Nord Allemagne : 360 systèmes autonomes de cogénération

Côté efficacité énergétique, la ville allemande d’Hambourg semble en pleine effervescence, car après l’alimentation du réseau de chauffage urbain en chaleur issue de sources d’énergie renouvelables, la ville compte maintenant installer à l’horizon 2020, des centaines de systèmes autonomes de cogénération.

C’est l’énergéticien E.ON qui a été sélectionné pour mettre en service plus de 360 systèmes autonomes de cogénération** à Hambourg, dans le Schleswig-Holstein et dans le Mecklembourg-Poméranie occidentale (3 Landers situés au nord du pays).

La branche "chaleur" d’E.ON (Hanse Wärme) prévoit ainsi d’investir 23 millions d’euros dans la promotion de cette technologie jugée "efficace et respectueuse de l’environnement" au cours des dix prochaines années.

Ces systèmes sont particulièrement efficaces car ils produisent à la fois électricité et chaleur.
Grâce au procédé de cogénération, ils émettent beaucoup moins de CO2 que les systèmes dissociés. Ils sont conçus pour couvrir les besoins courants en chaleur et en eau chaude directement sur place. L’électricité produite simultanément est utilisée sur le lieu de production ou injectée dans le réseau public.

« La décentralisation de la production d’énergie jouera un rôle-clé dans la transformation de l’approvisionnement énergétique allemand », a assuré Ingo Luge, Président du Directoire d’E.ON Energie. « S’il est possible de coordonner de manière centralisée la production des différentes unités, ces systèmes autonomes de cogénération pourront aider à compenser les fluctuations de production des énergies renouvelables. »

L’activation à distance de certains systèmes de cogénération par un circuit de données est déjà possible. La plupart des systèmes autonomes de cogénération sont de petites unités dotées d’une capacité de production comprise entre 5 et 50 kW. Équipées d’une isolation sonore adaptée, elles conviennent particulièrement aux immeubles d’habitation. Toutes ces unités cumulées peuvent produire environ 70 000 MWh d’électricité par an, ce qui couvre les besoins de près de 20 000 foyers.

** Plus de 160 systèmes E.ON de différentes tailles sont déjà en service dans le Schleswig-Holstein, à Hambourg, dans le Mecklembourg-Poméranie occidentale et dans le nord de la Basse-Saxe. Par ailleurs, le biogaz y est de plus en plus souvent utilisé comme source d’énergie. Les systèmes autonomes d’E.ON Hanse Wärme génèrent quant à eux un total de plus de 250 millions de kWh d’électricité chaque année et peuvent ainsi alimenter plus de 70 000 foyers, pour une réduction des émissions de CO2 de l’ordre de 60 000 tonnes par an.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Nord Allemagne : 360 systèmes autonomes de cogénération"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Flexo
Invité

Et pendant ce temps là on fait quoi en France? Et après on pluerea d être dépendant du Nuke. Ne pas oublier. la solution globale est une mosaique de solutions locales. En France on raisone toujours sur tout centralisé… domage c était encore nue opportunite pour nos techniciens et entreprises ; mais une fois de plus nos poly tocards ont faussé le jeux en faveur de quelques lobbys.

Blu
Invité
La cogé est plutôt une bonne idée, mais ne pas oublier tout de même que la source d’énergie reste du gaz, qui rime avec émissions de CO2 et dépendance énergétique envers la Russie notamment (cf projet Nordstream). Pas forcément la solution idéale non plus. Certes il y a peut-être une part de biogaz (je n’ai pas réussi à trouver d’infos sur la part de biogaz dans ce système) mais je doute que ce soit très significatif, du moins pour l’instant. @Flexo: dans le cas présent les motivations chez les allemands et les français sont peu ou prou les mêmes, la… Lire plus »
Guydegif(91)
Invité

Frustration ! on ne nous dit pas QUOI ! tout ceci parait très intéressant sauf qu’on oublie de nous dire en QUOI consiste ces systèmes de co-génération !!! 5 à 50 kW: OK, très Bien, même si ça parait un peu petit ! C’est QUOI les énergies en présence? Biogaz et si oui fait avec quoi? Moteur Stirling mais avec quels périphériques? Merci de nous renseigner pour enlever la frustration. A+ Salutations Guydegif(91)

Blu
Invité
On est bien d’accords que le chauffage électrique est une bien mauvaise solution, facile à mettre en oeuvre mais totalement aberrante du point de vue énergétique et écologique. Par contre entre un chauffage au gaz plus électricité nucléaire ou renouvelable pour les besoins hors chauffage, et une cogé gaz qui remplit les besoins chauffage + élec, je pense qu’il y a matière à débat. La première solution étant moins émettrice de carbone que la seconde, mais comportant évidemment d’autres inconvénients. En tous cas, la cogé reste plus avantageuse, en termes de CO2 et d’utilisation des ressources, qu’une production thermique charbon… Lire plus »
yp
Invité

avec Flexo, en France on raisonne sur tout centralisé, enfin y en a un surtout, parceque les bonnes idées et les bonnes volontés sont là mais y a personne pour les écouter les soutenir et les mettre en oeuvre… “la solution globale est une mosaïque de solutions locales” Et oui c’est ça l’avenir, j’aime.

luxeole
Invité

Je suis d’accord avec vous ; faut pas lacher le morceau, des initiatives intéressantes ont été amorcées ! http://www.sgs-luxeole.fr

wpDiscuz