Nucléaire civil: la France propose son aide à l’Estonie

"Le président de la République a offert au président estonien la possibilité d’une collaboration en matière nucléaire", a rapporté l’Elysée lundi.

A l’issue d’un entretien d’une demi-heure avec son homologue estonien Toomas Hendrik IIves, le Président français a évoqué des  "approches convergentes" entre les deux pays concernant l’énergie.

"La bonne réponse à la sécurité énergétique, à l’indépendance énergétique et à la lutte contre le réchauffement climatique, c’est l’énergie nucléaire" a notamment affirmé Nicolas Sarkozy.

La Lituanie, la Lettonie, l’Estonie et la Pologne réflechissent actuellement à un partenariat nucléaire, en vue de la construction d’une nouvelle tranche sur le site lituanien d’Ignalina.

La centrale d’Ignalina est équipée de deux réacteurs nucléaires soviétiques de type RBMK-1500, les mêmes que ceux de la centrale de Tchernobyl. Le réacteur n°1 a été arrêté en 2005, et le n°2 doit fermer en 2009 en vertu des conditions d’adhésion de la Lituanie à l’Union européenne. Le n°3 est resté inachevé.

La future centrale nucléaire que projettent de construire les 4 pays ne devrait pas être mise en service avant 2015, voire avant 2020.

 

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz