Nucléaire : l’Allemagne rejete la demande de RWE

Le Ministre fédéral allemand de l’environnement a, le 18 mai, rejeté comme prévu la première demande du groupe énergétique RWE de prolonger l’exploitation de la plus vieille centrale nucléaire du pays, Biblis A, située dans le Land de Hesse (centre-ouest de l’Allemagne).

Le social-démocrate Sigmar Gabriel avait déjà exprimé son refus dans une décision préliminaire publiée début mars. "Après examen de la position des avocats du groupe, le ministère fédéral de l’environnement (BMU) a rejeté définitivement la demande de RWE", indique le ministre dans un communiqué.

Avec une fermeture progressive de ses réacteurs jusqu’en 2022, l’Allemagne a décidé d’abandonner le nucléaire civil. L’arrêt de Biblis A, réacteur en service depuis 1974, est prévu pour 2008, mais RWE souhaite maintenir le site en fonctionnement jusqu’au deuxième semestre 2011.

Pour prolonger la durée de vie du réacteur, le groupe souhaite utiliser les quotas de production d’électricité non utilisés du réacteur de Mülheim-Kärlich, fermé depuis 1988. Mais une clause de la loi de sortie du nucléaire de 2000 précise vers quels réacteurs ces quotas "fictifs" restants peuvent être transférés. "Biblis A ne fait pas partie de cette liste", rappelle M. Gabriel ; suite à ce refus, RWE a d’ores et déjà déposé une plainte.

Par ailleurs, l’entreprise n’a pas encore épuisé toutes ses possibilités pour "sauver" Biblis A : une seconde requête a été déposée, consistant cette fois à un transfert de quotas depuis le réacteur plus récent Emsland (à Linden). Toutefois, dans son état actuel, la loi allemande sur le nucléaire (Atomgesetz ou AtG) stipule que le transfert de quota d’électricité n’est possible que d’une centrale ancienne vers une centrale plus récente et de plus, ce transfert ne peut avoir lieu qu’avec l’unique accord du BMU, et à la condition que les deux réacteurs impliqués présentent le même niveau de sécurité. Les documents fournis tardivement par RWE en vue d’une analyse comparative des niveaux de sécurité doivent encore être examinés par le BMU

 
BE Allemagne numéro 336 (23/05/2007) – Ambassade de France en Allemagne / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/42924.htm
Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz