Enerzine

NuGeneration : une filiale commune dans le nucléaire

Partagez l'article

Le consortium réunissant GDF Suez, Iberdrola et Scottish and Southern Energy, a annoncé lundi la création d’une filiale commune baptisé "NuGeneration", avec pour ambition de développer sur la côte du comté de Crumbria (dans le nord-ouest de l’Angleterre) une nouvelle centrale nucléaire d’une capacité de production d’énergie pouvant atteindre jusqu’à 3,6 GW.

Le 18 octobre 2010, le gouvernement du Royaume-Uni a confirmé dans son Draft National Policy Statement (Projet d’exposé de politique nationale pour le nucléaire), que le site de NuGen pouvait accueillir une nouvelle centrale nucléaire. Le consortium va désormais préparer des plans détaillés de développement du site, qui seront soumis aux autorités de planification compétentes, avec pour objectif une prise de décision d’investissement finale vers 2015. La centrale nucléaire pourrait ensuite être mise en service vers 2023.

NuGen a constitué une équipe de direction dont les membres proviennent des trois partenaires du consortium. À la tête de cette équipe se trouvent Alfio Vidal et Olivier Carret, directeurs généraux de NuGeneration Ltd.

Olivier Carret (GDF Suez) est nommé Chief Operating Director et sera chargé de tous les aspects corporate et centraux ainsi que des fonctions support.

« Des investissements majeurs sont nécessaires au Royaume-Uni pour assurer la sécurité de son approvisionnement en énergie et pour parvenir à ses objectifs de réduction des émissions de CO2. L’énergie nucléaire va contribuer de façon significative à la réalisation de ces objectifs. NuGen s’engage à aider le Royaume-Uni à atteindre de tels objectifs en s’appuyant sur son expertise et sa réputation pour lui fournir une énergie du futur émettant peu de CO2 , de façon responsable et sure » a déclaré Olivier Carret.

Alfio Vidal (Iberdrola) est nommé Directeur général nucléaire. Il sera en charge tous les aspects techniques et financiers du projet.

« La plus grande force de NuGen, c’est sa capacité à faire appel à l’expérience, aux ressources et aux compétences de trois entreprises solides et respectées dans le secteur de l’énergie, qui ont l’expérience de l’exploitation et de la réalisation de centrales nucléaires ou utilisant d’autres formes d’énergie, dans toute l’Europe » a déclaré Alfio Vidal.

Il a ajouté : « Nous espérons aussi faire appel au savoir-faire et aux connaissances qu’une longue tradition d’énergie nucléaire a permis d’acquérir sur la côte du comté de Cumbria. Nous allons installer rapidement une base permanente dans le secteur et, à partir de là, nous comptons contribuer à la vision de la « Côte du Cumbria en matière d’énergie » et entreprendre de développer des relations fortes et à long terme avec les communautés locales. »

Les partenaires du consortium détiennent et exploitent une capacité nucléaire de 10 000 MW répartie en Espagne, en Belgique, en Allemagne et en France. Ils comptent plus de 250 000 collaborateurs dans le monde dont plus de 40 000 au Royaume-Uni.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz