MTDS teste une turbine marine en Amazonie

La société écossaise MTDS a conçu un dispositif singulier capable de capter l’énergie des rivières à débit lent – un marché encore inexploité à travers le monde – tout en minimisant son impact sur l’environnement.

Le prototype d’une largeur de 6 mètres et d’un poids d’environ 50 tonnes a été fabriqué dans le Caithness (au nord de l’Ecosse), puis expédié au Brésil pour enfin être installé sur un affluent de l’Amazone pour une période d’essai de 12 mois. Malgré sa taille, ce dernier sera le plus petit et le plus léger des modèles de turbines marines, et ceci dans un but de faciliter le transport et l’installation.

Trois ans de recherche auront été nécessaires pour développer la turbine qui a la particularité d’être pourvue de pâles verticales.

Les avantages du prototype seraient ainsi sa capacité à produire de l’énergie malgré des courants d’eau relativement lents, une fabrication bon marché, une installation facilité, une moindre maintenance, et une connexion au réseau simplifié.

"Il existe un énorme potentiel pour les villages et les villes riveraines qui n’ont pas accès à une alimentation électrique suffisante, ou à de l’énergie renouvelable", a déclaré M. Mowat. ingénieur chez MTDS. "Les marchés prometteurs restent le Chili, l’Uruguay, en passant par la Chine, l’Inde et la Russie."

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "MTDS teste une turbine marine en Amazonie"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Samivel51
Invité

L’Ecosse est en train de devenir la Silicon Valley des énergies marines…

Electrochoc
Invité

Ce genre de produit doit être du genre costaud en tôles de fortes épaisseur. Normal que ça vienne d’Ecosse, ils ont comencé avec des chantiers navals, puis sont passés à la construction de plates formes pétrolièes : le savoir faire est là. En plus, pour tester des conditions de mer calamiteuses, ils ont juste à sortir de leur port !

wpDiscuz