Moteurs diesels : “pas une cause importante d’émission de particules…”

Un article publié par la Commission économique des Nations Unies pour l’Europe (CEENU) a conclu que les véhicules routiers diesel n’étaient responsables que d’un petit pourcentage des particules (PM2.5 et PM10) émises en Europe et aux États-Unis, par rapport aux secteurs économiques comme les secteurs commerciaux, institutionnels et domestiques.

"Les données et les faits mentionnés ci-dessus nous permettent de conclure avec un grand degré de fiabilité qu’il est trompeur de déclarer que l’accroissement des risques de cancer du poumon est dû à une exposition aux émissions des moteurs diesel des véhicules routiers", conclut la CEENU** dans l’article intitulé "Échappements des moteurs diesel : mythes et réalités".

"83% des émissions de particules des pays de l’Union européenne (EEA, 2012a) et 97% aux États-Unis (EPA 2013) et au Canada sont générés par d’autres secteurs économiques, notamment les secteurs commerciaux, institutionnels et domestiques."

"En conséquence, les déclarations affirmant que les émissions des échappements des moteurs diesel des transports routiers sont la principale cause du cancer du poumon chez les êtres humains doivent être sérieusement remises en question. Cela ne signifie cependant pas que les mesures visant à améliorer les performances environnementales du secteur des transports peuvent s’arrêter. Au contraire, elles doivent être poursuivies, d’une manière agressive et bien ciblée" a ajouté l’article de la CEENU.

"Les moteurs diesel se trouvent actuellement au cœur de la croissance économique et de toutes les activités économiques et, en conséquence, il n’est pas faisable de les remplacer et de les éliminer actuellement" a t-il également précisé.

 

La part des émissions de particules par secteur économique aux Etats-Unis

Moteurs diesels : "pas une cause importante d'émission de particules..."

[ Source: US EPA, 2013 ]

"Le développement de nouvelles technologies propres du diesel destinées aux véhicules de transport de passagers, camions, bus, à la construction et à l’agriculture ont réduit les émissions de particules et d’oxydes d’azote de plus de 90 pour cent au cours des vingt dernières années", a déclaré Allen Schaeffer, directeur exécutif du Diesel Technology Forum.

"L’article de la CEENU offre une perspective importante souvent négligée dans les débats sur l’environnement : que les émissions des moteurs diesel des véhicules ont été considérablement améliorées et ne sont pas une cause importante d’émission de particules dans les pays développés", a t-il conclu.

>>> accéder au rapport de la CEENU : ici (.pdf)

** La CEENU est une des trois commissions régionales des Nations Unies.

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

25 Commentaires sur "Moteurs diesels : “pas une cause importante d’émission de particules…”"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
energiestr
Invité
Cet article sera certainement critiqué par tous les anti-diesel, mais il vient ramener un peu de raison dans un débat devenu irrationnel. Un moteur diesel non traité pollue, c’est vrai, mais la législation de la plupart des pays impose un traitement antipollution qui réduit très fortement cette pollution. il que cette législation soit intelligente : il y a quelques années, nous avons acheté des moteurs Mitsubishi pour nos groupes hybrides Energiestro, qui se sont avérés très polluants. Pourtant Mitsubishi affirmait qu’ils étaient conformes aux normes européennes. Nous avons investigué et découvert que la norme européenne n’imposait aucune limite aux moteurs… Lire plus »
gaga42
Invité
Bizarre cet article peu précis: Qu’est ce que cette “commission économique” de l’ONU? A-t-elle pour mission de veiller sur notre santé… ou promouvoir les industrie et en particulier l’automobile? L’OMS, qui est justement l’organisation Onusienne charger de notre santé a clairement dit que les particules diesel étaient dans la catégorie “cancérigènes certains” (les particules en général restant dans la catégorie “cancérigènes suspectés”) Il est donc osé, pour ne pas dire plus, d’additionner tous les types de particules, indépendamment de leur provenance. Il est encore plus osé de ne pas préciser sur les “camenberts” présentés si il s’agit de masse ou… Lire plus »
alain94800
Invité
Ca fait depuis l’épisode de pollution que l’on sait que les diesels ne sont pas le vrai problème. Déjà il s’agit surtout des vieux moteurs, dieseld, mais aussi deux roue et essence que les environ 15% dont on me parlait proviennent… D’après certains, plus de 50% vienne d’allemagne a cause des mines de charbon allemande (pas des centrales, nettoyées depuis les épisodes des années 90) sinon il y a un grand absent parmis les coupables, impossible à accuser, mais qui est évident pour un asthmatique : – le chauffage au bois. qui malgré ne part négligeable du chauffage urgaine, représente… Lire plus »
Bribou
Invité

