Enerzine

Nanofiltration : une solution à la crise de l’eau ?

Partagez l'article

Le manque d’eau entraîne une vague d’innovation dans la technologie de filtration de l’eau par les nations asiatiques, selon un rapport publié vendredi par Chemical Abstracts Service (CAS), l’autorité mondiale sur les données chimiques.

Le rapport appelé "CAS Chemistry Research Report: Nanofiltration Shows Promise in the Quest for Pure Water", indique que les chercheurs asiatiques mènent maintenant le monde en termes d’activité de brevetage en rapport à la nanofiltration, la méthode la plus recherchée de filtration d’eau.

Selon la banque asiatique de développement, les nations asiatiques devront affronter un déficit de 40% entre l’offre et la demande d’eau avant 2030. Le rapport d’aujourd’hui annonce que dans la quête pour contrecarrer le manque d’eau, les chercheurs asiatiques ont délivré 60% de tous les brevets de nanofiltration sur les 20 dernière années, la Chine ayant délivré 33% de tous les brevets, suivie du Japon et de la Corée avec 16 et 10%, respectivement. Entre temps, les États-Unis sont en tête de file en ce qui concerne la publication de recherches scolaires sur la nanofiltration, délivrant 25% de toute la documentation de revues de recherche entre 1990 et 2009.

"Les populations asiatiques se développent exponentiellement plus rapidement que celles d’autres pays, rendant le manque d’eau un souci menaçant," a indiqué Christine McCue, vice-présidente du marketing chez CAS. "Les bases de données de CAS suggèrent que les chercheurs asiatiques se concentrent intensivement sur l’atténuation de cette menace en prenant une position de leaders dans la recherche et la commercialisation de la technologie de nanofiltration, dépassant le rendement des sciences occidentales et des États-Unis."

Nanofiltration : une solution à la crise de l'eau ?

La nanofiltration purifie l’eau en la poussant à travers une membrane ultrafine pour éliminer certaines contaminations comme le sel, l’eau, les pesticides et le mercure. Les systèmes de nanofiltration sont généralement plus petits et fonctionnent à des pressions plus basses que l’osmose inverse, les rendant plus intéressants d’un point de vue économique et respectueux de l’environnement.

Nanofiltration : une solution à la crise de l'eau ?

"La nanofiltration entraîne une réduction considérable des déchets, une consommation d’énergie moins élevée et une amélioration dans l’utilisation des matières premières dans nos usines," a déclaré Gerrald Bargeman, le chef d’équipe de la technologie de séparation chez AkzoNobel, qui a publié plus de publications en rapport à la nanofiltration avec l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI), que toute autre organisation, selon le rapport.

Vous pouvez consulter le rapport complet >>> ICI.


Partagez l'article

 



                

    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    1 Commentaire sur "Nanofiltration : une solution à la crise de l’eau ?"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    gcb
    Invité

    Si les enfants se mettent aux « recherches scolaires », les USA vont sans difficulté nous damer le pion !

    wpDiscuz