Naissance d’une CUMA “bois-énergie” dans le finistère

Le prix de l’énergie augmente et des solutions fleurissent. Des projets de développement de l’énergie de bois sont multiples. Aussi des paysans de Lopérec dans le Finistère ont franchi un pas supplémentaire en créant une CUMA " bois énergie ". Pour les néophytes entendez par là une "Coopérative d’utilisation de matériel agricole".

Le principe de cette mise en commun permettra de diminuer le coût de production (et de récupération) du bois de talus/taillis, voire même de petit bois qui était jusqu’alors brûlé.

Pour se faire la CUMA a investi dans une déchiqueteuse à alimentation manuelle. Celle-ci permet de broyer des petits volumes, même dans les endroits les plus inaccessibles. Le débit est estimé à 5 m3/H pour un prix prévisionnel de 20 € / H la première année.

L’objectif premier pour les adhérents de la CUMA est de diminuer leur facture énergétique. Pour chauffer une maison de 150 m2, il faut compter 40 m3 de plaquette de bois, soit l’équivalence d’un talus de 200 M normalement fourni en bois de 10 – 12 ans d’âge.

Le coût d’investissement de la déchiqueteuse est de 22 000 € subventionnée à hauteur de 9 000 € par le conseil régional et le conseil général. L’achat de la chaudière au bois coûte environ 8 000 € et bénéficie d’un crédit d’impôt de 50% sur le matériel hors installation. Le retour sur investissement a été évalué à 8 ans pour une chaudière à plaquette bois, échangée contre une chaudière à fuel.

(Src : Paysan Breton)

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz