Nantes devient la Capitale ‘verte’ de l’Europe 2013

Nantes, la sixième plus grande ville de France, reprend le titre de Capitale verte de l’Europe, qui était détenue par la ville espagnole de Vitoria-Gasteiz, au terme d’une compétition intense menée en 2010 à l’échelle de l’Europe.

Le prix de la Capitale verte de l’Europe récompense une ville montrant l’exemple en matière de mode de vie urbain respectueux de l’environnement.

Un groupe d’experts évalue les villes candidates sur la base de douze indicateurs environnementaux, et un jury les évalue ensuite sur leur engagement en faveur d’objectifs constants et ambitieux pour améliorer l’environnement et favoriser le développement durable, sur leurs actions en matière de communication et sur la mesure dans laquelle ils peuvent servir de modèle et promouvoir les meilleures pratiques dans d’autres villes européennes.

Outre le fait d’inspirer d’autres villes, ce gain en terme d’image contribuera à améliorer la réputation et l’attrait de la ville lauréate en tant que destination de voyage, de travail et de résidence.

"Je tiens à féliciter Nantes d’avoir remporté le titre de Capitale verte de l’Europe 2013, qui s’accompagne d’une grande responsabilité. Le prix récompense les bonnes pratiques environnementales, notamment dans les domaines de la contribution locale au transport durable et à l’utilisation des sols, aux espaces verts urbains, à la consommation d’eau et à la lutte contre le changement climatique mondial" a déclaré le Commissaire Potocnik lors d’une cérémonie qui s’est tenue à Bruxelles le 29 novembre dernier.

Nantes dispose de nombreuses références ‘vertes’ qui l’ont aidé à remporter le titre.

– Tous les habitants de Nantes vivent dans un rayon de 300 mètres d’une zone verte
– La ville compte 57 m2 d’espace vert par habitant
– La ville compte 100.000 arbres
– 15% des habitants utilisent les transports publics quotidiennement
– Nantes dispose d’un plan d’action ambitieux en matière de climat, qui vise à réduire de 30 % les émissions de CO2 par habitant d’ici à 2020 par rapport au niveau de 2003
– 60% de la superficie terrestre de Nantes sont consacrés, ou à l’agriculture, ou à des espaces verts
– La ville compte 4 sites Natura 2000 et 33 zones naturelles d’intérêt floral, faunistique ou écologique.

Nantes a également mis sur pied une exposition itinérante intitulée Aéroflorale II. Cette exposition, qui passera dans les villes européennes tout au long de l’année 2013, comprend un spectacle intitulé «Expédition végétale», qui illustrera la contribution de Nantes aux meilleures pratiques environnementales et fera connaître le prix de la Capitale verte de l’Europe aux visiteurs, au moyen d’expériences en biologie et de découvertes en biologie. Bruxelles accueillera l’exposition Aéroflorale en mai 2013.

Nantes a aussi établi un vaste calendrier d’événements afin de partager ses expériences avec le monde et de célébrer ses réalisations. Au calendrier figure notamment le cinquième forum mondial des droits de l’homme, intitulé « Développement durable et droits de l’homme : une lutte commune ? » (mai 2013); la dixième édition de la conférence ECOCITY (septembre 2013); et le sommet du tiers-monde des villes signataires du pacte de Mexico dans le cadre du mouvement «Ecocity Builders».

Cinq villes ont reçu le titre de Capitale verte de l’Europe depuis la création du prix en 2010. Stockholm a remporté le titre inaugural, suivie d’Hambourg en 2011 et de Vitoria-Gasteiz (Espagne) en 2012; Nantes cédera le titre à Copenhague en 2014.

[ Vidéo ] – Le Train des idées

Nantes est située sur le point de confluence de la Loire, de l’Erdre et de la Sèvre, à 55 km de la côte atlantique de la France, et constitue le cœur de l’agglomération de Nantes Métropole. Elle est la sixième plus grande ville de la France métropolitaine, avec une population d’environ 600 000 habitants et une superficie urbaine de 534,9km2.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Nantes devient la Capitale ‘verte’ de l’Europe 2013"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
tibeau
Invité
Une partie de l’article me fait réagir… – Tous les habitants de Nantes vivent dans un rayon de 300 mètres d’une zone verte- La ville compte 57 m2 d’espace vert par habitant- La ville compte 100.000 arbres- 15% des habitants utilisent les transports publics quotidiennement- Nantes dispose d’un plan d’action ambitieux en matière de climat, qui vise à réduire de 30 % les émissions de CO2 par habitant d’ici à 2020 par rapport au niveau de 2003- 60% de la superficie terrestre de Nantes sont consacrés, ou à l’agriculture, ou à des espaces verts- La ville compte 4 sites Natura… Lire plus »
juanasol
Invité

Je n’habite pas Nantes, mais je trouve effectivement cette ville très agréable avec le développement du tramway et des rues piétonnes. Elle mérite le titre de capitale verte, s’il n’est pas question de 2ème aéroport !!! Celui de Notre-Dame des Landes serait non seulement un désastre financier mais humain et écologique. Impensable d’accepter une telle récompense dans ce cas ! Le gouvernement actuel est tout autant à la merci des grands groupes que le précédent (Vinci, Aréva notamment). C’est à nous, citoyens, d’arrêter le massacre de nos vies pour la richesse de quelques-uns.

gp
Invité
C vrai que C le genre d’annonce qui fait mal au c.. ! Sauf erreur de ma part, aucune autre ville lauréate de ce prix depuis 2010 n’a prévu de mettre en l’air plus de 1200 ha de terres agricoles et de bocage pour en faire un aéroport tout droit sorti du XXème siècle? Outre l’aberration écologique du projet de NDDL, ce qui mérite notre indignation collective à tous concernant ce projet, ce sont les M€ d’argent publics qui vont être gaspillés en faveur du “toujours plus de” à l’heure où des millions de français – franciliens en tête –… Lire plus »
Tech
Invité
je n’aime pas trop les aeroport, mais parcequ’on entend essentiellement les contres, j’ai envie d’évoquer des points qui pourraient être en faveur. j’ai passé des années en zone rurale et je sais très bien que la vie n’est pas le paradis que certains imaginent. le nombre de fermes diminue, car cela deviennt très difficile d’y gagner sa vie. une grande partie de l’économie française est liée au tourisme, et sans le tourisme, combien de boulot en moins? hotels, restauration, transports, commerces, activité culturo-sportives, etc, etc, etc, …et même agritourisme!!! et tout le support qui va avec, enseignants, médecins policiers, juges,… Lire plus »
Pierrotb001
Invité

Cela décribilise un peu plus ce trophée. Ils peuvent encore le retirer pour sauver l’honneur…

wpDiscuz