Enerzine

Nucléaire : EDF va rénover ses systèmes de contrôle-commande

Partagez l'article

Les systèmes de contrôle-commande qui garantissent la sûreté des centrales nucléaires d’une puissance de 1.300 MW (Paluel, Flamanville, Saint-Alban, Cattenom, Belleville, Nogent sur Seine, Golfech et Penly) viennent de faire selon EDF l’objet d’un contrat de rénovation de plus de 600 millions d’euros avec Areva.

Les travaux, qui seront effectués sur vingt réacteurs, s’inscrivent dans le dispositif industriel d’EDF, censé améliorer en continu ses installations nucléaires. L’objectif est d’accroître les performances du système de contrôle-commande garant de la sûreté nucléaire.

EDF indique que les premières opérations démarreront à partir de 2015, à l’occasion des troisièmes visites décennales des réacteurs.

Conçu dans les années 80 par Areva et mis en service pour la première fois en 1984 sur un réacteur de la centrale de Paluel, ce système numérique, qui fait l’objet de ce contrat, inclut le système de maîtrise de la puissance et de protection du coeur du réacteur où est chargé le combustible.

En tant que maître d’oeuvre, Areva s’appuiera sur son expertise et travaillera principalement avec son partenaire Rolls Royce, dont les équipes sont basées à Grenoble, pour la fourniture d’une grande partie de la technologie associée à ce contrat.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    11 Commentaires sur "Nucléaire : EDF va rénover ses systèmes de contrôle-commande"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Pastilleverte
    Invité

    thorium ? allez EDF, CEAEA et AREVA, un beau geste, lancez vous dans la filière thorium, car il faudra quelques années/décennies pour qu’elle soit opérationnelle. Comme ondit dans les conférences climatiques : « C’est urgent » !

    Technoscopie
    Invité

    Je suis très étonné de ces annonces de renouvellement avant que le grand débat public sur la stratégie énergétique et la renégociation de la PPI ne soient lancés, début 2012. Tout se passe comme si EDF avait la volonté de tordre le coup à toute négociation en engageant l’argent public sans concertation. Dommage….ils ratent à la fois une belle occasion d’améliorer la sureté de fonctionnement des centrales et de contribuer à planifier au mieux le démantèlement.

    dede29
    Invité

    C’est quoi la ppi ? Et « l ‘argent public  » il est ou ? L’argent du client je connais !

    Bachoubouzouc
    Invité
    D’une part dédé29 a raison : il n’y a pas d’argent public en jeu ici. D’autre part, la rénovation dont parle cet article n’est qu’une des centaines de rénovations (entre autres travaux) qui ont lieu et vont avoir lieu dans la décénie à venir sur chaque réacteur. Et s’il fallait attendre les innombrables décisions politiques (quand elles ne sont pas contradictoires les unes avec les autres), on n’aurait jamais le temps de faire grand chose. « Dommage….ils ratent à la fois une belle occasion d’améliorer la sureté de fonctionnement des centrales et de contribuer à planifier au mieux le démantèlement. » Le… Lire plus »
    renewable
    Invité
    Pourtant EDF est bien public à 85%, le citoyen devrait donc avoir un droit de regard sur la politique menée par une entreprise qui lui appartient. En l’occurence EDF se dépêche de faire prolonger ses centrales et d’engager le plus de travaux possibles en vue de l’élection de 2012 dont elle n’a pourtant pas grand chose à craindre. Ah si. Un débat national sur la transition énergétique et pour la 1ère fois dans l’histoire opaque du nucléaire, la parole donnée aux citoyens pour décider de notre futur énergétique, peut-être avec un peu moins de nucléaire. mais même ça vous sera… Lire plus »
    oeildecain
    Invité

    . Une annonce de contrat pour dans 3 ans : est-ce pour renflouer le bilan ultra négatif prévu pour cette année via un acompte à la commande ? .

    Dan1
    Invité

    EDF étant entreprise publique, les citoyens ont droit de regard sur la politique via leurs représentants élus. En France (et ailleurs non plus), on ne fait pas un référendum pour chaque besoin de maintenance !

    Nicias
    Invité

    L’Etat a 6 représentants au CA d’Edf et en nomme 6 autres en tant qu’actionnaire. Reste le PDG nommé par l’Etat et 6 représentants syndicaux.

    Uk
    Invité

    L’installation est a partir de 2015. Pour un projet des cette complexité, les 3 années d’études et de préparation sont un minimum.

    Geolog
    Invité

    je ne comprends pas tout ce buzz sur la filière au thorium. Elle a certes quelquees avantages, mais ld’autres inconvénients que celle à l’uranium. sans compter que, pour l’instant, il faut un réacteur à l’uranium classique pour faire marcher plusieurs au thorium, car elle ne peut démarrer sans U233.

    einstein30
    Invité
    a propos de « controle commande » ,c’est le cerveau d’une centrale nucleaire ; la technologie s’ameliore et de ce fait ,il est souhaitale d’ « ameliorer ce bloc controle commande afin d’augmenter l’efficacite de la surete et aussi de pilotage ; imaginont que vous ayer acheter un pc il y a 5 ou 10 ans et que vous le changer aujourd’hui ; la difference est flagrante , la « navigation » sur le web est plus souple ; il en va de même pour un controle-commande qui est un « pc » de tres grande dimensions et qui pilote chaque systeme d’un reacteur et annexes et… Lire plus »
    wpDiscuz