Moratoire PV : c’était la moins mauvaise des solutions

La Ministre de l’écologie, Nathalie Kosciusko-Morizet a tenu un discours à l’occasion du 12ème Colloque annuel du Syndicat des Énergies Renouvelables (SER), où elle a tenu à éclaircir certains points, notamment dans le solaire photovoltaïque.

Extraits choisis :

"Depuis 2005, notre production d’énergies renouvelables a augmenté de plus de 4,3 Mtep. Nous sommes passés d’un peu moins de 1 000 MW à plus de 5 600 MW en éolien."

"Ces derniers mois, il faut l’admettre et ne pas se cacher derrière notre petit doigt, nous avons dû prendre des décisions à la fois nécessaires et difficiles, qui suscitent des inquiétudes parfaitement légitimes."

"Je veux répondre à ces inquiétudes et je veux surtout vous redire notre ambition et notre détermination : malgré la crise, la volonté politique reste intacte. Le Président de la République l’a montré la semaine dernière en retenant l’option la plus ambitieuse pour le développement de l’éolien offshore. 2011 verra par ailleurs d’autres actions importantes en matière de soutien aux énergies nouvelles. Le cap est suivi !"

"En décidant de consacrer plusieurs dizaines de milliards d’euros d’ici 2020 pour soutenir les énergies renouvelables, notre pays a fait un choix historique. Les énergies nouvelles seront dès 2012 le premier poste de charge de la contribution au service public d’électricité payée par les consommateurs. Trop souvent oubliés, les investissements d’avenir permettront en outre de renforcer la R&D dans ces domaines et de construire des acteurs leaders : 1350 Millions d’euros ont ainsi été prévus pour soutenir le développement de démonstrateurs énergies renouvelables et chimie verte."

"Nous savons tous que ce n’est ni sur des bulles ni sur des évolutions erratiques que nous pourrons construire les filières de demain. Nous avons pu voir avec le photovoltaïque que les choses évoluent très rapidement. Vous pouvez compter sur moi pour mener une politique raisonnée, et pérenne. Je serai par ailleurs attentive à tous les signaux faibles, quels que soient leur direction."

Concernant la filière photovoltaïque, la ministre a tenu à dire un mot :

Selon ses propos, "le gouvernement souhaite promouvoir une filière d’excellence sur le solaire." A cet effet, deux appels à manifestations d’intérêt ont été lancés le 11 janvier dernier dans le cadre des investissements d’avenir, pour soutenir les technologies françaises pour le marché local et à l’export.

A propos du moratoire photovoltaïque, la Ministre ne se réjouit pas du décret mais confirme que "c’était la moins mauvaise des solutions." Elle a indiqué que "la croissance exponentielle que connaissait le secteur n’était pas soutenable dans la durée (….) Il nous fallait enrayer la spéculation et nous donner un temps, court mais nécessaire, pour établir un cadre lisible et enfin stable."

Dans un futur proche (mi-février), elle recevra un rapport de M. Charpin et de M.Trink afin de pouvoir arbitrer les différents points qui sont "désormais bien identifiés."

Par ailleurs, elle proposera au 1er ministre "une obligation liée au recyclage et la mise en place de critères basés sur l’analyse de cycle de vie" des technologies photovoltaïques.

Concernant, l’éolien
, Nathalie Kosciusko-Morizet a tenu à préciser que la France ne "couvrira pas son objectif de 23 % sans l’éolien."

Pour la Ministre, "l’éolien terrestre constitue une des énergies renouvelables les plus compétitives, avec des prix proches de ceux du marché de l’électricité, et il est indispensable à l’atteinte de nos objectifs". Elle ajoute qu’en dépit de la conjoncture, "nous avons d’ores et déjà presque 2 % de la production française d’électricité qui provient de l’éolien."

Le gouvernement a en effet l’objectif d’installer "500 mâts par an."

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Moratoire PV : c’était la moins mauvaise des solutions"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Enr37
Invité

le pb n’est pas de savoir si le gouvernement est pour ou contre les EnR. quoique… Le problème est que ce moratoire va surtout bénéficier à EDF. idem pour l’éolien offshore dont on sait très bien que EDF et Siemens vont emporter le marché avec des éoliennes étrangères en plus 🙂 Quelle fumisterie.

cezorb
Invité
NKM propose “une obligation liée au recyclage (…)” des technologies photovoltaïques. Radical… Les panneaux sont surtout composés de silicium (sable) avec un peu de plastique, à l’exception notable des centaines d’hectares de parcs installés par EDF EN (panneaux en tellure de cadmium, à l’innocuité discutable et d’ailleurs discutée par le député Charpin dans son rapport parlementaire). Par contre, le producteur d’électricité d’origine nucléaire, encore EDF, devra il assurer le démantèlement et le recyclage des sites où les centrales sont implantées? Pour la première centrale, Brennilis en Bretagne, arrêtée il y a près de 30 ans, le démantèlement n’est même pas… Lire plus »
Toche31
Invité
Je ne travail pas our EDF EN mais on ne peut pas laisser dire n’importe quoi , les panneaux first solar sont “dopé en tellure de cadmium, c’est a dire que dans la couche active de 200 micro  qui est prise entre de couche de verre (97% de la masse) il y a moins d’un gramme de tellure. De plus FS est le seul a avoir deja une usine de recyclage et avoir négocié avec  une assurance indepentante le fiancement de tous les panneaux instalés avec une prise en charge sur site. Il a ete tester que meme en cas d’incendie le… Lire plus »
Bibou64
Invité
En esperant que NKM ne soit pas la moins mauvaise des ministres. C’est grâce au laxisme du gouvernement que l’on en est arrivés là. Si il avait géré au plus près les files d’attente, les obligations d’achat, on aurait évité l’emballement et l’arrêt brutal. Le grand bénéficiaire est très probablerment EDF EN qui est en train d’appeler les propriétaires actuels de projets afin de leur racheter leur affaire à un prix interessant.   Pourquoi ne pas demander à EDF EN de laisser la place aux PME du secteur en France, afin de, justement permettre à ces PME de fortifier la filière… Lire plus »
Jp_53600
Invité

Une filière d’excellence… Quelle blague. Qu’elle aille donc faire un tour visiter ce qu’est PV Alliance.(le fameux consortium entre ATS-PHOTOWATT / EDF-ENR / CEA) Commencé en septembre 2007 (dixit leur site officiel), 3 ans et demi après.. toujours rien ! Une coquille vide. Voir comment est utilisé l’argent public… Et qui en a profité.  J.P

wpDiscuz