Nouvelle étape pour le développement de SouthStream

La Turquie a autorisé jeudi la Russie à entreprendre les études pour réaliser le gazoduc South Stream qui reliera la Russie à l’Europe par les eaux turques de la Mer noire, mais en évitant l’Ukraine qui s’est durement affrontée à Moscou sur la question des prix.

La Russie va pouvoir effectuer les études nécessaires pour la réalisation du projet South Stream dans les eaux turques.

Le président du conseil italien Silvio Berlusconi a participé [jeudi] à Ankara à la cérémonie de signature de l’accord de coopération russo-turque sur les travaux d’exploration pour la construction du gazoduc South Stream. Il faut dire que la compagnie italienne Eni est le principal partenaire du géant russe Gazprom dans South Stream.

Le projet est en concurrence avec Nabucco, un projet de gazoduc européen de 3.300 km contournant la Russie. L’Union européenne souhaite en effet se défaire de sa dépendance vis-à-vis du gaz russe. Mais le projet européen patine, contrairement au russe – qui avec l’appui de l’Italie – avance à grands pas.

[src : Fenêtre sur l’Europe (licence Creative Commons)]

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz