Nucléaire britannique : les futurs sites évalués

Le gouvernement britannique a annoncé hier le lancement de la phase de sélection des sites où seront implantées les futures centrales nucléaires.

Les sites en question seront nécessairement gallois ou anglais, en raison de l’opposition des écossais et des irlandais à voir se construire des centrales sur leur territoire. Les sites ne devront pas non plus être trop proches des villes ou d’installations nucléaires.

La filiale britannique d’EDF, EDF Energy, détentrice des terrains de British Energy, a soumis 5 sites potentiels : Hinkley Point, dans le Somerset, Sizewell dans le Suffolk, Heysham dans le Lancashire, Hartlepool dans le Teeside et Dungeness dans le Kent.

A ces 5 sites s’ajoutent ceux de Hartlepool et Dungeness, qu’EDF Energy veut consacrer à la construction des 4 réacteurs EPR déjà prévus. EDF voudrait voir le premier réacteur opérationnel en 2017.

Les propositions de sites doivent être soumises avant le 31 mars, pour être évaluées et soumises au public. Les candidatures pour la construction des centrales seront déposées en 2010.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Nucléaire britannique : les futurs sites évalués"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
renewable
Invité

“Les sites ne devront pas non plus être trop proches des villes ou d’installations nucléaires” : Pour quelles raisons??? Il me semble pourtant que le nucléaire n’est pas dangereux et qu’en se plaçant près des grands pôles de consommation, on réduit les pertes électriques!

lion
Invité

La centrale nucléaire de Tihange en Belgique qui regroupe 3 unités à eau préssurisée de 900 MW comme les centrales françaises est dans la ville de Huy à coté de Liège.

wpDiscuz