“Nous mangeons plus d’eau que nous n’en buvons”

Actuellement, plus d’un milliard de personnes manque d’un appro- visionnement basique en eau et 1,5 million d’enfants décèdent chaque année suite à des maladies causées par la consommation d’une eau contaminée et non potable.

« La plus grande partie de l’eau que nous, les humains, consommons est contenue dans les aliments. Chaque jour, une personne peut boire environ 2 litres d’eau, mais pour produire un kilo de riz, 2 450 litres d’eau sont nécessaires, et pour produire un kilo de viande de porc, la quantité nécessaire peut atteindre près de 6 000 litres. Ces deux exemples illustrent la quantité d’eau nécessaire pour produire les aliments. L’eau n’est pas disponible dans de nombreux endroits de notre planète. » a déclaré Xavier Torras, directeur de la Fondation We Are Water.

C’est pourquoi la Fondation a souhaité souligner l’importance de garantir l’accès à cette ressource vitale.

Pour cela, elle a cherché à soutenir Carlos Jimenez Renjifo, Responsable Espagne du Centre régional d’information des Nations Unies (UNRIC), qui prévient du besoin de rechercher des solutions communes à ce problème : « En 2012, la population mondiale a déjà atteint 7 milliards de personnes et on estime que d’ici trente ans, ce chiffre pourrait atteindre près de 9 milliards. Par conséquent, le besoin en eau nécessaire à la production d’aliments ou, en d’autres termes, le besoin d’assurer un approvisionnement durable en nourriture pour toute la planète, sera l’un des principaux problèmes auxquels nous devrons faire face pour répondre à la demande croissante en nourriture. »

Afin de sensibiliser les consciences, et avec le soutien des Nations Unies, "We Are Water" a lancé une campagne avec pour slogan « Nous mangeons plus d’eau que nous n’en buvons », et a développé l’application « We Eat Water » (Nous mangeons de l’eau) pour smartphones. Cette application est un recueil de recettes de cuisine tirées de différentes cuisines du monde, et pour chaque recette, l’empreinte hydrique est indiquée, c’est-à-dire la somme de toutes les quantités d’eau nécessaires, non seulement pour cuisiner la recette, mais aussi pour produire les aliments.

Par exemple, pour préparer un simple « wan tan » chinois (potage aux raviolis), pas moins de 5 804 litres d’eau sont utilisés.

L’application We Eat Water (Nous mangeons de l’eau) est proposée à un prix symbolique de 0,79 euros. L’argent récolté par la Fondation grâce à l’application permettra de financer quatre projets d’aide que la fondation mène dans le monde en 2012, en partenariat avec des organisations telles que l’Unicef, la Fondation Vicente Ferrer, Oxfam et Éducation sans frontières.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "“Nous mangeons plus d’eau que nous n’en buvons”"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pastilleverte
Invité

culpabilisation. après “vous émettez du CO2, rien qu’en respirant”, voici maintenant : “vous gaspillez de l’eau” rien qu’en mangeant. Viet vite eugénisme et euthanasie ! C’était notre 1/4 d”heure “Principe de réalité ” ou “Deep ecology”

Reivilo
Invité

Sur le thème de l’eau un film qui montre que, sans culpabiliser, on ne peut ignorer que cette ressource est tout simplement à la base de la vie. Libre à chacun de s’en moquer ou de réfléchir un peu à son utilisation. Avec le déficit de pluie et l’augmentation des températures, on pourra bientôt, en France aussi, méditer entre deux coupures du réseau sur son utilisation raisonnée.

Pbjardin
Invité
il faut juste faire un petit rappel : l’eau est le 3em secteur le plus corrompu après l’armement et le BTP ! Alors que c’est une ressource vitale pour l’humanité. Que font nos gouvernants pour moraliser tout cela, où trempent-ils aussi dans cette corruption, ceci expliquerai cela ? Alors que l’on voit bien que la ressource eau va finir par se raréfier. Ce qui montre bien que les économies d’eau doivent se faire au quotidien par chacun d’entre nous ! pour info 60 millions de consommateurs, dans son numéro de juillet 2011, teste des douchettes à économie d’eau et préconise… Lire plus »
wpDiscuz