Enerzine

Nucléaire : double diplôme avec l’Université de Tokyo

Partagez l'article

L’Ecole des Mines de Nantes crée avec l’Université de Todaï de Tokyo, son treizième double diplôme et permettra aux meilleurs élèves des deux pays d’enrichir leur parcours d’une formation pointue en nucléaire tout en se confrontant à une autre culture.

En plus du double diplôme, d’autres possibilités s’offrent aux élèves pour acquérir une expérience internationale pendant leur formation :

  • le stage en entreprise de trois mois minimum à l’étranger en 3ème année, obligatoire pour tous les élèves
  • le projet en contexte international en 4ème année, qui associe des élèves nantais à ceux d’un établissement partenaire pour réaliser une étude sur une problématique industrielle
  • le projet industriel de fin d’études qui peut être conduit à l’étranger
  • le transfert de crédits de 2 semestres académiques avec les quarante universités partenaires de l’école
  • l’année de césure qui peut être effectuée à l’étranger

Depuis 1999, l’école des Mines de Nantes offrait à ses élèves ingénieurs qui se spécialisent dans le nucléaire la possibilité d’effectuer une partie de leur parcours à Tokyo. Les enseignants chercheurs de leur côté ont multiplié les contacts et les échanges. Dès la rentrée prochaine, cette coopération s’approfondit avec un double diplôme spécialisé dans le nucléaire, une première pour l’Université de Tokyo dans ce domaine.

Ce Master of Science de l’Université de Tokyo va permettre aux meilleurs étudiants des deux options nucléaires (STAR, Systèmes et technologies associés aux réacteurs nucléaires, et NTSE, Nucléaire : Technologies, sûreté et environnement) d’enrichir leur formation.

Leur projet de recherche pourra se faire indifféremment en laboratoire ou dans des groupes industriels sur place. L’Ecole des Mines de Nantes accueillera pour sa part les étudiants japonais afin qu’ils bénéficient des équipements de son laboratoire Subatech * et de la qualité de son équipe pédagogique.

Les industriels du secteur sont fortement impliqués dans cette formation. Ils peuvent ainsi recevoir des élèves qui souhaitent réaliser leur projet de recherche en entreprise. Les ingénieurs ayant acquis une double culture, un double enseignement et une expertise dans le domaine sont naturellement très prisés par ces industriels. L’Ecole des Mines de Nantes se concentre d’ores et déjà sur les futures évolutions de cette nouvelle formation : un partenariat avec Areva est envisagé.

La coopération entre les deux établissements se prolonge au niveau de la recherche : échanges de professeurs, accueil de thésards, etc.

L’Ecole des Mines de Nantes a introduit l’international dans son cursus de formation en développant plus de quarante partenariats avec des universités étrangères.

Le double diplôme est la forme la plus achevée de ces échanges internationaux de l’École ; il en existait jusqu’alors 12 : Georgia Tech (USA), Virginia Tech (USA), Universidad de Los Andes (Colombie), Universidad Politecnica de Madrid (Espagne), TEC de Monterrey (Mexique), Shanghai Jiao Tong University (Chine), Nanjing University of Science and Technology (Chine), Ecole Polytechnique de Montréal (Canada), Ecole Polytechnique de Tunis (Tunisie), Université Fédérale de Rio de Janeiro (Brésil), Institut Bauman (Russie) et Technische Universität Berlin (Allemagne).

* Subatech, Unité Mixte de recherche CNRS/Université de Nantes/Ecole des Mines de Nantes

[ Credit image : Université de Tokyo – Todaï ]


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    1 Commentaire sur "Nucléaire : double diplôme avec l’Université de Tokyo"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Aris
    Invité

    bojour je suis étudiant à tunis dans une classe prépa je voudrais intégrer une ecole d’aeronautique à tout prix l’espace l’electronique c’est ma passion alors si une personne peut m’aider je lui dis merci par anticipation mn tel :+216 26067261

    wpDiscuz