Nissan promet une conduite autonome dans 7 ans !

Nissan a convié certains médias à rouler à bord de véhicules équipés du système de conduite autonome dans le cadre du « Nissan 360 », événement mondial permettant aux professionnels de l’automobile de prendre en main les véhicules du constructeur.

C’était la première fois que des membres de la presse pouvaient faire directement l’expérience de la conduite autonome de Nissan sur des parcours reproduisant la conduite en ville et sur autoroute ainsi que des manœuvres de stationnement.

Le système de Nissan a été conçu pour fonctionner dans un large éventail de situations de conduite réelles. Et selon le PDG de Nissan Carlos Ghosn, l’entreprise est en pointe dans ce domaine de recherche. Il repose sur plusieurs facteurs : "l’intégration poussée de systèmes réalisée par les ingénieurs de Nissan, la réduction des coûts rendant accessible un tel véhicule dans le futur, et de nouvelles avancées en matière de capteurs et d’intelligence embarqués."

Découverte de la conduite autonome Nissan

L’euphorie d’une route de montagne sinueuse qui donne la chair de poule. Ou… la circulation urbaine stressante et l’autoroute qui engourdit l’esprit. Nissan étudie désormais des solutions technologiques pour faire face à des situations stressantes (circulation urbaine, monotonie de l’autoroute). Pour la firme niponne, la conduite autonome est synonyme de temps passé au volant "plus sûr, plus économe en carburant et, finalement, plus agréable lors de trajets fastidieux."

Accélérer les évolutions automobiles

Cela consiste pour Nissan à faire un saut technologique vers un futur "plus sûr" mais aussi "plus accessible."

Du régulateur de vitesse intelligent (ICC), voici plus d’une décennie, à l’AVM – vision à 360°, Nissan a développé et équipé ses véhicules de dispositifs de sécurité toujours plus sophistiqués et plus proactifs, à l’image du Nissan Safety Shield. "Nissan complète sa longue série de premières technologiques en passant à l’étape suivante", explique Carlos Ghosn. "Des véhicules à conduite autonome à des prix accessibles seront possibles d’ici 2020. En 2007, nous avions dit que nous ferions la LEAF 100% électrique, et nous l’avons faite. Nous annonçons aujourd’hui la conduite autonome et nous la ferons."

Un véhicule qui a l’œil pour vous

Un seul exemple : six millions d’accidents se produisent chaque année aux Etats-Unis. Ils représentent un coût global de 160 milliards de dollars. 93% des accidents aux Etats-Unis sont imputables à des erreurs humaines, en général à des fautes d’inattention.

Avec la conduite autonome, Nissan dit possèder aujourd’hui les technologies nécessaires pour détecter et pallier les situations qui engendrent ces accidents. La conduite autonome sera synonyme pour l’avenir d’une moindre intervention de la part du conducteur ; elle aura pour objectif principal de sécuriser les déplacements.

Une technologiquement prête !

Grâce à des développements internes et à une intégration à scénarios multiples, la conduite autonome Nissan pourrait apporter des réponses inédites à différentes configurations de conduite.

Ainsi, avec un peu moins d’une douzaine d’avancées majeures en matière de technologies de capteurs et d’intelligence artificielle, le véhicule détecte son environnement sur 360°. Il est capable de faire face instantanément aux évolutions de la circulation tout en progressant précisément.

La conduite autonome Nissan introduit notamment plusieurs technologies avancées inédites, dont notamment :

– Le contrôle de distance latérale (autoroute)
– L’entrée dans les intersections et le changement de direction tout en surveillant les véhicules en approche (ville)
– Le dépassement tout en surveillant les véhicules en approche (ville)

L’Etape suivante pour Nissan : intégrer ces technologies dans un véhicule accessible d’ici 2020.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz