Oerlikon Solar : procédé d’enduction en couches minces

Balzers, un fabricant européen de cellules solaires cristallines passe pour la première fois une commande importante de multiples systèmes Solaris.

La société utilisera le Solaris d’Oerlikon Systems afin d’accroître de manière significative sa capacité de production en Amérique du Nord. Le système devrait être livré au cours de l’année à venir. "Notre stratégie originale consistant à proposer une plate-forme compacte et économique avec une manipulation de tranche unique se montre être une solution très populaire avec le fabricant de produits photovoltaïques", déclare Andreas Dill, directeur d’Oerlikon Systems.

Jusqu’à présent, les compétences de base d’Oerlikon Systems résidaient principalement dans les technologies de semi-conducteurs et d’enduction. Désormais, l’attention se porte sur une diversification vers les applications prometteuses dans les nanotechnologies.

Avec cette commande significative pour Solaris, l’Unité Commerciale fait une incursion importante dans l’industrie de la fabrication de cellules cristallines photovoltaïques, avec Oerlikon Solar pour la technologie à couche mince et avec Oerlikon Systems pour la technologie cristalline. "Les deux procédés se complètent l’un l’autre avec leurs champs d’application respectifs. Pour le groupe Oerlikon, l’avantage est d’être représenté sur ces deux marchés en pleine croissance avec sa technologie de pointe", déclare Thomas Babacan, directeur opérationnel chez Oerlikon.

Oerlikon Solar : procédé d'enduction en couches minces

Solaris a été conçu pour l’enduction avant et arrière des cellules solaires en silicium cristallin en utilisant une technologie de pulvérisation par dépôt physique en phase vapeur. Sa capacité multicouches permet la passivation et le revêtement SiN sur la face avant ainsi que l’enduction de la face arrière avec divers matériaux. Son encombrement demeure relativement faible (3,3 x 2,2 m) et son intégration dans les lignes de production existantes procurent à Solaris un « coût de possession » assez bas.

Les équipes de développement d’Oerlikon sont en train de finaliser d’autres solutions de production de masse pour les panneaux-écrans tactiles, les dispositifs thermoélectriques et les générateurs ou les batteries à couches minces (pour les toutes nouvelles solutions de stockage de l’énergie).

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Oerlikon Solar : procédé d’enduction en couches minces"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Janun
Invité

ATTENTION : Oerlikon signale seulement que sa filiale Oerlikon Balzers a vendu des systèmes Solaris à un fabricant de cellules solaires qui n’est, lui, pas identifié par son nom !

T.t
Invité

Bonsoir je sui un chercheur en physique energetique et je travail sur les couches minces et leurs application dans les photovoltaiques .SVP j’ai besoin de documentions sur ce sujet et mercie

wpDiscuz