Bizarre en effet. 52 pages pour expliquer que le moteur diesel n’est « pas une cause importante d’émission de particules… » mais ils se sentent quand-même obligés de préciser que « Les moteurs diesel se trouvent actuellement au cœur de la croissance économique et de toutes les activités économiques et, en conséquence, il n’est pas faisable de les remplacer et de les éliminer actuellement ». Mais pourquoi diable voudrait-on les éliminer s’ils ne sont pas un problème ?? D’autres éléments ici, par exemple, pour avoir une aperçu du problème sous un angle un peu différent :

Diesel out
Invité
CET ARTICLE ABUSE LE LECTEUR Cela fait 2 articles que l’on essaie de réhabiliter le Diesel. Les véhicules équipés de FAP sont encore plus dangereux que les autres : le parc diesel émet peut etre moins de particules fines mais plus de produits TRES TOXIQUES et de particules TRES FINES !!! – Le parc diesel il émettait 10.000 tonnes de NO2 en 1992 et 80.000 tonnes en 2012. – Le parc automobile essence émettait 45000 tonnes de NO2 en 1992 et n’en émet plus que 2000 tonnes en 2012 Les anciennes particules de gros diamètre, aujourd’hui éliminées par le FAP,… Lire plus »
mell
Invité

“The UNECE Inland Transport Committee (ITC)” : étude rédigée par le comité de promotion du transport terrestre… !! Evidément qu’ils ne vont pas dire qu’il y a un problème sanitaire non négligeable dûe au véhicules à essence et qu’ils vont renovyer la patate chaude à d’autres.

meminick
Invité
le genre de communication qui s’apparente à de la com comme aurait dit monsieur de la palisse Comme toujours il serait intéressant de savoir quels sont les membres de cette comission par qui ils sont rétribués directement ou indirectement. par ailleurs cet article est une caricature car allouer entre 79 à 89 % des particules à la rubrique autre sans comprendre ce que cela concerne est le comble de l’approximation. la surface des territoires incriminés est également suffisemment vaste pour que l’on s’ y perde. Il me semble plus raisonable et scientifique de préciser les périmetres de l’étude. Et accessoirement… Lire plus »
jean-do
Invité
On parle ici de poucentages, mais % de quoi? de la masse totale de particules ou du nombre de particules? Il y a une différence énorme car une seule grosse particule (inoffensive) pèse autant que 100 000 particules très fines bien plus dangereuses. Il me semble que les normes fixent une limite en masse (mg/Nm³ par exemple) pour les émissions de particules, ce qui n’a pas de sens car en diminuant la masse émise on ne diminue pas forcément le nombre de particules les plus fines (qui ne pèsent quasi rien). Les moteurs diesel on tendance à émettre des particules… Lire plus »
Oliv 7431
Invité
encore une étude stat à la mord moi le noeud. Le problème des TIM et u moteur diesel est le lieu d’émission de la pollution: EN PLEIN COEUR DES VILLES… Ces trucs ou 90% de la popultaion mondiale s’agglutine…. Ca vous dit un truc non… Alors les pro caisses, ouvrez les yeux, il n y apas d’aniti diesel ou des pro-benzine mias il y a juste des personnes qui se posent des questions sur nos modeles de societés : nourriture, transport, travail… sommes nous sur la bonne trajectoire ? Mas bon rien de plus compliqué que de faire prendre cnscience… Lire plus »
gp
Invité
dire que les particules fines émises par les moteurs à pétrole ne sont responsables que de x% des émissions totales de PM en question à l’échelle du monde, à part pour les crétins, ça n’a quasi aucun intérêt. Comme justement souligné par Oliv 7431, on parle ici d’un pb de santé publique. Il est évident que 1 tonne de cochonnerie balancée en plein coeur des villes, n’a pas tout à fait le mm impact sanitaire qu’une tonne de cochonnerie balancée à la sortie d’un haut fourneau planté au milieu de nulle part. mais bon, tant qu’on donnera prioritairement la parole… Lire plus »
Homer
Invité

“mais bon, tant qu’on donnera prioritairement la parole aux neuneus plutôt qu’à de vrais experts indépendants” C’est marant c’est exactement ce que je me dit quand des militants anti-nucléaire parlent sur BFM

Pastilleverte
Invité
les moteurs Diesel “polluent”, vaste sujet, et émettent des particules, enfin surtout les vieux moteurs, les nouveaux norme Euro 6 émettent moins de particules que les moteurs essence, mais passons… D’autres activités, humaines émettent des particules et/ou “polluent, par exemple, pour les particules ce mode de transport tellement écologique nommé RER dans et autour de Paris (Vive les transports en commun) La station Halles doit battre les records de concentration de particules (même si la propulsion est électrique) provenant du freinage, entre autres. C’est en plein coeur des villes, et personne ne songe à l’interdire, alors que c’est un vrai… Lire plus »
gaga42
Invité

Un peu trop facile de dédouaner les diesel et de culpabiliser les zécolos qui brulent du bois dans leur cheminée (pas tant que ça dans les centres villes quand même). Jusqu’à preuve du contraire, seules les particules diesel ont été déclarées cancérigènes par l’OMS, on attend toujours pour les particules de feu de bois, même si elle ne sont certainement pas completement innofensives. Deux à un.

Dan1
Invité

“Jusqu’à preuve du contraire, seules les particules diesel ont été déclarées cancérigènes par l’OMS” En êtes-vous si sûr ?

gaga42
Invité

Sûr? Moi non, mais OMS oui*… *un vrai scientifique n’est jamais “sûr”, mais peut avoir de fortes présomptions…

gaga42
Invité

Et IARC aussi…

Verdarie
Invité
Je vois dans ce blog beaucoup de commentaires négatifs à propos de la pollution des moteurs et je serait curieux de savoir avec quoi se déplacent les auteurs de ces commentaires. Et,pour répondre à Energiestr à propos des problèmes qu’il signale avec son partenaire mitsubischi, Nous avons demandé à Mitsubishi de nous fournir des moteurs conformes aux normes américaines : refus, ces moteurs ne sont pas disponibles en Europe. En pratique, l’Europe sert à Mitsubishi à écouler ses moteurs les plus polluants ! Je lui rappelle que je propose un nouvel écomoteur qui cherche actuellement des partenaires pour son développement.Alors… Lire plus »
pierreerne
Invité
Comme d’habitude sur ce genre de sujet, beaucoup de bêtises et de parti-pris dans les commentaires dont les auteurs n’ont pas pris la peine de lire l’étude citée. Quelques exemples : – l’indignation de certains commentateurs sur le fait que les camemberts ne précisent pas si les pourcentages sont donnés en poids ou en nombre de particules – en réalité, on ne donne jamais les résultats en nombre de particules parce que les résultats seraient absolument inexploitables. C’est pour cette raison que l’on commence par séparer les particules en classes : PM10, PM2.5, PM1 et PM0.1. – les doutes sur… Lire plus »
gaga42
Invité

“on ne donne jamais les résultats en nombre de particules” C’est bizarre, les normes Euro5 et Euro6 sont en nombre de particules… Vous confondez mesure environnementale, effectivement en masse par classe, pour le moment, et l’émission, mesurée en nombre et les camemberts en question concernent l’émission.

meminick
Invité
Je suis toujours surpris de constater les polémiques autour du diesel. Il est bien sur poluant et générateur de particules et si j’en crois les éléments dont je dispose plus poluant que l’essence ou le gaz. La vrai question est pourquoi donne t’on une prime à ce carburant? que ce soit au travers du bonus écologique ou de sa taxation. La réponse est il me semble assez simple, aider ou favoriser Peugeot qui a incontestablement été leader sur cette technologie ( dans les petits moteurs). Force est de constater les efforts désespérés pour maintenir l’intérêt du diesel. on imagine des… Lire plus »
Dan1
Invité

A gaga42. “Sûr? Moi non, mais OMS oui*…” La question n’était pas : “est-ce que les particules diésel sont cancérigènes” car nous le savons et l’OMS aussi. La question était est-ce que seules les particules diésel sont cancérigènes ? La réponse est non et l’OMS et le CIRC le savent :

pierreerne
Invité
Les normes Euro 5 et Euro 6 introduisent effectivement la notion de comptage des particules (au km parcouru). Elles fixent une valeur limite : 10^11 par km. Mais : – il faut savoir que le résultat du comptage des particules dépend de la méthode utilisé. – Une représentation de la nature des particules ou encore de la provenance des particules basée sur le nombre de particules et non sur leur poids donnerait des résultats totalement inexploitables parce que donnant aux particules une importance d’autant plus grande qu’elles sont plus fines. En effet, la masse des particules varie comme le cube… Lire plus »
Daniel jagline
Invité
A la lecture de cet article j’ai compris tout de suite qu’il serait utilisé par ceux qui défendent encore les motorisations diésel, alors je veux juste porter à la reflexion de tous, un autre regard sur celui ci. Ces chiffres communiqués établissent un niveau moyen en Europe, il convient juste de rappeler que la France est un cas particulier en europe, le pays le plus dieselisé il n’est donc pas si étonnant que cela de constater tout simplement que les chiffres constatée au niveau franco/français sont supérieur, il n’y a rien de surprenant à cela, la CEENU, établi à 17%… Lire plus »
Lionel-fr
Invité
L’absence totale de point de vue médical sur ce problème qui relève à 100% de la santé donne une bonne idée du périmètre de cette étude. C’est lobbie contre lobbie Dites moi les intérets économiques en jeu , je vous devine le résultat de la prochaine “étude” J’ai fait une mission de plusieurs mois avec la médecine du travail , j’y ai gardé des amis. Selon eux , la proximité de l’émetteur de particule est le critère prépondérant en ce qui concerne l’impact sur la santé. Transporter des enfants dans un embouteillage ou un landeau sur le trottoir d’une rue… Lire plus »
Dan1
Invité

Voici un document de l’OMS qui est cité dans le rapport objet de l’article : On y parle beuacoup de particules, mais je n’ai pas eu le temps de regarder pour les varices (vieux sujet).

wpDiscuz