.

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz