Enerzine

New-York construit sa 1ère centrale à volant d’inertie

Partagez l'article

Le département américain de l’Énergie vient de garantir un prêt de 43 millions de dollars à la société Beacon Power Corporation pour la construction à New York, de la première centrale à volant inertiel, d’une capacité de 20 MW.

La centrale aura un objectif double : celui de fournir des services de régulation de fréquence afin d’améliorer et de maintenir la stabilité du réseau électrique New-yorkais, ainsi que de permettre une plus grande utilisation de l’énergie éolienne et solaire.

La régulation de fréquence est un opération qui consiste à maintenir un équilibre entre la demande et la fourniture en électricité. Les batteries à volant d’inertie absorberont l’électricité du réseau quand celle-ci sera trop abondante et procédera dans le cas contraire à une injection d’énergie vers le réseau électrique.

Beacon Power indique qu’un stockage d’énergie à volant d’inertie de l’ordre de 30 à 50 MW, correspondrait à la même fourniture de régulation qu’une turbine thermique de 100 MW.

New-York construit sa 1ère centrale à volant d'inertie

L’installation de 20 MW répondra à environ 10% de la capacité totale de régulation de fréquence d’une journée moyenne de la ville new yorkaise. Le prêt de 43 millions de dollars couvrira environ 60% du coût de la centrale, qui est estimée à 70 millions de dollars.

New-York construit sa 1ère centrale à volant d'inertie

4 MW devrait entrer en service d’ici la fin de l’année, et les 16 MW autres restant le seront pour le 1er trimestre de 2011, si tout se passe comme prévu.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    7 Commentaires sur "New-York construit sa 1ère centrale à volant d’inertie"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Guydegif(91)
    Invité

    En // avec des accus classiques ici c’est un stockage cinétique au lieu d’être chimique/électrique. Why not ! Judicieux de ne pas mettre tous les oeufs dans un même panier ! Techno ancienne donc a priori pas mal connue et maitrisée avec évolution des matériaux et travail sous vide…exploration judicieuse !! A+ Salutations Guydegif(91)

    trimtab
    Invité
    Sommes nous ici dans une version moderne et ‘high tech’ du fidèle ‘clockwork motor’, le vieux ‘remontoire’ de nos carillons westminster, montres Suisses, et d’autres engins MECANNO motorisés de ma jeunesse ? En cas de ‘surproduction’ du réseau on ‘remonte’ le ‘ressort’, et en cas de manque de jus, on lache le monstre ! Les suisses ont su le faire dans le infiniment petit. Certains fabriquent des ‘clockwork radios’. Est ce que les americains ou les chinois, dans leur attitude habituelle d’aujourd’hui de ‘think big’ , saurons le faire un ‘ressort’ à l’echelle qu’il faut ? Pourquoi faire compliqué qu’on… Lire plus »
    michel123
    Invité
    On aimerait bien avoir un petit tableau récapitulatif des différents modes de stockage avec leur coût au KW installé . Par rapport aux stations de pompage/turbinage par exemple cela m’intéresserait de savoir le plus efficace en rendement et en coût d’installation et de maintenance . Sachant que cette solution est ancienne , bien maitrisée et en amélioration constante : vitesses de rotation , rotation sous vide poussé , absence de roulement (pas magnétique) on arrive à des densités énergétiques de plus en plus élevées et à des pertes de plus en plus faibles . Un petit récapitulatif de toutes ces… Lire plus »
    marcob12
    Invité

    A priori on semble viser à court terme (Beacon) des densités énergétiques de 75 Wh/kg. Un document semblait flatteur (niveau coût) pour la technologie ici mise en oeuvre et celle en développement vise un huitième des coûts actuels. On pourrait avoir des unités stockant jusqu’à 100 Mwh si la nouvelle version aboutit. Je doute que cela concurrence les STEP pour le volume de kwh stockés. A suivre quand même.

    Sictaitsimple
    Invité

    On est dans le stockage de court terme, (n’est ce pas Marcob…), de l’ordre d’une heure de restitution de l’énergie emmagasinée. Ca n’a absolument rien à voir avec le stockage de masse ( à l’horizon du jour voire semaine) donc pas en concurrence avec les STEP ou autres CAES. Plutôt en concurrence avec les batteries, et de mon point de vue favorablement en terme de durée de vie.

    Dan1
    Invité
    Les différents moyens de stockage d’énergie ont été étudiés depuis longtemps et classés en fonction des avantages des inconvénients, des coûts, des constantes de temps… Evidemment, ça évolue un peu au fil des évolutions technologique, mais ça ne bouleverse pas la hiérachie. Si vous avez besoin d’une alimentation sans interruption ou très faible, le volant d’inertie est intéressant et on l’utilise depuis longtemps sur les groupes électrogènes des installations sensibles (un peu moins depuis les onduleurs). Si vous avez besoin d’une très grosse capacité sur plusieurs heures ou quelques jours, l’hydraulique de type STEP est tout indiqué. Les deux documents… Lire plus »
    michel123
    Invité

    j’ignorais que la centrale de turbinage française avait une telle capacité de stockage . Finalement pour de un pays comme la france une dizaine de stations de ce genre suffiraient à équilibrer une production intermittente représentant jusqu’à 30 à 40% de la ressource électrique

    wpDiscuz