Montpellier: “le Port-Marianne sera autonome en énergie verte”

La Société d’Équipement de la Région Montpelliéraine (SERM) vient de confirmer le choix de la société Enertime pour la livraison d’un module ORC destiné à produire de l’électricité, de la chaleur et indirectement du froid à partir de biomasse pour le quartier de PortMarianne à Montpellier.

L’ORC est une des composantes du projet qui a été sélectionné à la suite de l’appel d’offre Ecocité-Ville de demain, dans le cadre des Investissements d’Avenir.

"Eco-cité est un projet précurseur qui prend en compte tous les éléments de la qualité de vie des habitants. Port-Marianne sera notamment autonome en énergie verte avec une énergie produite sur place et uniquement avec des ressources renouvelables" a expliqué M. Cauvin, Directeur adjoint à la SERM.

D’une puissance de 600 kW électrique, le module ORCHID Cogen produira de l’électricité grâce à de l’eau surchauffée produite par une chaudière alimentée en biomasse locale, et alimentera en chaleur le réseau de Port Marianne pour une puissance jusqu’à 5 MW thermique.

Montpellier: "le Port-Marianne sera notamment autonome en énergie verte"

Gilles David, Président d’Enertime, a déclaré : "Je tiens à remercier publiquement la SERM, la Ville et la Communauté d’Agglomération de Montpellier qui jouent ainsi un rôle de pionnier de la ré-industrialisation et de l’innovation en France, en donnant l’opportunité à Enertime de mettre en œuvre sa technologie. Les petites centrales de cogénération biomasse sont aujourd’hui fortement pénalisées par les tarifs biomasse en place et ont besoin de clients visionnaires comme la SERM, pour démontrer leur pertinence."

La centrale biomasse de Port-Marianne répond à tous les besoins d’un quartier à énergie positive. Elle sera alimentée en biomasse locale, ce qui réduit les coûts, favorise l’emploi local et réduit l’impact environnemental du nouveau quartier. Le module ORCHID Cogen utilise un fluide non-toxique et non-inflammable.

Les petites centrales biomasses ORC présentent un rendement énergétique global de minimum 75% contre 50 à 60 % pour les unités de cogénération de forte puissance actuellement installées. Elles permettent la production d’électricité renouvelable fiable, non intermittente et à un coût inférieur à celui de l’électricité photovoltaïque ou de l’électricité produite par les éoliennes offshores.

Conçue et fabriquée en France, ORCHID Cogen sera installé au premier semestre 2014 pour une mise en exploitation en septembre de la même année.

 

Enertime est une jeune société française qui innove dans les technologies d’efficacité énergétique et de production d’énergie renouvelableen s’appuyant sur la thermodynamique. Elle conçoit et fabrique des machines ORC en France pour le marché mondial. Ses solutions permettent non seulement de produire de l’énergie dans des unités décentralisées à partir de biomasse, mais aussi :

• d’améliorer l’efficacité énergétique dans les industries de transformation des matières premières ainsi que dans le traitement de déchets.
• de valoriser l’énergie thermique basse température du sous-sol (géothermie) en électricité.
• de produire de l’énergie dans des unités décentralisées à partir d’énergie solaire.

Enertime est lauréat du 6ème AMI ADEME Total sur l’efficacité énergétique qui a participé au financement de son module ORCHID 1MW. Enertime est membre de France Energie Nouvelle, association des PME françaises dans les écotechnologies, membre fondateur de l’Institut Paris-Saclay Efficacité Energétique (PS2E) ainsi que de l’IEED Geodénergies. Enertime travaille avec les pôles de compétitivité Capénergies, Derbi et Axelera.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Montpellier: “le Port-Marianne sera autonome en énergie verte”"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
fredo
Invité

“Conçue et fabriquée en France”: je serai curieux de connaître le fabricant français de module ORC en particulier. Avis bienvenus “à un coût inférieur à celui de l’électricité photovoltaïque ou de l’électricité produite par les éoliennes offshores.” ça balance ! bizarre il ne dit rien sur l’éolien à terre, on est donc entre 80 et 150 €/kwh

Afa
Invité

De quelle biomasse s’agit-il avec quelle saisonnalité et quel rayon d’approvisionnement?

crolles
Invité
Bonjour Fredo Enertime fondé par un ancien d’Areva ? Je vous copie le parcours du créateur : “Cofondateur de Enertime et Président, Gilles est un ingénieur électricien (SUPELEC 1982) né en 1957. Gilles a passé la majeure partie de sa carrière dans l’industrie de l’énergie d’abord à CGEE ALSTHOM centrale hydroélectrique (devenu CEGELEC) dont il devient le Directeur Commercial au milieu des années 90. Il s’expatrie aux Philippines en 1997 et est nommé Président d’ALSTOM Philippines en 1999. À son retour en France en 2002, Gilles crée et gère l’activité énergie distribuée/bioénergie au sein d’ALSTOM T & D qui deviendra… Lire plus »
Guydegif(91)
Invité

Bonjour, Bravo à Enertime et à Gilles David d’avoir pris le taureau par les cornes pour la mise en place de Solutions ! Un détour sur le site Enertime est judicieux, intéressant et s’IMPOSE ! Des pistes à explorer et exploiter ASAP en valorisation Co-génération Biomasse, en métropole et Dom-Tom, en remplacement de Chaudières souvent moins performantes. Parmi les fabricants d’éléments ORC sur le sol français: voir Cryostar à Hésingue(68)! Ils ont founi des éléments, vu de mes yeux à Soultz-sous-Forêts(67), pour le GEI élec de Géothermie profonde. A+ Salutations Guydegif(91&68)

climax1891
Invité

Montpellier est dans une région ensoleillée. Une partie de la biomasse pourrait être remplacée par la chaleur du soleil.

trimtab
Invité
Vous avez raison pour ajouter du solaire thermùique, car tant que nous sommes dans une technologie de ‘bouilloire’ pour faire du jus ou/et la chaleur…. “……..produira de l’électricité grâce à de l’eau surchauffée produite par une chaudière alimentée en biomasse locale, et alimentera en chaleur le résea….” Toute source pour chauffer l’eau est bonne à prendre, dans toute région ou le soleil n’est pas négligable, et plus fort raison que le solaire thermique (et géothermie) semble être dans le ‘portefeuille’ des compétences de cette entreprise… • de valoriser l’énergie thermique basse température du sous-sol (géothermie) en électricité. • de produire… Lire plus »
fredo
Invité

Bonjour Crolles, Le mot “Areva” est-il connoté négativement à vos yeux? Est-il même interdit? Retenir ce seul mot de mon post et le qualifier de “réducteur” ne manque pas de sel ! Je n’ai pas eu de réponse à la question sur l’origine de la fabrication du module ORC, ça ne me surprend pas d’ailleurs. Dommage. Je maintiens que l’ORC a un gros potentiel, en biomasse seule et/ou en solaire thermodynamique, comme suggéré à juste titre par Climax. cdlt

climax1891
Invité

Le moteur Stirling reste cher et sa fabrication pose toujours des problèmes. Il offre des performances uniques avec un haut rendement même pour des petites puissances et il peut fonctionner avec de faible température.

wpDiscuz