Nouveau type de plateforme flottante pour éolienne

Vestas annonce avoir signé avec WindPlus un contrat pour l’installation du premier projet offshore avec une éolienne équipée d’une nouvelle structure de flottaison semisubmersible.

WindPlus est une joint venture du Groupe EDP avec plusieurs partenaires parmi lesquels figure Principle Power Inc. Son projet phare, le « WindFloat Project », pourrait poser les jalons d’un développement plus poussé des activités offshores, tout en soutenant au mieux l’exploitation de l’immense potentiel offshore à travers le monde.

Ce projet comprend la livraison, l’installation et la mise en service d’une éolienne Vestas V80-2.0MW au large des côtes portugaises. La livraison aura lieu courant 2011. Vestas, qui reste le pilote technologique du projet, assurera l’intégration et l’installation de l’éolienne sur la plateforme flottante « WindFloat ».

Le « WindFloat » de Principle Power est une plateforme flottante semi-submersible brevetée, d’une conception simple et économique, destinée aux éoliennes offshore. Cette technologie jugée "innovante" permet de limiter l’impact des vagues et des mouvements générés par les éoliennes. Ainsi, l’implantation des éoliennes est désormais possible sur des sites auparavant inaccessibles où la profondeur dépasse 50 mètres et où les ressources éoliennes sont très importantes.

Le système combinant l’éolienne V80-2.0 MW et cette nouvelle structure de flottaison sera testé pendant une période de douze mois. Un regard attentif sera porté à ses performances, à la validation du « WindFloat » et à l’optimisation du contrôle de l’éolienne. Diverses études portant sur la mise en service, l’exploitation, la maintenance et le démantèlement seront également réalisées au cours de cette période.

Nouveau type de plateforme flottante pour éolienne

Premier déploiement commercial d’une plateforme de flottaison semi-submersible

Dans l’attente des résultats de ces tests, le succès de ce projet ouvrirait la voie à la commercialisation de la première plateforme de flottaison semi-submersible pour les éoliennes offshores de 2 MW. Selon Vestas, cette solution représenterait une réelle opportunité pour l’implantation de futurs projets éoliens offshore à l’échelle internationale, notamment dans les régions côtières avec de vastes étendues d’eaux profondes.

« EDP a fait de l’éolien offshore l’une de ses cinq priorités et le « WindFloat » est l’une des technologies les plus prometteuses. Les résultats de cette étape d’essais fondamentale permettront à EDP de bien se positionner pour relever le défi de l’éolien offshore à travers le monde », affirme António Meia, Président-Directeur Général d’EDP.

« Chez Principle Power, nous félicitons les Groupes EDP et Vestas d’avoir été les premiers à adopter cette technologie », se réjouit Alla Weinstein, Président et Directeur Général de Principle Power. « Ce projet permet également au Portugal de se rapprocher de ses engagements en matière de production d’énergies renouvelables d’ici à 2020 et d’exploiter les ressources de son littoral aux eaux profondes ».

Nouveau type de plateforme flottante pour éolienne
[ Cliquez sur l’image pour zoomer ]

Anders Søe-Jensen, Président Vestas Offshore, explique que « chez Vestas, nous sommes perpétuellement à la recherche de nouvelles solutions et de nouveaux matériaux pour mieux répondre aux attentes de nos clients et diminuer le coût de l’énergie de nos futurs projets offshore. En plus des fondations monopile et en treillis, cette nouvelle plateforme de flottaison fait désormais partie des solutions proposées pour utiliser au maximum la vitesse du vent dans des sites offshores toujours plus profonds. »

Et il conclut : « sous réserve de la réussite de ce projet, nous sommes convaincus que cette technologie viendra consolider les activités offshore en aidant les pays à travers le monde à accroître leurs capacités de pénétration en énergie éolienne et leur indépendance énergétique. Chez Vestas, nous sommes dédiés à l’offshore – et participer à l’émergence de nouvelles solutions innovantes, telles que celle-ci, nous permet de consolider notre position de leader du secteur offshore. »

Juan Araluce, Président de Vestas Méditerranée, ajoute : « cette technologie représente une réelle innovation pour notre région méditerranéenne. Nous pensons que ce projet peut devenir une référence à l’échelle de notre région et qu’il permettra la mise en place de meilleures pratiques à travers le monde. »

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

12 Commentaires sur "Nouveau type de plateforme flottante pour éolienne"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
michel123
Invité

Voila de quoi reconvertir les chantiers navals qui se cherchent actuellement une activité. Cette nouvelle ressource d’énergie décuplerait les surfaces exploitables et peut potentiellement subvenir à tous nos besoins. Les vastes zones interdites à la pêche (et au dragage tellement destructeur pour les fonds marins) permettrait de plus au poisson de se reproduire tranquillement pour aller se faire pêcher dans les zones autorisées. Espérons qu’en phase industrielle une production massive de machines permettra de tirer les prix vers le bas et approcher le prix de revient du KW terrestre.

Pastilleverte
Invité

le matche Nature vs Homme. Qui des deux va résussir à l’emporter ? résultat dans quelques années…

Pierreidee
Invité

Très bonne idée, mais comment connecter ces éoliennes au réseau électrique? Avec des cables flottant soumis aux vagues, courants marins…? (il ne risquent pas d’avoir une durée de vie très longue).

Pastille rouge
Invité

pastille verte t’es vraiment aussi utile qu’une éolienne non reliée au réseau électrique! Qd vas tu arreter avec tes comment foireux “match homme contre la nature” etc….

Jacques75
Invité

Pastille verte c’est un peu comme une éolienne, il fait du bruit, il brasse bcp de vent, mais au fond il produit pas grd chose

Hey hey
Invité
slt a toi brigand d’administrateur je commence a douter du sérieux de se site : je comprends que tu delete mes post qui n’amenent pas grd chose au débat, mais ceux de pastille verte c’est vraiment de la fumisterie. Le gars se prend pour une eminence grise à chaque post alors qu’il est completement ringard. Il me fait penser au sophiste de ce philou de platon. Un peu le genre de mec qui parle, mais dont le discours n’a aucun contenu. en tt cas, chaque jour ca frise l’excitation : le monde virtuel retient son souffle version 2.0 en attendant… Lire plus »
edc10
Invité

@michel123: la France n’a pas loupé l’éolien terrestre. elle n’en veut juste pas! Je parle de la majorité des français vivant à proximité des moulins et qui sont des témoins de plus en plus écouté … (enfin). Et enfin des solutions plus écolos comme celles-ci sont en train d’apparaître … …

michel123
Invité
A part l’hydrolique qui en france est quasi au maximum de ce qui est instalable je n’en vois aucune qui comme l’éolien approche la rentabilité.. Le solaire PV pas rentable en l’état Le solaire thermodynamique qui devrait approcher les 20CT d’euro le KW Le géothermique au potentiel immense mais n’est guère  rentable que pour le chauffage mais non encore rentable pour la production électrique (sauf en islande ou sur quelques sites privilègiés) La biomasse quasi rentable mais aux volumes limités L’hydrolique sous marin et l’énergie des vagues qui pour l’instant n’existent que sous la forme de prototypes et dont le… Lire plus »
michel123
Invité
A part l’hydrolique qui en france est quasi au maximum de ce qui est instalable je n’en vois aucune qui comme l’éolien approche la rentabilité.. Le solaire PV pas rentable en l’état Le solaire thermodynamique qui devrait approcher les 20CT d’euro le KW Le géothermique au potentiel immense mais n’est guère  rentable que pour le chauffage mais non encore rentable pour la production électrique (sauf en islande ou sur quelques sites privilègiés) La biomasse quasi rentable mais aux volumes limités L’hydrolique sous marin et l’énergie des vagues qui pour l’instant n’existent que sous la forme de prototypes et dont le… Lire plus »
gp
Invité

une alternative très prometteuse sans doute mais on attend les 1er bilans Carbone…

Kristoff
Invité
ce n’est justement pas un match!!! Ici l’homme utilise sa technologie a bon escient sans contraindre ni modifier la nature. C’est complètement réversible. On ne fait qu’emprunter un peu d’énergie à l’air en mouvement. C’est complètement différent de ce qu’on fait quand on arrache à la terre ses réserves de carbone combustible ou de matière fissibles. ça n’a rien à voir avec les rejets de gaz et de poussières, d’effluents irradiés que provoquent les autres moyens de production d’énergie. Ce n’est sûrement pas un match contre la Nature mais, pour une fois, un travail d’équipe entre la Terre et l’Homme… Lire plus »
Tom
Invité

… c’est que ce sont des français qui ont conçu cette technologie d’éolienne flottante… même s’ils se trouvent aux USA…

wpDiscuz