ONA/Lafarge: Alliance du vent et du ciment au Maroc

Le groupe de matériaux de construction Lafarge s’est allié avec Nareva Holding, filiale du groupe marocain ONA pour développer et exploiter conjointement un parc éolien de 100MW de capacité.

Cette alliance  porte sur le développement et l’exploitation par Nareva d’un parc éolien pouvant atteindre une capacité de 100 MW et dont l’énergie produite sera fournie exclusivement à Lafarge.

L’investissement associé à ce projet, opérationnel à l’horizon  2010, est estimé à 1,5 Milliard de Dirhams, soit environ 131,5 millions d’euros.

Lafarge explique dans un communiqué chercher à diversifier ses sources énergétiques et de recourir davantage aux énergies vertes pour sécuriser ses besoins en énergie.

Au Maroc, Lafarge dispose depuis 2005 d’un parc éolien en exploitation à Tétouan, d’une capacité de 10 MW.

Cette expérience probante l’encourage  à s’investir  de nouveau dans les énergies propres par une extension de son parc de Tétouan et le partenariat conclu avec Nareva Holding.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

38 Commentaires sur "ONA/Lafarge: Alliance du vent et du ciment au Maroc"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Dan
Invité

Depuis que je parle de béton pour les éoliennes, vous savez les millions de tonnes des fondations ! je suis heureux que Lafarge, l’un des bénéficaires avec Arcelor du boom éolien dans le monde, s’équipe enfin d’éoliennes pour produire un béton vert. Il n’y a aucune limite au “verdissement” de notre économie. Dire qu’il y a encore des dinosaures qui croient que le béton c’est gris !

Etalon
Invité

salut cet article est incomplet et insuffisant pour tout comprendre, je m’explique: un investissement en eolien pour produire de l’energie …verte…tout ca c’est tres bien; la production sera destinee exclusivement a lafarge!!! aie pourquoi ca!!!??? est ce pour accompagner une extension ou multiplication des usines lafarges ? c’est toujours bien sinon pourquoi ne pas vendre l’excedent d’electricite via le reseau ONE, si excedent il y a est ce une condition imposee par lafarge pour rester? les quotes part de chacune des entreprises dans le capital et et et…… merci

Emilie
Invité
La fabrication du ciment produit énormément de CO2, de deux façons : – avec la décomposition du carbonate de calcium du calcaire en gaz carbonique et en chaux : CaCO3 donne CO2 + CaO – avec le chauffage à 1450°C du mélange calcaire + argile Lafarge se prépare à la compensation (très partielle) du CO2 émis par ses cimenteries afin de réduire le coût futur de la taxe carbone. Lafarge se moque de l’écologie et n’a qu’une perception financière et publicitaire des choses, en se faisant passer pour une entreprise “verte”. Un pour cent de vert pour cacher 99% de… Lire plus »
Dan
Invité

Si le ciment produit autant de CO2 et que les cimentiers se moque de l’écologie. Pourquoi ne dit-on pas qu’il y a en moyenne 800 tonnes de béton dans une éolienne de 1,5 à 2 MW ?

Tebon
Invité

Parce que la masse du béton varie et que l’on préfèrera dire 300-350 m3 de béton.

Laisse-beton
Invité

On ne dit pas qu’il y a en moyenne 800 t de béton/éolienne et des dizaines de km de câbles et routes d’accès pour les raccorder au réseau parce qu’on préfère montrer 1% de vert pour cacher 99% de noir.

Daaif
Invité
Projet tres prometeurs et partenariat fructueu. LAFARGE Maroc a été la socité pionière en matière de production d’electricité verte destinée à l’autoconsomation. Elle est également la première société ayant fait la démonstration des possibilité qu’offrent les mécanismes de marché de Kyoto et de ce fait a stimulé l’investissement dans les renouvelable (ce dernier reste negligeable en afrique malgres l’essort international qu’il connait), aussi que le recours au coofinancement du MDP. Ce nouveau parc est le fruit de l’experience fructueuse du parc éolien de Tétouant, mais également de l’ouverture recente dans le secteur de l’énergie au Maroc. Ce dernier a entrepris… Lire plus »
Momo
Invité
Oui , Emilie , la fabrication du ciment ( ou de la chaux ) produit du CO2 par la decomposition thermique du CaCO3 …. mais pourquoi ne dites-vs. pas ( alors que vs. le savez ! )que la prise / solidification du beton ou du mortier de ciment ( ou de chaux ) se fait en RE-CAPTURANT la meme quantite de CO2 de l’atmosphere ….. Seule la quantite de CO2 produite par la COMBUSTION du fuel / coke / dechets de pneus / biomasses et dechets divers … lors de la production du-dit ciment est a mettre au ” passif… Lire plus »
Dan
Invité
Pour répondre à la question de Momo, j’ai déjà indiqué une piste dans l’article “Prendre en compte le bruit des éoliennes au cas par cas” publié le 01 avril 2008. Sur le site Vestas : -(lca) On trouve une étude LCA (ACV) menée par le constructeur (77 pages en anglais). Pour info, VESTAS indique 805 tonnes de béton pour les fondations d’une V82 (1,65 MW installée à terre). Si l’éolien français devait produire autant que le nucléaire en 2007 (420 TWh) avec des éoliennes V82, il faudrait 116 000 éoliennes à 2200 heures par an (chiffre retenu par la CRE… Lire plus »
Rageous
Invité

pour Lafarge de se positionner au Maroc, l’effervescence éolienne une aubaine financière, économique et durable et tellement tendance…

Francois
Invité

Et faire habiter sous les lignes THT tous les agents des compagnies d’électricité, puisque c’est sans danger pour les enfants ?Les lignes THT, c’est beau, et ca ne nécessite pas de béton.

Momo
Invité
1) Je n’ai pas compris le titre … ” ne pas couvrir quoi ” ? 2) Je ne suis absolument pas un inconditionnel du nucleaire ” fission ” , ni de 1ere , ni 2eme , ni 3eme generation , mais depuis des annees je me pose et pose autour de moi , y compris ds. ces forums , la question : Que faire d’autre + intelligent et realiste ? ET Y A JAMAIS PERSON QUI REPOND !Sauf : ” YAKA ” ou ” YAKAPA ” qui ne font pas du tout avancer le Schmilibilik …. 3) Je ne sais… Lire plus »
Dan
Invité
L’EPR c’est sûrement pas le nirvana et je suis comme Momo : pas pronucléaire ou pro quoi que ce soit sans analyser et comprendre ce que l’on pourrait faire d’autre et de globalement mieux. Faut-il encore répéter que le nucléaire c’est dangereux, ça produit des déchets… etc… etc. Mais quand on a dit ça, on satisfait éventuellement son ego d’individu habitant dans un pays riche, on ne résoud les problèmes de l’énergie dans le monde. Il est évident, qu’il serait plus intelligent que personne n’habite sous les lignes THT, mais c’est un peu compliqué. Ce serait l’application d’un principe de… Lire plus »
Fx26150
Invité

EPR et tout ce que l’on pourra d’autre. Je l’ai déjà dit et le répèterai à plus d’envie, il faut d’abord commencer par moins consommer !Moi, personnellement, le nucléaire je n’aime pas mais alors pas du tout ! Alors tous les jours, j’essaie au travers de gestes simples d’être moins énergivore, rationnel dans mes envies et surtout, j’essaie d’analyser les conséquences de chacun de mes gestes de consommation sur mon environnement.

G.lecoq
Invité
Bonjour,Le problème avec toutes ces centrales éparpillées sur notre beau territoire, c’est bien sûr que cela nécessite des kilomètres de fils, en HT ou THT, dorénavant la perte de cette énergie durant ces transports  frisant un pourcentage hallucinant. Mais peu importe, on continue, sous prétexte que le Nucléaire est une énergie “propre”, voir verte, (ouarf!!), et malgré le fiasco actuel en Finlande dans la construction du 1er EPR, on persiste et signe.Les délais de retard s’accumule, mais peu importe, cocorico, on vend au moins cette merde à l’étranger!!!Oups, cela m’a échappé, mais bon, je le pense, alors, c’est un moindre… Lire plus »
Dan
Invité
Depuis le début, très peu de personnes répondent aux questions de façon argumentée en évitant les contradictions flagrante : Pour Fx26150 : dans le domaine de l’énergie, le challenge qui nous est aujourd’hui posé, n’est pas de savoir si on aime ou si on aime pas (ça c’est simple). La question est : comment faire tourner le pays dans les trentes ou cinquante prochaines années en prenant en compte les impératifs du réchauffement climatique, de santé publique, économiques, d’indépendance… Nous avons intérêt à bien réfléchir pour éviter de nous engager dans des voies uniquement commandées par l’émotion et non par… Lire plus »
Jake
Invité
Pour info par rapport à la brève sur Lafarge au Maroc et l’éolien, j’y vois une certaine continuité car le premier  parc éolien français se trouve sur un site d’exploitation des ciments Lafarge à Port la Nouvelle. Je me souviens avoir visité la première éolienne du site en 1993, une 225 kW Vestas. Je n’ai aucun intérêt ni sympathie spéciale pour le groupe Lafarge je trouve simplement un peu injuste de parler de peinture verte. Je trouve également un peu facile de tirer à boulet rouge sur l’industrie du béton sachant que nous sommes tous utilisateurs de ce même béton,… Lire plus »
Dan
Invité
Si j’ai lourdement insisté, tout au long de mes commentaires sur le béton et les éoliennes, ce n’est absolument pas parce que j’en veux au béton et aux éoliennes. En réalité, il s’agissait de dénoncer une certaine façon de communiquer qui conduisait à coller des étiquettes sur les matériaux, les systèmes et les filières de production d’énergie. Par exemple : le nucléaire c’est sale et noir, l’éolien c’est propre et vert. J’ai donc voulu, chiffres à l’appui, casser cette vision dogmatique. Si on sort du dogme : “on arrête le nucléaire et on discute après”, alors le débat constructif peut… Lire plus »
Jake
Invité
Dan, la propagande est là où on souhaite la voir. Quel est le budget de com d’ Areva et de l’ensemble de la filière éolienne en France ? Je n’ai pas encore vu de spot de pub avant et après le JT de 20h sauf ceux d’Areva justement qui accessoirement est devenu un acteur de l’éolien. C’est d’ailleurs assez rissible de voir Total déclarer vouloir s’engager dans le nucléaire tout en dédaigant le renouvelable et Areva et Alstom investir dans l’éolien…. Pour ce qui est de sortir de la religion, désolé, mais j’ai fortement l’impression que selon vous hors du nucléaire point… Lire plus »
Dan
Invité
Je n’ai jamais dit que hors du nucléaire, il n’y avait pas de salut. le problème dans l’énergie n’est pas de déclarer mais de démontrer, chiffres et références à l’appui en citant les sources. je pense qu’en un peu plus de 250 commentaires, j’ai largement fait la démonstration que je ne me contentais pas de déclarations. D’autre part, je ne pense pas qu’au nucléaire pour l’énergie en France, puisque, jusqu’à preuve du contraire, le transport tourne largement avec d’autres énergies. Maintenant, je vais reprendre la bonne vieille méthode. Dites moi comment vous faites pour respecter le protocole de Kyoto ou… Lire plus »
Jake
Invité
Et on repart dans la bonne vieille méthode, sauf qu’il faudrait démontrer qu’elle fonctionne. Pour l’instant vous ne faite que démontrer que tout ce qui  hors nucléaire est incapable de remplacer le nucléaire et cela uniquement sur le territoire français sans prendre en compte le contexte internationnal de l’approvisionnement en uranium. Je dis simplement que c’est une analyse à courte vue et je suis persuadé que nous auront des déconvenues si nous nous en tenons à cette analyse. Contrairement à vous, je dis que nous n’avons pas de quoi, même avec le renouvelable, subvenir à la demande actuelle en énergiedans les… Lire plus »
Dan
Invité
Parfait, vous dites les EnR ne peuvent pas produire les 480 TWh. Je n’ai jamais dit qu’il ne fallait pas introduire des EnR dans le mix électrique, la preuve il y a déjà plus de 10 % d’hydraulique. On peut mettre 5 % d’éolien en 2030 comme le propose le document de la DGEMP… et entre 2008 et 2020 on fait quoi ?? et après on vit comment ?? La France se contente de seulement 100 TWh d’électricité par an (30 % d’économie en résidentiel et on arrête le reste dont les entreprises). J’attends toujours un mix électrique chiffré comme… Lire plus »
Jake
Invité
Il ne s’agit pas de produire des chiffres, ça on sait faire, mais de se plier à ce que dame nature nous laissera à disposition. Nous venons de vivre un demi-siècle avec crédit illimité sur les énergies, mais , game is over, la partie est finie et aucune possibilité de partie gratuite supplémentaire ne se présente à l’horizon. Donc à la question : “Et on fait quoi?”  J’aurai tendance à répondre pas grand chose, juste ne pas (trop) mettre de bâtons dans le roues aux développeurs de solutions alternatives, ou alors après analyse minutieuse. Au delà des effets d’annonce, évidemment multiples,… Lire plus »
Fx26150
Invité
Dan, j’ai fait part dans mon intervention de mes convictions personnelles sur le nucléaire. C’est tout. Mais je crois avoir été clair dans mes propos jusque-là, il faut un mixe énergétique pour subvenir à nos besoins,  car et parce qu’aucune solution alternative n’est parfaite. Miser tout sur le nucléaire serait faire la même erreur que tout miser sur le pétrole; Jake le démontre bien, et une simple analyse géopolitique le corrobore (plutôt l’invers d’ailleurs). Le temps ou des grandes puissances, hier l’Occident, aujourd’hui l’Orient et l’Asie pouvaient piller les richesses naturelles des pays à peu de frais, sera bientôt révolu.En… Lire plus »
Momo
Invité
Mais cette derniere phrase est tres tres bien ! ( dommage qu’elle ne comporte pas de chiffrages comme le demande depuis fort longtemps ce ” pauvre ” Dan …. qui va donc devoir attendre encore pour etre un jour satisfait ! )C’est d’ailleurs ce que notre civilisation fait depuis des siecles ! , et qu’elle continuera a ( devoir ) faire : cela fait tres longtemps , cher Jake , qu’on doit faire av. ce que ns. offre ( + ou – ” gentiment ” , + ou – abondamment ) Dame Nature ! C’est vrai que ces dernieres decennies… Lire plus »
Dan
Invité
Je peux être d’accord avec toutes les analyses philosophiques, macroéconomiques, géostratégiques etc… etc et ce, d’où qu’elles viennent (protruc ou antimachin). je n’entrerai pas dans ce débat car on peut y démontrer tout et son contraire selon l’angle d’attaque, le terme considéré… Dans le cas présent, je me place du point de vue de la France qui doit élaborer une politique énergétique pour les trentes prochaines années. C’est maintenant que cela se décide en tenant compte de l’acquis. Grosso modo, c’est l’approche du scénario DGEMP 2008 faisant l’objet d’un autre article. Dans ce cadre, je réitère ma question : que… Lire plus »
Francois
Invité
Vendredi 11 avril 2008 Dans les 30 ans, on essaie -entre autres- d’avoir un EPR qui soit aussi rentable sur le terrain que dans les calculs. Ca évitera les projets comme Superphénix dont le démantèlement a coûté plus cher que la construction. Les retards de l’EPR finlandais pourraient coûter à Siemens près de 500 millions d’euros Selon le quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung, les retards dans la construction de l’EPR en Finlande pourraient coûter à Siemens près de 500 millions d’euros. Ces coûts devraient être étalés sur plus de vingt ans. Interrogé sur cette information donnée par le quotidien allemand,… Lire plus »
Francois
Invité
Vendredi 11 avril 2008 Dans les 30 ans, on essaie -entre autres- d’avoir un EPR qui soit aussi rentable sur le terrain que dans les calculs. Ca évitera les projets comme Superphénix dont le démantèlement a coûté plus cher que la construction. Les retards de l’EPR finlandais pourraient coûter à Siemens près de 500 millions d’euros Selon le quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung, les retards dans la construction de l’EPR en Finlande pourraient coûter à Siemens près de 500 millions d’euros. Ces coûts devraient être étalés sur plus de vingt ans. Interrogé sur cette information donnée par le quotidien allemand,… Lire plus »
Dan
Invité
Vous commencez à faire comme notre ami Lecoq, vous aimez la GRANDE POLICE ! C’est ridicule, je ne suis pas aveugle et j’ai un zoom sur l’ordinateur si je n’y vois pas bien ! Le poids des arguments n’est pas proportionnel à la taille des caractères, ce serait plutôt l’inverse et là, vous vous discréditez. Nous savons déjà que l’EPR finlandais pourrait accuser une dérive des coûts, il n’y a donc rien de nouveau. Même s’il coûte 4,5 milliards au lieu de 3, ce sera toujours plus rentable que les EnR. Je vous renvois à l’article du 28 mars 2008… Lire plus »
Dan
Invité

