Nouvelle étape pour l’interconnexion France-Espagne

Le projet d’interconnexion électrique entre la France et l’Espagne est sur les rails, après des années de blocage dûes à l’opposition des populations concernées. Cette semaine, les deux gestionnaires de réseaux ont confié à leur entreprise commune, Inelfe, la conduite du projet.

Selon l’accord obtenu l’année dernière grâce à une médiation européenne, le projet sera en grande partie enterré.

Les 60 km de ligne souterraine à 400 kV qui relieront Baixas en France à Santa Llogaia, en Espagne, permettront au deux pays de s’échanger 1 400 MW d’électricité en continu. Le choix du courant continu est imposé par l’enfouissement. Il implique une moindre capacité d’adaptation face aux variations du réseau.

Actuellement, les capacités d’échanges sont de 2 800 MW en courant alternatif, via 4 lignes.

Pour mettre en oeuvre le projet, une entreprise commune a été créée entre RTE et REE, le gestionnaire de réseau espagnol. Inelfe (Interconnexion Electrique France Espagne) disposera d’un budget de 700 millions d’euros, dont 200 millions pourraient provenir de fonds européens.

Elle lancera le chantier en 2011, pour une mise en service à la fin 2013. Le ligne devrait permettre de répondre à 6% de la demande électrique espagnole.

 

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz