Namibie : un démonstrateur photovoltaïque à concentration à Usib

Situé près de Rehoboth, à 80 km au sud de Windhoek en Namibie centrale, le démonstrateur photovoltaïque à concentration (CPV) d’Usib a été inauguré officiellement lundi par le ministre namibien des Mines et de l’Énergie.

Cette centrale CPV de 26 kilowatts, qui comprend 2 systèmes CPV, est le fruit d’un accord de coopération entre la société française Soitec, l’un des principaux fabricants mondiaux de modules CPV, et NamPower, compagnie d’électricité nationale de la Namibie. La centrale produit de l’électricité solaire qui alimente l’école primaire d’Usib et un système de pompage pour l’irrigation du potager de la communauté locale.

Selon les termes de l’accord de coopération, NamPower, qui a sélectionné le site de la centrale et assuré le lien avec les parties prenantes concernées, assurera à partir de juillet 2015 l’exploitation et la maintenance des systèmes CPV pendant une durée de 18 ans. Pour sa part, Soitec, qui a construit la centrale et qui en assure actuellement l’exploitation, transférera alors le savoir-faire nécessaire et les activités d’exploitation et de maintenance du site à NamPower.

Lors de son discours, M. Isak Katali, ministre namibien des Mines et de l’Énergie, a souligné que ce projet était un exemple concret d’« énergie renouvelable en action ». Il a ainsi déclaré : "Des projets comme celui-ci démontrent clairement qu’il existe de nombreuses opportunités pour des projets d’énergie renouvelable à petite échelle. La Namibie bénéficie d’un potentiel considérable de ressources en énergies renouvelables, avec un ensoleillement direct d’environ 3 000 kWh/m2 par an dans certaines régions de Namibie qui sont parmi les meilleures du monde, et offre ainsi des opportunités aux foyers non connectés au réseau électrique national.

Aussi le gouvernement demeure-t-il mobilisé pour soutenir les technologies utilisant les énergies renouvelables, en complément des sources d’énergies conventionnelles. Les producteurs indépendants d’électricité (Independent Power Producers – IPP) solaire, éolienne et issue de la biomasse sont ainsi fortement encouragés à investir dans des projets tels que celui-ci.

Le plan directeur pour l’électricité en milieu rural (Rural Electricity Master Plan) que promeut mon ministère a identifié des zones où l’électrification restera un défi dans un avenir prévisible et où l’électricité solaire est, donc, la solution. J’aimerais ainsi appeler les partenaires de ce projet à en envisager la réplique dans d’autres zones ad hoc, particulièrement dans les villages reculés de notre pays, très éloignés du réseau national. J’ai conscience des enjeux financiers majeurs de tels projets, mais n’en reste pas moins convaincu que ces défis peuvent être relevés au moyen de partenariats adaptés".

"Notre technologie CPV est parfaitement adaptée aux pays, qui, comme la Namibie, bénéficient d’un fort ensoleillement direct. Dans ces régions, notre technologie – que nous avons déjà installée dans plus de 20 pays – atteint un rendement énergétique de 32 % au niveau des modules" a indiqué pour sa part José Bériot, vice-président du développement des projets Europe et Afrique de la division Énergie solaire de Soitec.

Avant d’ajouter : "Depuis que la centrale a été raccordée au réseau en juillet 2013, elle produit en moyenne 136 kWh par jour, de sorte que l’école et la communauté d’Usib ne consomment plus que 4,6 kWh par jour d’électricité fournie par le réseau. Nous sommes très fiers de ce projet, qui illustre parfaitement la manière dont notre technologie CPV peut contribuer au développement social et économique en Afrique, où Soitec est fortement engagé".

M. Paulinus Shilamba, directeur général de NamPower, a souligné que NamPower avait fait beaucoup ces dernières années pour promouvoir l’utilisation des sources d’énergies renouvelables et a indiqué que l’entreprise continuerait de le faire afin d’augmenter jusqu’à un niveau optimal la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique de la Namibie.

Se référant à la centrale CPV d’Usib de 26 kW, il a déclaré : "Ce projet s’inscrit parfaitement dans cette démarche car il offre le cadre technologique et les conditions nécessaires au succès du transfert et du déploiement de cette technologie spécifique d’énergie renouvelable pour la génération d’électricité en réseau. C’est également un bon exemple de la façon dont le secteur de l’énergie peut apporter une contribution significative au développement socio-économique de notre pays en utilisant l’énergie solaire, une ressource naturelle dont la Namibie est dotée en abondance".

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz