Namibie : 1er concentré d’uranium sur le site minier

Le 10 janvier 2010, les équipes d’Areva ont obtenu le premier concentré d’uranium sur le site minier de Trekkopje en Namibie, en phase de mise en exploitation.

L’exploitation du gisement de Trekkopje constitue une première mondiale et un défi technique du fait de la très faible teneur du minerai et du procédé de traitement par lixiviation** alcaline en tas qui lui sera appliqué.

Ainsi, pour produire à terme 3 200 tonnes d’uranium par an, 100 000 tonnes de minerai seront traitées chaque jour.

« C’est une grande performance et un excellent résultat obtenu par les équipes d’Areva mobilisées sur le projet » a déclaré Paul Day, responsable de la mine de Trekkopje. « Nos efforts portent à présent sur l’optimisation du circuit de production ».

Lixiviation en tas : cette technologie consiste à extraire sélectivement l’uranium à l’aide de solutions chimiques acides ou alcalines qui s’écoulent naturellement au travers du minerai mis en tas sur une aire imperméable et arrosée. La solution recueillie est ensuite transférée vers l’usine de production où l’uranium est extrait, purifié, puis concentré et conditionné.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

49 Commentaires sur "Namibie : 1er concentré d’uranium sur le site minier"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
renewable
Invité

365millions de tonnes concassées par an et des quantités d’acides déversées et stockée (ou?) impresionnantes… Evidement on préfère faire cela en Namibie ou au Niger, tout comme stocker une grande partie de nos déchets en Sibérie! Et après AREVA essaie de nous faire passer en matraquant partout dans des campagnes de pub payées indirectement pas nous tous qu’il s’agit d’un énergie du futur et non du passé, et qu’elle est aussi propre que l’éolien ou le solaire…. Scandaleux

Inox
Invité

n’altère en rien le sens du propos de renewable : il s’agit d’une lixiviation alcaline et non pas acide. Ceci étant écrit c’est quasiment aussi peu respectueux de l’environnement. Une honte pour Areva de se vanter de tels agissements industriels dans ces pays .

michel123
Invité

Cet article manque un peu de précision et une description du processus complet serait la bienvenue Je rappelle cependant que l’extraction et surtout la purification du silicium photovoltaique à 99,99% est un processus complexe extrèmement polluant car les techniques de purification de plus enplus poussées font appel également à de grandes quantités de solutions acides et alcalines , lors de ces manipulations il est dépensé une énergie considérable qui demande(selon la technique) entre 3 et 6 ans de production solaire pour rembourser la dette énergétique

renewable
Invité

Le solaire à base de silicium représente à peu près la moitié des panneaux fabriqués dans le monde et vos données sur l’énergie considérable datent dans un secteur qui évolue à la vitesse grand V. Aujourd’hui, quasi tous les panneaux produits ont un temps de retour inférieur à 2ans! Et les rendements ne cessent de progresser quand la quantité de matière utilisée baisse aussi. Enfin, le solaire se fait en usine (en ATM confinée) quand l’extraction du minerai pour le nucléaire se fait à l’air libre et de même pour son arrosage!

Samivel51
Invité

Le Niger a un score de corruption de 2.6 (Transparency International 2010 – plus c’est faible, plus c’est corrompu), contre 4.4 pour la Namibie, qui dépasse la Grèce (3.5) et l’Italie (3.9). Rien à voir avec le Niger, donc! (La France est miraculeusement à 6.8 et la Nouvelle-Zélande culmine à 9.3) Tout ca pour dire qu’Areva ne pourra pas balancer ses déchets dans la nature aussi facilement qu’au Niger.

renewable
Invité

Enfin quand on voit ce qu’AREVA et avant Framatome ont pu faire en France, permettez-moi d’en douter!

Dan1
Invité

Puisque la traque des délinquants vous passionne, je vous propose de comparer avec le charbon-lignite et puis vous revenez nous en parler : Sinon tapez GARZEILLER sur Enerzine et lisez. Ou bien étudiez de plus près Belchatow en Pologne :

Inox
Invité

n’a toujours pas trouvé ses limites. C’est comme dans le cochon : TOUT EST BON Sa propagande sectaire et ses arguments sont heureusement d’un autre siècle…

Dan1
Invité
Ce qui est formidable avec cette affaire d’AREVA en Namibie, c’est que l’on a l’impression qu’il n’existe qu’AREVA au monde (passion exclusive et dévorante). Or, si on sort un tant soit peu de la propagande, on constate tout simplement que la mine d’AREVA n’est pas seule dans le secteur et pas la première : Eh oui, la multinationale géante RIO TINTO exploite Rossing depuis plus de 30 ans (très visible sur Google Earth) et c’est à peine à 20 km de Trekkopje où AREVA s’installe. Que fait-elle pour l’eau ? Vous avez aussi Langer Heinrich plus au sud. Ne pas… Lire plus »
Devoirdereserve
Invité
Et ça continue, M. Renewable, avec  les déchets soi-disants exportés en Russie. C’est illégal d’exporter des déchets. Et Poutine a-t-il une tête à se laisser faire par la France ? Non, vous êtes ridicule de continuer de soutenir ceci. Ce qu’EDF (pas la France, EDF, vous voyez la nuance ?) envoie en Russie, c’est de l’uranium issu du retraitement, pour être ré-enrichi et ré-injecté en centrale (celle du Bugey, si je ne m’abuse). Comme dans tout enrichissement isotopique, il reste de l’uranium appauvri, débarrassé de son U235, donc moins radioactif que l’U238. Il reste sur place car il a une… Lire plus »
Devoirdereserve
Invité

Il faut lire : “il reste l’uranium appauvri, débarrassé de son U235, donc moins radioactif que l’uranium naturel et ne comportant plus que de l’U238”.

Inox
Invité

il y en a qui ne manque pas de souffle dans les chapelles du tout électro-nucléaire. Tout le monde sait quand même que sainte Anne n’est pas toute seule à défigurer,épuiser,polluer notre planète

Devoirdereserve
Invité
L’article que vous citez, je le trouve positif : la ressource en eau phréatique est rare, donc Areva n’y touche pas, et construit une usine de désalement d’eau de mer, dont la moitié de l’eau potable produite est destinée à la population. C’est plutôt chouette non ? Ou vous allez trouver un moyen de pleurnicher sur le fait que les Nigériens accèdent à l’eau potable ? Vos sarcasmes ne dissimulent pas que vous ne répondez pas aux arguments – ni ceux de Dan1 concernant les autres exploitations minières de la région, qui n’ont rien à voir avec Areva ni avec le… Lire plus »
Inox
Invité
1)la Namibie n’est pas (sauf erreur) au Niger 2)Pour satisfaire votre bonne conscience evitez de confondre les causes et les conséquences “….L’usine de dessalement, d’un coût de 200 millions de dollars, était une des CONDITIONS à l’exploitation du gisement de Trekkopje, dont la très faible teneur en oxyde d’uranium requiert une technologie grosse consommatrice d’eau…” 3) Evitez de répondre pour les autres, ce sera plus beaucoup plus simple (sauf si bien sûr vous êtes tous ceux que vous citez) 4)Si mon opinion vous gêne , ne lisez pas mes messages 5)Amenez “un tout petit peu” d’élements positifs dans le domaine… Lire plus »
Devoirdereserve
Invité

Vous confondez toujours contribuable et consommateur… Et c’est vrai qu’en France personne ne consomme d’aluminium. Vous racontez donc toujours n’importe quoi :  votre indignation écologique s’éteint dès que ce n’est plus “en votre nom”. Bel exemple d’inconstance et de je-m’-en-foutisme en fait. Suivant cette morale, les 95% de la population de globe qui n’est pas française peut donc continuer de tout pourrir. Bravo !

Dan1
Invité
En l’occurence le contribuable gagne de l’argent avec AREVA qui lui verse des dividendes (comme EDF) : Au final, on pourrait bien avoir un contribuable riche de la peste et malade du choléra ! Je crains fort d’ailleurs qu’une augmentation trop rapide du prix de l’uranium ait pour conséquence d’augmenter assez rapidement les profits d’AREVA et donc les dividendes payés aux contribuables. Tout comme une augmentation rapide du prix de l’électricité (sans augmentation du coût pour EDF), pourrait avoir le même. Le consommateur paierait en final plus cher, mais le contribuable gagnerait plus. S’agissant des saloperies que fait AREVA dans… Lire plus »
Dan1
Invité

Il manque une phrase de conclusion : Nous pourrions bien avoir un contribuable riche de la peste et malade du choléra !

Inox
Invité

d’action areva ne devraient que pester et voir leur dividende évoluer ainsi : ANNEE 2010 2011 2012 BNA 0.92 1.21 1.87 Dividende 0.71 0.42 0.56 Rendement 2.00 % 1.20 % 1.58 % PER 38.06 29.19 18.81

Inox
Invité
Niger, à la Somaîr Le jeudi 16 décembre 2010, suite à un accident environnemental de déversement des déchets liquides faiblement uranies par rupture de digue aux bassins du site d’exploitation de la SOMAIR filiale d’AREVA au Niger, le préfet du département d’Arlit à instruit la direction départementale des mines d’Arlit d’organiser une visite du site de l’accident : Ont participé à la visite : – La Direction départementale des mines – La Coordination de la société civile d’Arlit. L’activité a consisté à suivre un exposé du directeur de la SOMAIR et ses collaborateurs et une visite guidée sur les lieux… Lire plus »
Dan1
Invité

Pour Inox : Comme ce n’est pas vous je présume qui avez écrit votre commentaire de 16h06, vous pourriez avoir l’obligeance de citer vos sources, le contraire est malpoli. Mais bon Arlit n’est pas en namibie !

Dan1
Invité

Ben j’avais cru comprendre qu’un chelya qui revendique “kolhekraft nein danke” serait forcément intéressé par les déchets du charbon. Bon je constate qu’il n’y a qu’un truc qui le passionne : le nucléaire… n’est-ce pas ATOMKRAFT neine danke. je vous ai déjà trouver le logo : Votre vaste culture devrait néammoins vous permettre d’émettre un avis sur le document de Greenpeace que vous semblez fuir.

Dan1
Invité

Pour Chelya: Commencez par répondre à mes questions, je répondrez aux votres. Pour le charbon utilisé dans le processus amont de l’uranium, j’ai déjà répondu directement indirectement (avec des chiffres) pour ce qui concerne le Niger, mais manifestement vous ne l’avez pas lu. Et le charbon utilisé massivement pour produire les modules solaires photovoltaïques en Chine (et en Allemagne) est-il une énergie polluante ? Bon, et que pensez-vous du document de Greenpeace M. Atomkraft nein danke :

Inox
Invité

c’est bourré d’informations. Et vous pourrez trouver les sources… de la pollution

Inox
Invité

de mon post concernant ce qui s’est passé récemment au Niger.

Dan1
Invité

Pour Chelya : Pourriez-vous nous donner la production norvégienne en pourcentage de la production mondiale et le besoin de l’Europe ? Pourriez-vous nous donner les prix norvégiens et les prix chinois ?

