Nexans adopte l’énergie solaire pour alimenter son usine au Liban

Le spécialiste mondial du câblage, Nexans, a annoncé en juillet l’inauguration d’un nouveau système d’alimentation solaire de 600 kW sur son site industriel Liban Cables Nahr Ibrahim, au nord de Beyrouth.

Ce projet, cofinancé par Liban Cables et la Global Environment Facility (GEF), devrait permettre à Liban Cables de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 750 tonnes par an en remplaçant l’un de ses générateurs diesel par de l’énergie solaire.

« La transition énergétique est au cœur de l’activité de Nexans mais elle est aussi profondément ancrée dans la culture de la société », a commenté Benjamin Fitoussi, Directeur Général MERA (Moyen-Orient, Russie, Afrique) et du Business Group Solutions et Projets Industriels de Nexans. « Non seulement nous nous engageons activement aux côtés de nos clients dans leurs projets de développement durable mais nous contribuons également à un environnement plus vert à travers la mise en œuvre de notre propre politique RSE. Si Liban Cables a toujours fait figure d’exemple en matière de protection environnementale, le projet d’énergie solaire fait franchir un palier significatif à cet engagement. »

Le solaire, solution à la pénurie d’électricité au Liban

Pour pallier le manque d’approvisionnement en électricité au Liban, la plupart des entreprises recourent à leurs propres générateurs diesel. Or, alors que le pays jouit d’environ 300 jours d’ensoleillement par an et au minimum 8 à 9 heures par jour, l’énergie solaire offre une solution alternative propre, de nature à diminuer le recours des sociétés aux générateurs diesel tout en réduisant la facture nationale d’électricité.

Les 1.900 panneaux photovoltaïques installés sur le site Liban Cables et raccordés à l’usine par des solutions de câblage Nexans produiront plus de 938 MWh par an. Cette énergie renouvelable couvrira plus de 8 % des besoins en électricité de l’usine, qui fabrique une gamme étendue de câbles pour le bâtiment, l’industrie et les infrastructures.

L’équipement en panneaux solaires de l’usine Liban Cables est l’un des plus importants projets d’énergie renouvelable dans le pays et le premier réalisé dans le cadre du projet Small Decentralized Renewable Energy Power Generation (DREG).

Le projet DREG couvrira en partie le coût du système solaire à travers une aide financière de la Global Environment Facility (GEF), le solde étant financé par le programme National Energy Efficiency & Renewable Energy Action (NEEREA) mis en place par la Banque du Liban. Ce mécanisme de financement vert soutient les projets d'efficacité énergétique et d'énergie renouvelable à usage industriel, résidentiel, commercial ou non lucratif. Lancé par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), le Ministère libanais de l'Energie et de l'Eau et la Banque du Liban, le programme NEEREA reflète le désir du gouvernement de moderniser l'approvisionnement en électricité et de promouvoir les projets d'énergie verte au Liban.
Partagez l'article
  • 2
    Partages

 



[ Communiqué ]

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz