Nissan : une seconde vie pour les batteries Li-ion

Nissan Motor et Sumitomo ont annoncé la création de "4R Battery", une entreprise commune ayant pour objectif de "réutiliser, revendre, refaçonner et recycler" les batteries au lithium-ion précédemment utilisées dans les voitures électriques, afin de leur redonner une «seconde vie» .

Il n’existe pas encore d’offres commerciales concernant la réutilisation des batteries de grande capacité alors qu’en 2020, la demande pour des batteries de "seconde main" devrait atteindre au Japon, l’équivalent de 50.000 voitures électriques par an au minimum.

Le groupe Renault-Nissan s’est engagé à produire des véhicules électriques en masse sur le marché d’ici 2012. Comme les consommateurs se dirigent progressivement vers le "Zéro Emission", la demande pour les batteries de deuxième vie devrait augmenter tant que la fourniture de ‘batteries neuves’ pour les voitures électriques existera.

Même après la fin de vie normale du véhicule, la batterie lithium-ion utilisée par Nissan conservera 70 à 80 % de sa capacité résiduelle et pourra faire l’objet d’une réutilisation avant d’être revendue à d’autres secteurs comme solution de stockage d’énergie.

Le concept de l’entreprise est résumé par les points suivants :

  • Réutiliser la batterie à hauteur de 70 à 80 % de ses capacités ;
  • Revendre les batteries pour diverses applications ;
  • Refaçonner : démonter, réorganiser et personnaliser la batterie en fonction des besoins du client ;
  • Recyclage : récupérer les matières premières en fin de vie de la batterie.

En 2020 au Japon, les batteries de "deuxième vie" devraient être en forte demande pour les applications suivantes :

  • Stockage de l’énergie en provenance des panneaux solaires photovoltaïques pour des besoins résidentiels et industriels ;
  • Fourniture de solutions de sauvegarde électrique ;
  • Fourniture d’alimentation sans coupure (UPS);
  • Lissage d’apport d’énergie (éolien – solaire) au réseau.
Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Nissan : une seconde vie pour les batteries Li-ion"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pastilleverte
Invité

en-dehors de l’aspect green washing, toujours présent, il faut saluer la démarche qui prévoit déjà la seconde vie des batteries qui sinon auraient été des déchéts dangereux, soit un domaine important des impacts environnementaux négatifs. Dans le même ordre d’idées, il est intelligent de penser à installer des réseaux de recharges avant de généraliser l’utilisation de véhicules électriques, et il aurait été plus malin de développer les capacités de stockage de l’énergie avant de favoriser l’explosion des éoliennes et autres PV.

marcob12
Invité
Le futur proche de l’électromobilité commence à se clarifier. En écoutant les PDG de “Dong Energy” et celui de “Better Place” parler de l’arrivée des voitures électriques au Danemark, on voit mieux la complémentarité entre les renouvelables et les transports. Via le schéma d’Agassi, l’automobiliste ne possédant pas la batterie pourra en changer au fur et à mesure de l’évolution de celles-ci et “Better Place” les recyclera aisément dans des installations fixes de stockage d’électricité pour une deuxième vie aussi intéressante que la première (qui pourrait être courte si l’évolution annoncée de la densité énergétique condamne assez vite les premières… Lire plus »
Don
Invité
ce cher PDG de Renault et Nissan , vient EN france pour financer les dettes et autre prime à la casse permettant de vendre ses twingos fabriquées en slovaquie. En revanche, pour le investissements portant sur les batteries du futurs, c’est pour Nissan et le Japon qui sont contacté… bien sur, il va construite une usine d’assemblage de batterie à rungis (construite à cout de chantage) , mais le coeur de la batterie sera japonaise. et puis une usine d’assemblage, on peux la fermer du jour au lendemain. La MO peux qualifie n’étant pas une barriere pour se barrer Les pigeons francais… Lire plus »
Snnoze06
Invité
Depuis quelques années je surveille de très près une nouvelle technologie qui fonctionne déjà mais dans un univers restreint : les nanocondensteurs. plusieurs fois repousé pour l’usage grand publique car tellement révolutionnaire que l’économie pétrolier s’en retrouverait chambouler, et de ce faite l’écomonie mondiale qui est basé sur celle du pétrole ( si, si on peut faire pire qu’en ce moment …) Ces nanocondensateurs sont déjà utilisé par l’armée, ainsi que par les compagnies de réseau électrique pour stocker l’énergie au heure creuse et la restituer au heure de pointe. ( sur des lignes THT et H.T) Donc le coup… Lire plus »
wpDiscuz