Dan1
Invité
Pour Chelya : Le maître nous dit : “… est-ce que les centrales charbon qui vont être construites pour exploiter l’uranium namibien vont polluer le pays oui ou non ?” Ben, le maître devrait connaître la réponse mieux que l’élève car le maître est un spécialiste assumé (enfin presque) du charbon : “Kohlekraft nein danke”. Enfin, l’élève pense que le charbon est polluant, sans être tout à fait sûr des conséquences découlant des énormes quantités déchets à très très longues durée de vie (dont certains radioactifs… l’horreur quoi). Avant de trancher de façon définitive sur la Namibie, l’élève demande donc… Lire plus »
Inox
Invité

Au Niger, en guise de cadeau de Noël à la population, la société minière Somaïr (groupe Areva) a répandu 200 000 litres de déchets extrêmement radioactifs dans l’environnement, à seulement 3,5 km de la ville d’Arlit . Trois hectares se trouvent très gravement contaminés. À l’origine de cette pollution absolument scandaleuse, la rupture, le 11 décembre dernier, des digues de bassins de décantation, qui contiennent des éléments radioactifs spécialement toxiques.

Dan1
Invité

Pour Chelya. Avant d’interpréter mes écrits, commencez par répondre à mes questions : Les deux premières hier à 14h14 : Pourriez-vous nous donner la production norvégienne en pourcentage de la production mondiale et le besoin de l’Europe ? Pourriez-vous nous donner les prix norvégiens et les prix chinois ? J’attends les références solides.

Inox
Invité
Inox
Invité

en Namibie

Inox
Invité

otages de qui ?

Inox
Invité

avec un an de retard.

Inox
Invité
Inox
Invité

avant quelques années

Inox
Invité
Inox
Invité
Dan1
Invité

Je repose mes questions : Pourriez-vous nous donner la production norvégienne en pourcentage de la production mondiale et le besoin de l’Europe ? Pourriez-vous nous donner les prix norvégiens et les prix chinois ? C’est pas trop difficile à comprendre, si vous affirmez que les prix norvégiens étaient inférieurs au prix chinois, c’est que vous aviez les prix. Donnez-les ! Quand à la pollution et le noyage de poisson, vous êtes mon maître… maître.

Sicetaitsimple
Invité
Comme Dan1 vient empiéter sur mon dialogue (….) avec Chelya sur “battle of the grids”, je ne vois pas pourquoi je ne viendrais pas empiéter sur la Namibie! “Ca montre encore une fois que vous n’êtes pas là pour discuter mais pour polémiquer puisque vous ne lisez même pas les documents…” nous dit Chelya ci-dessus… Mais Chelya ne lit pas non plus les documents qui font l’objet du débat ( Battle of the grids page 29) et même pire, ne lit même pas les documents qu’il nous envoie à l’appui de ses arguments, où il est écrit le contraire de… Lire plus »
Dan1
Invité
Désolé pour cette incursion territorial ! Je souhaitai juste rappeler à maître chelya que quand on affirme de façon péremptoire quelque chose, c’est que normalement “on a des billes”. Là, ce n’est manifestement pas le cas. Je constate d’ailleurs que vous avez les mêmes problèmes. Mon intervention allait donc dans votre sens, puisque vous lui avez rappelé plusieurs fois qu’il ne répondait pas à vos questions. Pour ce qui concerne la Namibie, je n’ai aucun droit et vous êtes le bienvenu, d’autant que vous renforcer l’idée que Chélya sème à tout vent sans analyser. Mais peut être est-il un Inox-bis… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

Pas de problème, il m’est également arrivé d’interpeller Notre Maitre sur une page où il intervenait alors qu’il me snobait sur une autre… Sur l’extraction d’Uranium, je ne suis pas forcément très compétent, mes sources ne sont que glanées qu’au hasard de Google, donc non recevables par Notre Maitre…. Ca se fait dans des mines à ciel ouvert , non, comme le fer, le cuivre,et autres métaux, le charbon parfois et le lignite toujours?

airsol
Invité

les argumentations du genre “on n’est pas les seuls” pour defendre une industrie suspectée d’être polluante, c’est quand même un peu raide….

Dan1
Invité
Ce qui est un peu raide, c’est ce refus aveugle et complice de refuser d’évaluer la pollution du nucléaire avec le reste des filières électrogènes. Je dirai même, ce refus de comparer les pollutions d’AREVA avec les concurrents producteurs d’uranium (Rossing ?). C’est de la malhonnêteté ou de l’autisme… mais je ne crois pas beaucoup à l’autisme ! Essayee donc d’évaluer cela et de le rapporter au TWh électrique produit. Des études existent. Enfin pour ce qui est d’AREVA in Namibia, il existe quelques documents intéressants : Etude géologique : L’usine de dessalement de Wlotzkasbaken : Projet de centrale électrique… Lire plus »
airsol
Invité

A Dan 1 Comparer n’empeche pas de chercher a savoir ce que nous faisons et si, par exemple, ce serait admissible en France. A Pamina Non je ne connais pas d’industries non polluantes mais les mettre toutes dans le même lot s’appelle “botter en touche”

Sicetaitsimple
Invité
Je m’apercois que mon post était malencontreux…parce qu’en fait il était effectivement adressé surtout à Dan1,car il se trouve que nous avons quelques petites différences d’appréciation sur l’extraction du lignite, en Europe notamment. Tout ça, ce sont des gros trous, des millions de tonnes remuées, que ce soit en Allemagne pour du lignite ou en Namibie pour de l’uranium à destination de la France ne change pas grand chose au fait que ce sont des gros trous….Voilà, c’était le sens. Sur le fait qu’il faille creuser des gros trous pour extraire de l’uranium, du lignite, du charbon, du fer ou… Lire plus »
Dan1
Invité

Le premier lien est effectivement erroné. Voici le bon : le troisième fonctionne.

Dan1
Invité
Quel est l’intérêt de comparer objectivement (enfin le plus possible) les filières de production d’énergie vis à vis de la nocivité ou plus généralement des externalités négatives ? Ben, c’est juste pour savoir un peu plus de quoi on parle et que le citoyen puisse faire des choix un tant soit peu plus éclairé. Alors bien sûr quel est l’intérêt de développer des analyses complexes pour le nucléaire puisque de toute façon il y a l’éolien ? Sauf que pour l’instant et pour longtemps encore, ce n’est pas l’éolien qui fait tourner le monde et qui progresse le plus vite… Lire plus »
Reivilo
Invité
Si j’en crois les statistiques européennes pour la partie électricité voici la puissance de production installée entre 2000 et 2010 par filière Gaz + 118 192 MW Vent 74 414 PV 26427 Hydro, biomasse, déchets ; inférieur à 3 000 chacun Nucléaire : – 7 594 Charbon : – 9 504 Fuel : – 13 165 Pour l’électricité globalement la part de puissance installée en nuclaire a baissé de 22 à 15% sur la période, celle des ENR est passée de 22 à 29% et du coup la part fossible est restée stable. Vous disiez que les ENR électrogènes accompagnent… Lire plus »
Dan1
Invité

Je veux bien parler de MW c’est puissant, mais quand on parle d’une production en Qté qui fait tourner le monde, un pays ou un continent , c’est de MWh dont on parle ! Enfin aux échelles dont je parlais c’est le TWh qui est pertinent(j’oserai même le PWh). Comment pouvez-vous sérieusement mettre sur le même pied d’égalité une puissance installée qui produit 1000 heures par an équivalent pleines puissance et une puissanec installée qui produit entre 7000 et 8760 heures par an ??

Dan1
Invité
Si vous voulez parler de MWh en Europe, je vous suggère de vous renseigner également et de publier les chiffres de l’évolution historique du mix européen. Commencez donc par annoncer clairement les chiffres du mix en TWh après on verra. Pour ma part, je l’ai déjà fait sur Enerzine. Je vous signale par ailleurs que les TWH nucléaires inutilisés par la France sont souvent exportés vers nos voisins qui sont bien contents de les prendre (qu’ils soient ou non antinucléaires). De plus , cela contribue à faire baisser le contenu carbone du kWh européen qui est aujourd’hui aux alentours de… Lire plus »
wpDiscuz