On met le message deux fois… vous êtes responsable de la propagande chez qui ? ça devient pathétique. Mais au moins, un copié-collé ne prend pas beaucoup de temps.

Gamri
Invité

j’aimerai bien savoir plus d’infos sur l’effet de produire des ciments au niveau de notre region sachant nous somme entre deux pole de roxication phosphate ensuit lafarge.

Poli-industriel
Invité
Nous avons l’honneur de vous présenter notre sociéte Poli Industriel spécialité dans la finition de béton ciré pour sols industriel les encarts, les sols, parking, les garages. Aprés plusieurs années d’activités professionelles, le sol de béton cir…é Poli Industriel rencontre de plus en plus de sucés dans la construction résidentielle moderne. Le béton lisser Poli allie l’esthétique à la fiabilité. Il vous permet de personnaliser votre sole et vous garantit une grande satisfaction de notre travail. Le béton lisser est dérivé de la technique des sols industriels et adapté aux partuculiers, pour le neuf et la rénovation. Poli est née… Lire plus »
Poli-industriel
Invité
Nous avons l’honneur de vous présenter notre sociéte Poli Industriel spécialité dans la finition de béton ciré pour sols industriel les encarts, les sols, parking, les garages. Aprés plusieurs années d’activités professionelles, le sol de béton cir…é Poli Industriel rencontre de plus en plus de sucés dans la construction résidentielle moderne. Le béton lisser Poli allie l’esthétique à la fiabilité. Il vous permet de personnaliser votre sole et vous garantit une grande satisfaction de notre travail. Le béton lisser est dérivé de la technique des sols industriels et adapté aux partuculiers, pour le neuf et la rénovation. Poli est née… Lire plus »
Poli-industriel
Invité
sols industriel de béton Nous avons l’honneur de vous présenter notre sociéte Poli Industriel spécialité dans la finition de béton ciré pour sols industriel les encarts, les sols, parking, les garages. Aprés plusieurs années d’activités professionelles, le sol de béton ciré Poli Industriel rencontre de plus en plus de sucés dans la construction résidentielle moderne. Le béton lisser Poli allie l’esthétique à la fiabilité. Il vous permet de personnaliser votre sole et vous garantit une grande satisfaction de notre travail. Le béton lisser est dérivé de la technique des sols industriels et adapté aux partuculiers, pour le neuf et la… Lire plus »
Poli-industriel
Invité
Poli industriel au maroc sols industriel de béton Nous avons l’honneur de vous présenter notre sociéte Poli Industriel spécialité dans la finition de béton ciré pour sols industriel les encarts, les sols, parking, les garages. Aprés plusieurs années d’activités professionelles, le sol de béton ciré Poli Industriel rencontre de plus en plus de sucés dans la construction résidentielle moderne. Le béton lisser Poli allie l’esthétique à la fiabilité. Il vous permet de personnaliser votre sole et vous garantit une grande satisfaction de notre travail. Le béton lisser est dérivé de la technique des sols industriels et adapté aux partuculiers, pour… Lire plus »
Poli-industriel
Invité
sols industriel de béton Nous avons l’honneur de vous présenter notre sociéte Poli Industriel spécialité dans la finition de béton ciré pour sols industriel les encarts, les sols, parking, les garages. Aprés plusieurs années d’activités professionelles, le sol de béton ciré Poli Industriel rencontre de plus en plus de sucés dans la construction résidentielle moderne. Le béton lisser Poli allie l’esthétique à la fiabilité. Il vous permet de personnaliser votre sole et vous garantit une grande satisfaction de notre travail. Le béton lisser est dérivé de la technique des sols industriels et adapté aux partuculiers, pour le neuf et la… Lire plus »
Poli-industriel
Invité
brossés avec finition anti-dérapant. Couleurs: vert, rouge, anthracite et gris. Béton coulé sur chantier pour la construction de fondations, de fosses et de murs de soutènement Finition polie-miroir Finition semi-polie ( talochée fin) Finition semi-rugeuse (traces de taloches) Finition brossée Finition brute (tiré à la règle) La finition polie de la surface peut se faire avec ou sans couche d’usure. Cette dernière destinée à renforcer le dallage en surface, est composée d’un mélange de ciment et de quartz en quantité bien définie. Différentes teintes sont également possibles en y ajoutant des pigments colorés. L’opération de finition s’effectue à l’aide de… Lire plus »
Poli-industriel
Invité
brossés avec finition anti-dérapant. Couleurs: vert,rouge, anthracite et gris. Béton coulé sur chantier pour la construction de fondations, de fosses et de murs de soutènement Finition polie-miroir Finition semi-polie ( talochée fin) Finition semi-rugeuse (traces de taloches) Finition brossée Finition brute (tiré à la règle) La finition polie de la surface peut se faire avec ou sans couche d’usure. Cette dernière destinée à renforcer le dallage en surface, est composée d’un mélange de ciment et de quartz en quantité bien définie. Différentes teintes sont également possibles en y ajoutant des pigments colorés. L’opération de finition s’effectue à l’aide de machines… Lire plus »
wpDiscuz