Nautic : une toile photovoltaïque pour biminitop

Dickson, l’inventeur de la première toile de store photovoltaïque a adapté son innovation à l’univers nautique en s’associant à Lagoon (leader mondial de la construction de catamaran) et NVequipment (leader européen de la protection outdoor du bateau) pour présenter le premier prototype de biminitop photovoltaïque.

Le biminitop, petit abri situé au dessus de la barre, protège l’équipage des rayons UV et des mauvaises conditions météorologiques. Grâce à deux panneaux photovoltaïques directement intégrés à une toile Sunbrella Plus, ce biminitop propose aux plaisanciers "une protection solaire, fonctionnelle et esthétique".

Ces panneaux d’1m² et de 50 W chacun sont recouverts de cellules photovoltaïques légères et souples permettant l’enroulement pour le stockage de la toile. En générant une énergie renouvelable, il prolonge les capacités d’autonomie du bateau. Autre atout : les cellules photovoltaïques fonctionnent grâce à la lumière, par temps gris et pluvieux, les nuages ne constituent donc pas un obstacle pour son bon fonctionnement.

La toile solaire Dickson intègre des cellules photovoltaïques à couche mince (1um) par pulvérisation de silicium.
Quand les photons de la lumière heurtent la surface de ces cellules, ils transfèrent leur énergie aux électrons de la matière produisant une puissance de 50 W (+/- 5%) soit 100 W pour ce bimitop fixe. L’électricité ainsi générée est transmise à un boitier relié au parc de batteries du bateau afin de stocker l’énergie produite avant son utilisation.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Nautic : une toile photovoltaïque pour biminitop"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
fredo
Invité
Voilà une belle retombée du Vendée Globe! Cela séduira les pratiquants de voile en croisière (ou même en course) où faire tourner son moteur pour recharger les batteries 1 heure par jour est une belle corvée! Curieusement aucun système satisfaisant n’existait sur le marché, y compris la référence jusqu’alors l’Aquagen, pas pratique. La solution de  l’alternateur sur ligne d’arbre avec hélice non repliable n’était pas top non plus (trainée induite,compliquée à installer, vibrations, bruit et cher aussi). Là ça a l’air optimisé de partout notamment la traînée, un grand bravo! Reste le prix de cette “tranquilité” (6000 EUR en cruise,… Lire plus »
wpDiscuz