Nouveaux investissements pour la Caisse des Dépots

La Caisse des Dépôts a signé une convention avec le ministère de l’Ecologie, en faveur du développement des éco-industries et des énergies renouvelables dans le pays.

Dans le cadre de son plan Elan 2020, la Caisse des Dépôts et Consignation a engagé une série d’actions, dont notamment l’appui au développement des marchés du carbone, l’investissement dans la production d’énergies renouvelables, la maitrise de l’énergie dans le logement social et l’appui aux écoquartiers.

La convention signée mardi prévoit :

  • 30 M€ d’investissement dans des plates-formes partenariales conçues par des établissements publics de recherche pour développer les synergies entre acteurs publics et privés de recherche et d’innovation sur les défis énergétiques.

Elle le fera sous forme d’études de montage des projets et comme investisseur dans l’immobilier ou les sociétés d’exploitation de ces plates-formes. Cet engagement complète son action plus générale en faveur des plates-formes proposées par les pôles de compétitivité.

Quatre projets de plates-formes ont d’ores et déjà été présélectionnés et présentés par Olivier Appert, président de l’Institut Français du Pétrole (IFP), et Bernard Bigot, administrateur général du Commissariat à l’Energie Atomique. Ils portent sur les essais intégrés des véhicules décarbonés innovants (MOVEO-DEGE), les capteurs environnementaux pour les bâtiments (HELIOS), la mesure des performances des systèmes photovoltaïques (PROMOSOL) et la caractérisation des performances des batteries (STEEVE).

  • La CDC investira en fonds propres 150 M€ sur la période 2008 à 2010 dans la production d’énergies renouvelables, la Caisse des Dépôts s’est fixée pour objectif d’avoir financé 5% de la capacité nationale en 2010 et 10% en 2020.
  • Elle renforcera son soutien aux PME innovantes dans le domaine des éco-industries au travers du programme France Investissement, géré par sa filiale CDC Entreprises.

Ces actions s’appuient sur un rapport du comité opérationnel "recherche", qui propose de placer la priorité sur les domaines des technologies solaires, du stockage de l’énergie, de la motorisation électrique, des bâtiments à énergie positive, du captage et stockage du CO2, et recommande de mettre l’accent sur des plates-formes partenariales et des démonstrateurs de recherche.

Partagez l'article

 



Articles connexes

avatar
  Souscrire  
Me notifier des