Objectifs Kyoto : l’Union européenne sur la bonne voie

Selon un rapport annuel de la Commission, l’Union européenne est en passe de respecter les engagements (contraignants) de réduction ou de limitation des émissions qu’elle a contractés au titre du protocole de Kyoto.

D’après les dernières projections, l’UE des quinze atteindra son objectif de réduction de 8 % par rapport à l’année de référence (1990 dans la plupart des cas) au cours de la période 2008-2012. Sur les douze autres États membres de l’UE, dix ont également souscrit des engagements individuels au titre de ce protocole. Il est prévu qu’ils réduisent leurs émissions de 6 % ou 8 % par rapport aux niveaux de l’année de référence. Seuls Chypre et Malte n’ont pas d’objectif en matière d’émissions.

M. Stavros Dimas, membre de la Commission européenne chargé de l’environnement, a déclaré: "Ces projections viennent confirmer le rôle moteur que joue l’Union européenne dans le respect des engagements internationaux en matière de lutte contre le changement climatique. Elles montrent que l’UE-15 est en bonne voie pour respecter l’objectif fixé au titre du protocole de Kyoto pour la période 2008-2012. En outre, grâce à l’adoption au début de cette année du train de mesures sur le climat et l’énergie de l’UE, nous avons déjà mis en place les dispositions essentielles permettant de réduire encore davantage nos émissions et d’atteindre d’ici à 2020 une diminution d’au moins 20 % par rapport aux niveaux de 1990. Aucune autre région du monde n’est encore parvenue à ce résultat. Toutefois, une réduction de 20 % n’est pas suffisante pour éviter une évolution dangereuse du climat, et c’est la raison pour laquelle l’UE s’est engagée à faire baisser ses émissions de 30 % à condition que d’autres émetteurs importants contribuent équitablement à un accord mondial ambitieux sur le climat en décembre à Copenhague. Il est essentiel que nos partenaires dans le monde industrialisé et les grandes économies émergentes assument leurs responsabilités."

L’Agence européenne pour l’environnement estime qu’en 2008, les émissions des États membres de l’UE-15 ont encore baissé pour atteindre 6,2 % en dessous de leurs niveaux lors de l’année de référence. Les émissions de l’UE-27 sont, d’après les estimations actuelles, inférieures de 13,6 % au niveau de l’année de référence.

Le rapport de la Commission sur les progrès accomplis, qui repose sur les dernières projections des États membres, fait apparaître que les politiques et mesures existantes – celles déjà mises en œuvre – devraient permettre, au cours de la période d’engagement 2008-2012, de réduire les émissions de l’UE-15 de 6,9 % par rapport à l’année de référence.

Une réduction supplémentaire de 2,2 %, qui porterait la réduction globale à environ 9,0 % et permettrait donc de dépasser l’objectif de Kyoto fixé pour l’UE, devrait être réalisée grâce à l’achat de crédits issus de projets de réduction des émissions menés dans les pays tiers au titre des trois mécanismes de Kyoto fondés sur le marché – l’échange international de droits d’émission, le mécanisme de développement propre et la mise en œuvre conjointe – auquel ont l’intention de recourir dix des États membres de l’UE-15. L’acquisition de quotas et de crédits par les opérateurs du SCEQE devrait permettre d’obtenir une réduction supplémentaire de 1,4 %.

Les activités prévues de boisement et de reboisement
, qui créent des «puits» biologiques capables d’absorber le dioxyde de carbone de l’atmosphère, devraient réduire encore les émissions de 1,0 %.

La mise en œuvre intégrale des politiques et mesures supplémentaires à l’étude devrait quant à elle entraîner une réduction de 1,6 %. Cela devrait permettre d’obtenir une diminution globale d’environ 13,1 %, ce qui ménagerait une marge de sécurité suffisamment large pour la réalisation de l’objectif de réduction de 8 %.

Les dix États membres de l’UE-12 qui se sont vu assigner un objectif au titre de Kyoto devraient, d’après les projections, atteindre, voire dépasser cet objectif.

Partagez l'article

 



      

Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Objectifs Kyoto : l’Union européenne sur la bonne voie"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pastilleverte
Invité

il est surprenant que l’on prenne en compte les réductions d’émissions de CO2 de l’UE avec des actions menées dans des pays tiers, via l’ahcat de quotas; Quant aux actions de boisement et de reboisement, 2 remarques : 1/ il est bien plus utile et efficace d’éviter les déboisements, et pour le coup dans les pays tiers (comprendre en zones équatoriales et tropicales) 2/ c’est pas le reboisement dans l’UE27 qui va changer ne serait-ce que quelques centièmes de degrés la température moyenne de l’UE (et encore moins les achats de quotas, bien entendu)

Pierrotb1
Invité

Et les transferts de pollution via la Chine ils sont pris en compte eux? Non. Aucune analyse critique n’est faite à ce sujet.

Solar
Invité

@ Pierrotb1 Bien sûr que non. Mais la chine est entrain de devenir le pays leader par le renouvelable. Certe pas trop aidée par leurs taux de croissance. Je propose d’ouvrir le débat et de faire une  comparaison qui tient en compte du PIB et/ou de la population entre la Chine et la France sur le renouvelable, et autre pays si vous voulez.

wpDiscuz