Nigeria: Total découvre des hydrocarbures en mer

Une nouvelle découverte d’hydrocarbures localisée en mer à 65 kilomètres au large de la côte sud-est du Nigeria et à environ 15 kilomètres au sud-est du champ d’Ofon a été réalisée par la filiale du Groupe pétrolier Total opérant dans le pays.

Le puits Etisong North-1, situé par 80 mètres d’eau, a atteint une profondeur totale de 2.387 mètres. L’un des trois réservoirs d’hydrocarbures rencontrés par le puits a produit en test 8 500 barils par jour (b/j) d’un pétrole à 40° API.

Cette annonce fait suite à la découverte d’Etisong Main réalisée en 2008, renforçant du coup la faisabilité d’un nouveau pôle de développement sur l’OML 102**.

« Total souhaite renforcer sa stratégie de croissance par l’exploration menée au Nigeria. Cette stratégie est axée sur deux priorités : d’une part, renforcer une exploration de proximité autour de nos pôles de production de l’offshore conventionnel pour maintenir notre niveau de production. D’autre part, amplifier l’exploration deep offshore sur des prospects de grande ampleur plus risqués autour des champs d’Akpo et d’Usan pour accroître nos réserves » a déclaré à ce sujet Marc Blaizot, directeur Exploration de Total.

Les autres gisements de Total au Nigeria

La production offshore de Total au Nigeria provient d’une part du bloc OML 130 (Akpo) et d’autre part des OML 99, 100 et 102 opérés par Total dans le cadre d’une joint-venture avec NNPC. Les principaux champs sont Amenam-Kpono, Ofon et Edikan.

Nigeria: Total découvre des hydrocarbures en mer

La production à terre du Groupe provient du bloc OML 58, également opéré par Total dans le cadre de sa joint-venture avec NNPC. Les principaux champs sont Obagi pour le pétrole et Ibewa pour le gaz. Un projet d’augmentation de capacité de production de gaz et de condensats est en cours sur ce bloc et permettra d’alimenter le marché domestique.

La part de production non opérée de Total au Nigeria est également importante, avec en particulier sa participation dans l’association SPDC (10%) et sa participation dans SNEPCO (12,5%) qui comprend le champ de Bonga.

Total détient également un intérêt de 15% dans NLNG, dont la capacité de production annuelle de gaz naturel liquéfié a été portée à 21,9 millions de tonnes depuis l’entrée en production du Train 6 fin 2007.

*Oil Mining License (OML) : L’OML 102 est opéré par TEPNG, qui détient une participation de 40% aux côtés de son partenaire NNPC (60%).

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Nigeria: Total découvre des hydrocarbures en mer"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pastilleverte
Invité

Le Nigeria devait se mettre à la nouvelle mode “écologique” : dès qu’un opérateur découvre un nouveau champs d’hydrocarbures, le pays devrait immédiatement en interdire l’exploitation, et, en plus demander une compensation du manque à gagner financièr, en échange de sa vertu “écologique”, l’exploitation des hydrocarbures représentant un risque (comme quasiment tout processus industriel). Accessoirement, ce serait un moyen de prolonger les réserves d’hydrocarbures, quitte à autoriser quand le prix du baril aura augmenté…

wpDiscuz